AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 1 sur 1
S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins, le  Mer 2 Sep 2020 - 22:23

Saison 31 - Été, début d'année scolaire
Avec Arthur le beau le grand, viens m'aérer l'esprit stp bg
LA d'Ezequiel accordé même si je sais pas trop si c'est nécessaire de le préciser

Ses derniers jours avaient été bénéfiques pour Jude. Il avait passé une bonne partie de son temps allongé sur le lit, à dormir ou à songer. Sur son passé, son présent, son avenir. Pouvait-il encore se considérer comme ayant l'honneur d'avoir un avenir ? Il venait d'apprendre que sa mère était probablement décédée. Rien ne pouvait encore confirmer les propos rapportés par le propriétaire de l'orphelinat mais tout pensait à croire que sur la torture, celui-ci ne pouvait que dire la vérité. Et si c'était réellement le cas, sa mort n'était pas un accident, ni le destin. C'était un meurtre. Elle aurait été tuée par son père. Sa quête de vérité s'était transformée en un véritable cauchemar même s'il était intrépide et les questions s'étaient multipliées alors qu'il comptait sur ses mois d'absence pour les diviser. Tout, absolument tout n'avait pas le résultat qu'il attendait. D'autant plus que si bien réfléchi, ses recherches ne faisaient que débuter. Il venait d'entamer un périple qui semblait long. Combien de temps ça allait lui prendre ? Il n'en savait rien. Mais il lui fallait obtenir des réponses. Toutes les réponses.

Récemment, il avait demandé de l'aide à son petit-ami Ezequiel et la seule personne en qui il pouvait avoir confiance dans ce château, Arthur. Malheureusement, les deux avaient préféré se lancer des pics plutôt que de mettre de côté leur rancœur mutuelle à l'honneur du revenant. Ce qui l'avait fortement déplu, au point de partir une nouvelle fois. Bon, pas aussi loin cette fois-ci, uniquement dans le Dortoir des serpents parce qu'il fallait bien se le dire, il manquait cruellement de sommeil. Ses sentiments étaient décuplés et au moment de quitter la Grande Salle, il avait simplement envie de pleurer sur son lit en mordant fortement son oreiller, enroulé dans sa couette tel un enfant capricieux. Pourtant, il n'était rien de plus qu'un adolescent paumé dans un Monde qui faisait que lui rendre la vie encore plus compliquée qu'elle l'était déjà.

Les heures passèrent à une vitesse folle, plongé dans un sommeil profond. Les jours se déroulaient rapidement également. Et une conclusion détermina sa venue à Poudlard. Il en avait eu les larmes aux yeux, le cœur profondément bouleversé mais après lui avoir avoué toutes les tromperies mais également les erreurs qui s'étaient produites pendant son départ à Ezequiel, les deux avaient décidé en accord d'arrêter de se mentir. Les sentiments n'étaient pas éternels et ils ne ressentaient plus la même chose qu'auparavant. Pour Jude, c'était du dégoût. Un besoin de se sentir moins oppressé, il voulait s'offrir une liberté. Il n'était pas fait pour l'amour, du moins pas à ce moment-là. Partager tout à deux, ce n'était pas fait pour lui. Ce n'était plus fait pour lui.

Alors qu'il avait séché lamentablement tous les cours de l'après-midi, il en profita une fois que les élèves étaient dehors de s'immiscer dans la foule pour ne pas se faire reconnaître et aller profiter du soleil, profiter d'un instant pour se libérer complètement de ce qui pouvait le hanter. Il se rendit donc vers le parc, quel meilleur moyen de s'aérer l'esprit que d'aspirer de grandes bouffées d'air ? Mais lorsqu'il fut à un endroit plutôt potable, il reconnut très rapidement un visage familier. Celui du Digler, en pleine séance de sport. Qu'est-ce qu'il pouvait être sexy dans ses combinaisons maintenant que le serpent y pensait... Mais ce n'était pas le temps pour lui de se faire des réflexions de la sorte, il fit demi-tour pour se trouver un meilleur endroit, sans Arthur dans les alentours. Sans moyen de distraction.


Dernière édition par Jude Hopkins le Mar 22 Sep 2020 - 22:13, édité 1 fois
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Arthur Digler, le  Jeu 3 Sep 2020 - 0:40

Le sport et Arthur, une véritable histoire d’amour. Rien ne pouvait les séparer tous les deux. A part Aliocha, mais il fallait avouer que ce dernier avait des arguments convaincants. Heureusement, il utilisait rarement son super-pouvoir et laissait le lion s’entraîner dans son coin. Depuis tout petit il était accro au sport et si Poudlard l’empêchait - à son grand désarroi - d’entrer dans une école de formation dédiée au football, le château ne pouvait cependant pas l’empêcher de faire du sport de son côté, faisant passer cela avant ses devoirs et ses examens. Aujourd’hui et comme tous les autres jours, il avait troqué, à la sortie des cours, son uniforme ennuyeux contre une tenue de sport. Cette fois-ci, il était tout en noir, le haut légèrement rentré dans son short et la casquette sur la tête.

Lorsque Jude remarqua le lion, ce dernier venait d’arrêter sa course, il avait longé le lac à grandes foulées et était maintenant en train de souffler, suant à grosses gouttes à cause du soleil encore fortement présent en ce début de mois de septembre. Le bouclé n’avait pas encore remarqué son ami, la musique dans les oