AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
20% sur tout dès 30€ d’achats
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
De baguette en balade [Terminé]
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


De baguette en balade [Terminé] Empty
De baguette en balade [Terminé]
Liv Gordon, le  Mer 19 Aoû - 16:37

De baguette en balade
ft. Srđan Karanovic

Saison 32 - Eté
Suite de ce sujet


     Alors que j’achetais ma nouvelle baguette, j’avais remarqué cet homme qui semblait un peu plus jeune que moi qui attendait lui aussi. Ce qui avait tout de suite attiré mon regard fut sa tenue. Son style vestimentaire ressemblait beaucoup au mien, à savoir d’inspiration fortement moldue. En effet, nous avions tous les deux le duo gagnant jean-baskets. Et si aujourd’hui j’avais fait l’effort de mettre un chemisier, il est vrai que moi aussi j’avais l’habitude d’apprécier le confort d’un tee-shirt. C’était une habitude que j’avais prise depuis toute petite, ayant était élevée comme une née-moldue. Mais il est vrai qu’il devenait de plus en plus commun de croiser des sorciers vêtus ainsi, cependant je ne pus m’empêcher d’imaginer que lui aussi possédait des origines moldus. Peut-être à tort. Mais j’avais toujours été comme cela, j’aimais observer les gens qui m’entouraient et j’essayais ainsi de déduire leur vie, leur passé, leurs ambitions. Je ne sais pas si j’aurais pu être détective, mais j’osais croire que j’étais douée pour cela. Cette pensée eut le don de me faire sourire.

Ma nouvelle baguette en poche. J’eus un pincement au cœur pour les deux morceaux de ma première baguette qui gisaient encore au fond de mon sac. J’aurais vécu les plus belles années de ma vie avec elle, ma scolarité à Poudlard. Je n’en gardais effectivement que de bons souvenirs. Je venais donc de sortir de chez Ollivander’s, mais je n’avais pu m’empêcher de laisser trainer une oreille dans la boutique. La curiosité est un vilain défaut comme on dit. Mais à ma décharge, le jeune homme qui attendait avec moi avait parlé suffisamment fort pour que je n’eus pas besoin de tendre l’oreille. J’avais alors pu l'entendre parler avec un accent particulier. Après réflexion, il devait venir de l’est de l’Europe mais je ne pus être plus précise. L’est de l’Europe… J’avais toujours aimé voyager, je devais d’ailleurs tenir cela de mon père. Cependant, je n’avais jamais pris le temps de le faire. En effet, s’il m’arrivait de m’envoler pour l'Allemagne afin de rendre visite à mon frère, c’était tout. Mais ce n’était pas l’envie qui manquait, loin de là. L’une des raisons était aussi que je n’aimais pas voyager seule et je n’avais jamais eu l’occasion de trouver quelqu’un avec qui partager des vacances.

     Alors que mon esprit commençait, comme beaucoup trop souvent, à divaguer, je vis le jeune homme sortir de la boutique à son tour. Je ne savais pas vraiment pourquoi je l’avais attendu, mais nos regards s’étaient croisés dans la boutique et mon envie, non pardon ma passion, de discuter avec les personnes qui m’entourent avait pris le dessus. Personne n’y pouvait rien, j’étais comme cela et j’étais irrécupérable.

« Vous n’avez pas oublié votre baguette en vacances au moins j'espère ? » dis-je en m’adressant à lui et en lui rendant son sourire.

Malgré le fait qu’il soit plus jeune que moi, je ne pouvais m’empêcher de le vouvoyer. En effet, c’était une forme de respect à laquelle je tenais particulièrement et que beaucoup de jeunes sorciers oubliaient de nos temps. D’autant plus qu’il fallait le reconnaitre, je ne le connaissais pas le moins du monde. C’était d’ailleurs pour cela que j’avais tenté une approche avec un peu d’humour, ou du moins je le pensais. En effet, par le passé mes approches parfois très directes pouvaient refroidir plus d’une personne. L’objectif ici n’était pas de le mettre mal à l’aise, au contraire. Une journée sans parler à quelqu’un était pour moi une journée bien triste, alors j’y remédiais. Et si je pouvais illuminer la journée d’une autre personne, c’était encore mieux.

« Oh mais d’ailleurs, j’en oublie les politesses, je m’appelle Liv », dis-je en m’approchant de lui, mais tout en laissant une certaine distance pour ne pas le gêner. Je précisais alors, « Oh et ne pensez pas que je m'amusais à vous espionner dans la boutique tout à l'heure hein ? Disons juste que j’ai vaguement entendu que vous aviez vous aussi eu un problème avec votre baguette. »

En effet, j’avais moi aussi eu un problème peu commun avec ma baguette alors je n’étais pas la mieux placée pour parler. D’habitude si habile avec la fabrication de potions, il y avait eu un petit accident cette fois-ci. Rien de grave bien sûr, sauf pour la baguette en deux morceaux qui pouvait en témoigner.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Liv Gordon le Lun 24 Aoû - 17:25, édité 1 fois
Srđan Karanovic
Srđan Karanovic
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Srđan Karanovic, le  Mer 19 Aoû - 19:26

Srđan s'était empressé de faire disparaître sa nouvelle baguette dans sa manche, en sortant de chez Ollivander's. C'était certainement la meilleure cachette ; ainsi, personne ne serait tenté de la lui arracher des mains le long du trajet, et, s'il se faisait agresser, il n'aurait qu'un geste à faire pour se défendre. Bon, officiellement, il n'avait à se défendre contre personne, mais, on ne savait jamais! il ne connaissait pas encore de sorcier anglais.

Il s'était arrêté devant la devanture de la boutique de baguettes, prêt à repartir, quand la réalité le frappa de plein fouet : il avait beau regarder autour de lui, tout ce qu'il voyait, c'était des boutiques aux vitrines multicolores, et surtout... des gens. Une foule, joyeuse, pressée, encombrée d'achats, qui lui semblait former un flot monstrueux, un torrent qui l'écraserait dans un bruit assourdissant s'il osait s'en approcher trop près. Et puis, pour aller où? Le jeune sorcier ne savait plus s'il était arrivé par la gauche, du côté de cette boutique qui vendait sûrement des chaudrons, ou par la droite, devant les étals de livres. Il déglutit. Parfait, songea-t-il, je suis perdu.

Encore quelques secondes, une grande inspiration, et il s'apprêtait à s'élancer, un peu au hasard. Il avait à peine fait un pas, le regard en l'air, occupé à chercher s'il n'avait pas laissé ses lunettes de soleil au sommet de son crâne (non : elles étaient accrochées au col de son tee-shirt), qu'une voix l'arrêtait en plein élan.

« Vous n’avez pas oublié votre baguette en vacances au moins j'espère ? »

Srđan réprima avec difficultés un sursaut, comme s'il était pris en plein délit, mais se détendit rapidement. La femme de la boutique! il prit un petit instant pour l'examiner de nouveau : une tenue moldue, de beaux yeux bleus, profonds, un sourire amical... elle avait décidément l'air plus que digne de confiance.  Il était sauvé! il en oublia de remettre ses lunettes pour cacher son oeil au beurre noir, dans sa hâte de la rejoindre. En deux enjambées énergiques, il fut près d'elle.

« Oh mais d’ailleurs, j’en oublie les politesses, je m’appelle Liv »

Il fit à son tour un grand sourire à Liv, la sorcière blonde, et allait se présenter lorsqu'elle ajouta :

« Oh et ne pensez pas que je m'amusais à vous espionner dans la boutique tout à l'heure hein ? Disons juste que j’ai vaguement entendu que vous aviez vous aussi eu un problème avec votre baguette. »

Le sourire du sorcier s'élargit encore. Qu'elle ne l'ait pas entendu eut été étonnant, puisqu'ils étaient l'un à côté de l'autre, dans la boutique. Il lui tendit la main pour la saluer poliment, en réfléchissant à ce qu'il allait lui répondre dans un anglais correct.

" J'espérais bien que vous m'ayez entendu...j'espérais que vous viendra...viendriez me parler. Vous êtes très belle et habillée normal...comme une moldue. "

La fin de sa phrase était parfaitement audible, mais les yeux de Srđan s'étaient éclairés d'une lueur un peu timide, et il se mordit la lèvre. Il avait été trop audacieux! et si elle détestait les moldus? Peu de chances, avec cette tenue... Il espérait qu'elle ne le prenne pas comme une insulte, et ne pas recevoir un autre coup de poing en plein visage.
Pour éviter que la situation devienne gênante, il enchaîna aussitôt, au risque de mélanger des mots :

" Je suis Srđan. Ma baguette n'a pas pu venir en Angleterre avec moi. Je crois qu'elle doit être détruite, maintenant. Et, la vôtre? Elle était comment?"

Il était réellement curieux de le savoir : il imaginait qu'elle devait être assortie à la sorcière, mais il n'arrivait pas à deviner quel genre de magie cette dernière pratiquait. Quoiqu'il en soit, elle devait être très malheureuse de l'avoir perdue, ou brisée.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Liv Gordon, le  Jeu 20 Aoû - 20:22

De baguette en balade
ft. Srđan Karanovic

Saison 32 - Eté

     La foule continuait à fourmiller autour de nous, les personnes entraient et sortaient des nombreuses boutiques présentes sur l’allée principale. Je notais beaucoup de jeunes sorciers qui préparaient sans aucun doute leur rentrée. Leurs bras étaient chargés de livres, de chaudrons ou encore de robes de sorciers neufs. Les discussions, les rires, il régnait une effusion d’excitation qui n’était sans me rappeler ma propre rentrée. Je me souvenais, à mes 11 ans, poser pour la première fois les pieds sur les pavés du Chemin de Traverse, découvrant pour la première fois le monde si mystérieux des sorciers. A chaque pas que je faisais c’était une nouvelle découverte, un nouvel émerveillement.

Le regard du jeune homme que je venais d’interpeller n’était pas sans rappeler le mien à l’époque, il semblait quelque peu submergé par cette agitation. Il est vrai qu’il pouvait être facile d’être déboussolé par cette atmosphère. Je remarquai alors le léger sursaut qu’il eut alors que je m’adressai à lui. Mince, je ne voulais pas le déstabiliser non plus ! Le sourire que j’avais sur les lèvres s’agrandit à la fois gênée mais aussi pour le rassurer. Je le vis sourire à son tour et je retins un soupir de soulagement. Ouf, je ne l’avais pas effrayé et fait fuir, c’était déjà une bonne chose. De plus, il semblait plutôt réceptif à mes paroles. Je sentis alors le peu de tension en moi s’évanouir. La discussion s’annonçait plutôt bien.

« J'espérais bien que vous m'ayez entendu...j'espérais que vous viendra...viendriez me parler. Vous êtes très belle et habillée normal...comme une moldue. »

Je ne pus m’empêcher de réprimer un rire. Moi qui pensais avoir laissé trainer une oreille, tout ceci avait été en réalité volontaire. Cependant, la fin de sa phrase m’interpella. Ce n’était pas très courant comme… compliment ? En tout cas, son intonation ne sonnait pas comme une insulte ou un reproche. De plus, il n’avait pas tort et même si ce n’était pas la réalité, je m’étais toujours sentie comme une née-moldue. Cependant, il avait dû sentir mon interrogation car je n’eus pas le temps de répondre qu’il continua :

« Je suis Srđan. Ma baguette n'a pas pu venir en Angleterre avec moi. Je crois qu'elle doit être détruite, maintenant. Et, la vôtre ? Elle était comment ? »

Srđan ? En effet, c’était un prénom tout sauf du coin et qui semblait parfaitement correspondre à son accent. En tout cas, c’était bien dommage pour sa baguette. Si pour la mienne cela avait été ma faute, il devait avoir eu un pincement au cœur en apprenant cela. Je compatis pour lui.

« Merci pour le compliment, disons, original ! En tout cas, vous m’aurez fait bien rire, » dis-je sincèrement, « mais vous avez l’œil en effet. »

Même s’il y avait plus moldu que moi, j’avais eu une bonne expérience de ce monde. En effet, j’avais passé toute mon enfance et jusqu’à mes 11 ans parmi eux. De plus, ma famille était moldue... Enfin, presque entièrement.

     Cependant, alors que j’étais maintenant plus proche de Srđan, je pus remarquer la marque qu’il avait à l’œil. Mon envie de trouver des explications à tout ce que j’observais ne put s’empêcher d’essayer d’imaginer une explication. Un accident ? Peut-être avait-il été pris à partie ? En tout cas il ne semblait pas être le genre de personne à chercher les ennuis. Ou du moins c’est ce que je pensais. Je secouai la tête et m’empressai de répondre à sa question :

« Ah oui ! Ma baguette, » à cette idée je passai nerveusement ma main dans mes cheveux, « disons qu’elle me manque. Je sais c’est bête, mais je l’ai depuis mon entrée dans ce monde et j’ai vécu tellement de choses avec elle. »

En disant cela, j’eus l’impression de passer pour une stupide sentimentale qui s’attache à un bout de bois. Mais une baguette ce n’était pas rien non plus. Et puis c’était elle qui choisissait son sorcier, alors j’avais cette étrange impression de l’avoir trahi.

« Disons que je n’avais jamais eu le moindre souci en préparant des potions, mais cette fois-ci j’avais mal étiqueté une fiole et pouf ! Elle est maintenant en deux bouts. Enfin bon, impossible de la réparer quoi ! J’ai dû me résoudre à la remplacer… »

Je ressentis de la nostalgie en évoquant la situation qui m’avait menée jusqu’ici. Enfin bon, c’était une page qui se tournait. Alors que mon esprit commençait à divaguer, se remémorant des bons souvenirs, j’interrompis le silence, sûrement moins long que ce que je pensais, en demandant :

« D’ailleurs il me semble avoir entendu un accent de l’Est en vous écoutant, vous n’êtes pas du coin n’est-ce pas ? »

J’étais vraiment intéressée d’en savoir plus sur ce jeune homme. Je ne savais pas pourquoi mais son visage dégageait une gentillesse qui m’attirait. Et puis, j’aimais connaitre l’histoire des personnes que je pouvais croiser.



Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Liv Gordon le Sam 22 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Srđan Karanovic
Srđan Karanovic
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Srđan Karanovic, le  Ven 21 Aoû - 19:12

La sorcière, Liv, se mit à rire. Ce n'était pas vraiment la réaction à laquelle Srđan s'attendait! il la regardait, déconcerté, et légèrement effrayé à l'idée de ce qui allait se passer ensuite, on ne savait jamais... Mais la blonde ne semblait pas fâchée, son rire était joyeux, et ses yeux toujours aussi souriants. Elle le remercia même pour son compliment "original", ce qui, de l'avis de Srđan, était une façon polie de dire qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un compliment.
Heureusement pour lui, elle sembla considérer aussitôt que l'incident était clos, et saisit l'opportunité qu'il lui avait laissée de changer de sujet.

« Ah oui ! Ma baguette, » « disons qu’elle me manque. Je sais c’est bête, mais je l’ai depuis mon entrée dans ce monde et j’ai vécu tellement de choses avec elle. »

Pour la première fois, le sorcier éprouva de la compassion pour la femme. Il n'était pas vraiment habitué à ressentir ce genre d'émotions : en général, il essayait de s'occuper de son cas, ce qui lui donnait suffisamment de fil à retordre pour ne pas penser aux autres. Et puis, c'était ce que sa mère lui avait toujours répété : "occupe-toi d'abord de toi, et des autres seulement si cela peut t'aider". Elle ne s'était jamais trompée.
Mais il ne pouvait que comprendre la peine de la sorcière ; parler de sa propre baguette, l'un des derniers souvenirs qu'il avait de sa mère, lui était presque impossible, il sentait tout de suite sa gorge se nouer, et ses yeux commençaient à brûler dangereusement. Hors de question de pleurer! il se concentra sur la belle sorcière, et lui adressa un sourire désolé, incapable de lui exprimer ce qu'il ressentait.

« Disons que je n’avais jamais eu le moindre souci en préparant des potions, mais cette fois-ci j’avais mal étiqueté une fiole et pouf ! Elle est maintenant en deux bouts. Enfin bon, impossible de la réparer quoi ! J’ai dû me résoudre à la remplacer… »

Des potions? Sa nouvelle connaissance était peut-être puissante? Il la regarda d'un œil nouveau, l'imaginant en tenue de sorcière, travaillant dans une pièce remplie de fioles mystérieuses aux étiquettes indéchiffrables... Une passion dévorante pour la création, la recherche de la puissance, la mort enfermée dans un flacon... Une ambition qui avait fini par mener à la perte de son innocence, de l'enfance et de la vie passée symbolisée par sa première baguette. Evidemment, il était probablement très loin de la réalité, la sorcière avait plutôt l'air adorable, et plus du style à vouloir inventer une potion contre le cancer qu'une potion permettant de dissoudre les os ou de provoquer la folie. Quoiqu'il en soit, il mémorisa l'image dans sa tête; il la noterait plus tard, peut-être pour en faire les paroles d'une chanson.


« D’ailleurs il me semble avoir entendu un accent de l’Est en vous écoutant, vous n’êtes pas du coin n’est-ce pas ? »

La question de Liv ramena brusquement Srđan à la réalité. Dissimulant le mieux qu'il pouvait le fait qu'il avait été distrait, il mit tout de même quelques instants à lui répondre :

" Non, je viens de Zrenjanin." Puis, réalisant que cela risquait de ne rien dire du tout à son interlocutrice, il se corrigea : "C'est en Serbie. C'est un pays très... "
Il s'arrêta un instant, comme pour chercher ses mots, puis ajouta en riant :
" Je voulais tenter un compliment pour la Serbie, mais ça ne va pas être possible! j'ai hâte de découvrir l'Angleterre."

Il n'avait rien laissé derrière lui qui lui manquerait vraiment. Au contraire, il était bien content de s'éloigner de sa famille, et de ses grands-parents, même si le voyage était stressant.

" Je suis venu en train, puis en bateau, et ensuite directement au chemin de Traverse par la poudre de cheminette! je n'ai même pas encore décidé où je dormirai cette nuit. "

Le jeune sorcier lança un regard incertain, osant demander :

" Vous connaissez peut-être un endroit où on peut louer une chambre? Vous pourriez me montrer, si ça ne vous gêne pas? "

Il aurait préféré ne pas demander service à la première personne dont il faisait la connaissance parmi les sorciers anglais, mais il ne voyait vraiment pas comment se débrouiller seul, pour l'instant. Il était déjà content de constater que son anglais était relativement correct, et qu'en tous cas, les gens comprenaient ce qu'il disait.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Liv Gordon, le  Sam 22 Aoû - 21:44

De baguette en balade
ft. Srđan Karanovic

Saison 32 - Eté

     Alors que je répondais aux questions de Srđan, je vis son regard se perdre dans je ne savais quelles pensées ou quels souvenirs. Je ne pus m’empêcher de me retrouver dans ce regard, souvent distraite, mes pensées avaient pour habitude de s’enchainer les unes après les autres, il m’arrivait donc souvent de perdre le fil d’une discussion. Cependant, avec le temps, j’avais appris à me concentrer sur une seule tâche, car j’avais toujours été le genre de personne à faire plusieurs choses en même temps et souvent le résultat n’était pas vraiment à la hauteur. Mais j’avais appris à utiliser ce défaut et à le canaliser pour en faire un atout et je voyais maintenant souvent mon énergie décuplée pour réaliser une mission particulière. Finalement je le vis revenir à lui plus rapidement que ce que je pensais :

« Non, je viens de Zrenjanin. »

Zrenjanin ? Même avec toute l’aide et tout le temps du monde, j’aurais été incapable de placer cet endroit sur une carte. En tout cas, il dut comprendre mon interrogation à la vue de mon visage sceptique car il précisa qu’il s’agissait d’une ville de Serbie. C’était un nom exotique et je me pris en train d’imaginer à quoi pouvait bien ressembler ce lieu. J’imaginais une ville où il faisait bon vivre, bercée par la douce chaleur d’un soleil jaune sans pour autant qu’il ne fasse trop chaud. Des habitants heureux et insouciants, chaleureux et amicaux. Enfin, je me doutais que tout cela était idéaliste et même si la culture devait être différente d’ici, ils devaient eux aussi avoir leurs lots de tracas quotidiens. Le jeune homme continua en riant :

« Je voulais tenter un compliment pour la Serbie, mais ça ne va pas être possible ! J'ai hâte de découvrir l'Angleterre. »

Mince, moi qui pensais peut-être ajouter cette destination à une liste déjà bien longue de pays à visiter, ses mots me firent douter. Cependant je ne savais s’il avait personnellement une aversion pour l’endroit d’où il venait, ou s’il s’agissait plutôt me dissuader de m’y rendre. Je laissai alors cette information dans un coin de ma tête. En tout cas, s’il souhaitait découvrir l’Angleterre, il y avait de quoi. Et c’était sans parler de l’Écosse, étant originaire de là-bas, je connaissais tous les bons plans et les endroits qu’il était impératif de visiter.

     Il prit ensuite le temps de me raconter son périple pour se rendre jusqu’en Angleterre. En effet, la Serbie n’était pas la porte d’à côté et des transports moldus étaient parfois nécessaires. Je comprenais un peu mieux avec tout cela pourquoi sa baguette n’avait pas pu arriver jusqu’ici. Il avait dû passer des heures dans les transports avant de mettre les pieds ici. Et si le réseau de cheminettes était plus que rapide, ce n’était pas le cas du train et du bateau. Je pouvais un peu comprendre, en effet, je rendais souvent visite à mon frère en Allemagne et pour cela j’aimais prendre l’avion. Je passais alors la plupart du temps du trajet à observer les nuages et par moment ces villes devenues miniatures à cause de l’altitude.

« Vous connaissez peut-être un endroit où on peut louer une chambre ? Vous pourriez me montrer, si ça ne vous gêne pas ?
- Eh bien, comme vous devez être ici depuis peu de temps à ce que je constate, il y a plein d’endroits magnifiques à visiter dans ce beau pays. Et je ne vous parle même pas de l’Écosse, même si j’avoue qu’ayant grandi là-bas je ne suis pas très objective. En tout cas, je serais ravie de vous partager les bons plans que je connais » répondis-je en lui souriant.

Je pris plus de temps pour réfléchir quoi répondre à sa dernière question. Il avait besoin d’un endroit où dormir. Si mon instinct avait une envie irrépressible de lui proposer de venir dormir à mon appartement pour le dépanner, je me ravisai rapidement. En effet, il ne me connaissait pas le moins du monde et personne n’acceptait de passer la nuit chez quelqu’un qu’il venait à peine de rencontrer. Même en étant la personne la plus gentille au monde, il fallait sûrement être inconscient pour accepter. Mais en y réfléchissant, je devais sûrement être ce genre de personne inconsciente. Enfin bon, quand bien même je vivais seule, je n’avais qu’un petit appartement et un canapé-lit des plus inconfortables pour recevoir des invités. Srđan passerait une bien meilleure nuit dans un hôtel.

Je débattais quelques instants ainsi avec mon propre esprit, tiraillée par toutes ces pensées et ces hésitations. Mon sourire avait disparu quelques instants pour laisser place à un visage pensif et hésitant. Bon une liste des endroits où trouver une chambre dans le coin, cela ne devait pas être si compliqué !

« Il me semble qu’il y a l’Occamy Doré juste à côté sur le Chemin de Traverse, si vous aimez l’élégance et un côté plutôt luxueux… » je réfléchis avant de continuer, « Ou sinon pour moins cher, il y a le Chaudron Baveur bien sûr, c’est un peu plus loin et plus simple mais c’est sympathique aussi. »

Je pris encore le temps de réfléchir, il y avait sûrement d’autres endroits dans la capitale mais en tout cas il s’agissait des seuls hôtels et auberges sorciers que je connaissais.

« Je suppose que ce serait pour ce soir… J’espère qu’il leur restera de la place en tout cas. »

J’affichais alors un timide sourire compatissant. J’étais sincère, avec toute l’agitation de la rentrée des jeunes sorciers qui se préparait, il pouvait s’avérer difficile de trouver une chambre. En effet, certaines familles et certains élèves venaient aussi de loin. Je me souviens que lors de ma première rentrée, j’étais venue quelques jours en avance avec mes parents pour faire mes achats et nous avions tourné pendant des heures avant de finir par nous rabattre sur un petit hôtel moldu. Je gardais quand même ma solution de secours à l’esprit, on ne sait jamais, je n’allais pas le laisser dormir dehors quand même !

Codage par Libella sur Graphiorum
Srđan Karanovic
Srđan Karanovic
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Srđan Karanovic, le  Sam 22 Aoû - 23:39

La sorcière blonde ne se départissait ni de son sourire, ni de sa patience, et semblait réellement apprécier la conversation. Srđan ne revenait pas de la chance qu'il avait d'être tombé sur elle.

" Eh bien, comme vous devez être ici depuis peu de temps à ce que je constate, il y a plein d’endroits magnifiques à visiter dans ce beau pays. Et je ne vous parle même pas de l’Écosse, même si j’avoue qu’ayant grandi là-bas je ne suis pas très objective. En tout cas, je serais ravie de vous partager les bons plans que je connais "

Parler de son pays semblait ravir Liv : à l'entendre parler de cette façon, Srđan avait presque envie de la croire. Il n'avait pas encore pu vraiment voir le Royaume-Uni, et n'était vraiment attaché à aucun lieu, que ce soit ici ou de là d'où il venait, mais cela ne semblait pas être le cas de Liv. Elle semblait faire partie de ces gens qui ont un "chez-eux", un endroit plus magique que n'importe quel sortilège, une maison pour toujours, prête à les accueillir, et dont ils emportent une partie avec eux chaque fois qu'ils s'en éloignent. Voyager avec une personne capable d'aimer vraiment son pays devait être merveilleux. Srđan eut envie d'interroger Liv sur l'Ecosse ; si elle restait un peu avec lui, il pourrait peut-être le faire.

" J'aimerais bien connaître l'Ecosse, je crois. Enfin, dit comme ça, en tous cas. "

Liv eut un nouveau sourire, encore plus gentil que les précédents, lorsqu'il lui parla d'un lieu où dormir. Elle semblait avoir déjà traversé les mêmes choses que lui, et comprenait tout du premier coup, visiblement sans le juger, ce qui soulageait le jeune sorcier.

« Il me semble qu’il y a l’Occamy Doré juste à côté sur le Chemin de Traverse, si vous aimez l’élégance et un côté plutôt luxueux… » je réfléchis avant de continuer, « Ou sinon pour moins cher, il y a le Chaudron Baveur bien sûr, c’est un peu plus loin et plus simple mais c’est sympathique aussi. »

« Je suppose que ce serait pour ce soir… J’espère qu’il leur restera de la place en tout cas. »


Srđan passa la main dans la poche de son jean serré, essayant d'évaluer l'argent qui lui restait : toute sa fortune actuelle y était. Sa grand-mère avait consenti à lui laisser de la monnaie, juste assez pour payer le trajet, une baguette magique et quelques fournitures, ce qui faisait déjà un budget plutôt élevé, comme elle n'avait pas manqué de lui faire remarquer, tout en comptant une à une les mornilles qu'elle lui distribuait. Il avait déjà son billet pour le Poudlard Express, mais même comme ça, il faudrait bien compter l'argent pour ne pas être à court avant d'arriver à l'école. De toute évidence, l'Occamy Doré était hors de portée. Et puis, si c'était pour se trouver coincé dans un lieu fréquenté par de vieux sorciers au sang pur, imbus de leurs privilèges, et par des sorciers d'affaires, voulant à tout prix se donner de l'importance, certains de leur intelligence et de leur supériorité... non merci.

" Oui, pour ce soir! Le Chaudron Baveur? Je crois que j'ai déjà entendu ce nom, ça doit être parfait! s'ils n'ont pas de chambre, tant pis, je trouverai autre chose. "

Le jeune homme avait volontairement omis de préciser que, de toutes façons, il n'avait absolument pas les moyens de louer une chambre dans un endroit luxueux. Et le "autre chose" qu'il prétendait pouvoir trouver serait probablement un banc de la gare de Kings Cross. Il pria en son for intérieur pour qu'il reste de la place au Chaudron Baveur.

" Est-ce que vous avez le temps de me montrer où c'est? On pourrait peut-être y boire un verre, et vous me parlerez de l'Ecosse, ou de vos potions? Sinon ce n'est pas grave, je me perdrai probablement et ne ressortirai de cette rue que pour mon trentième anniversaire. "  

Il avait terminé sa phrase avec les yeux faussement larmoyants, contredits par un sourire espiègle.
Sans laisser le temps à sa sauveuse de lui répondre, il se tourna dans la direction où il imaginait -peut-être- trouver le fameux bar, déjà prêt à partir, mais sans trop s'éloigner pour ne pas perdre de vue Liv, donc la présence le rassurait. Grâce à elle, il avait maintenant envie d'en découvrir plus, et son appréhension se transformait en excitation. Et puis, le Chaudron Baveur, ce serait amusant : il avait sûrement de quoi payer une bière au beurre à la sorcière, et selon l'ambiance qu'il y aurait là-bas, il aurait peut-être même l'occasion de chanter!
Il fit battre ses baskets sur le pavé, impatient de se mettre en route, et fit un large geste du bras, pour ouvrir une voie imaginaire à Liv au milieu des nombreux passants.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Liv Gordon, le  Lun 24 Aoû - 15:54

De baguette en balade
ft. Srđan Karanovic

Saison 32 - Eté

     Le jeune homme eut l’air réceptif lorsque j’évoquai l’Ecosse. Il souhaitait la connaitre et j’en fus ravie. En effet, je gardais de merveilleux souvenirs de cet endroit que je n’avais cessé de parcourir et de découvrir, principalement avec ma mère. L’air frais qui sifflait dans l’herbe verte des glens. Le mystère et le voyage dans le temps qu’offraient les nombreux châteaux dispersés aux quatre coins de l’Ecosse. Les lochs du plus au moins connus, des grands comme des plus petits parfois appelés lochan. Le reflet du soleil brumeux dans le miroir de l’eau. Sans oublier mes villes préférées que son Glasgow et Edimbourg bien sûr. Des architectures magnifiques, des histoires riches, une atmosphère si conviviale. Le simple souvenir de ces paysages variés me donnait le sourire. Cet effet relaxant et apaisant qu’ils pouvaient avoir sur moi, je souhaitais le partager. Petits morceaux de bonheur visuels, olfactifs et auditifs, ils mettaient tous nos sens en éveil, hors du temps.  

Mais pour l’instant, la réalité était ici, sur le Chemin de Traverse et beaucoup plus terre à terre. En effet, Srđan cherchait un endroit où dormir. Un toit pour la nuit est souvent une chance que l’on a tendance à oublier.

« Oui, pour ce soir ! Le Chaudron Baveur ? Je crois que j'ai déjà entendu ce nom, ça doit être parfait ! S'ils n'ont pas de chambre, tant pis, je trouverai autre chose. »

Ah je ne doutais pas une seconde que cette idée lui irait. Je voyais bien après l’avoir observé et avoir discuté avec lui qu’il était quelqu’un de simple. En tout cas, c’était ce qu’il laissait transparaître. Je n’étais non plus le genre de personne à profiter d’hôtels de luxe, passant des heures dans leur spa et alignant des additions disproportionnées pour un dîner hors norme. Peut-être aussi parce que mon budget ne me le permettait pas. J’avais appris à profiter des petites choses de la vie. Une glace au soleil, une balade en forêt ou tout simplement jouer du piano. Cela me satisfaisait amplement. Mon vieux piano, je l'avais récupéré à la mort de ma grand-mère maternelle, Olivia. Elle me l'avait légué et il était le seul objet de valeur que je possédais chez moi. J’avais pris le temps de le remettre en état, faire les réparations nécessaires et le ré-accorder. Il n’était pas comme neuf, quelques griffures et l’usure du temps pouvaient en témoigner mais il sonnait bien. Déjà petite, j’aimais beaucoup jouer avec lorsque ma grand-mère me gardait.

« Est-ce que vous avez le temps de me montrer où c'est ? On pourrait peut-être y boire un verre, et vous me parlerez de l'Ecosse, ou de vos potions ? Sinon ce n'est pas grave, je me perdrai probablement et ne ressortirai de cette rue que pour mon trentième anniversaire. »  

Bien sûr, j’avais tout le temps devant moi. En effet, la seule obligation de la journée était d’acheter une nouvelle baguette, ce qui était déjà chose faite. De plus, je laissais souvent le flot de la journée me bercer et me porter. En plus, je ne refusais jamais une discussion autour d’un verre. C’était souvent lors de situations semblables, une table, des verres et des amis que les plus belles discussions avaient lieu. Pour moi en tout cas.

« Bien sûr, pas de soucis, ce n’est pas très loin. Je vais vous y conduire. Même si le Chemin de Traverse est un lieu agréable, ce n’est pas lieu où l’on souhaiterait passer le reste de sa vie non plus, » répondis-je en rigolant.

En effet, l’agitation, les nombreuses boutiques, la chaleur, les couleurs, tout au Chemin de Traverse était comme fait pour vous déboussoler. Moi-même la première fois que j’y avais mis les pieds, j’avais dû parcourir une vingtaine de fois l’allée pour pouvoir finaliser la liste des fournitures pour la rentrée. Il m’était même arrivé de passer plusieurs fois devant la boutique recherchée sans la voir. J’osais penser qu’il s’agissait là d’une stratégie malicieuse des commerçants pour nous embrouiller l’esprit et nous inciter à dépenser plus que prévu. Je vis le jeune homme déjà prêt à partir, en effet il ne fallait pas tarder si l’on voulait espérer qu’il puisse trouver une chambre encore libre.

« C’est par là, » dis-je en liant le geste à la parole. « Il se situe un peu plus loin de cette foule et donne sur les rues de Londres, on y sera plus au calme c’est certain ! J’espère que leurs Bièraubeurres sont toujours aussi bonnes ! »

Je pris la direction du Chaudron Baveur tout en gardant un œil sur Srđan, je voulais vérifier qu’il arrivait bien à me suivre parmi cette agitation.



Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé

De baguette en balade [Terminé] Empty
Re: De baguette en balade [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 De baguette en balade [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.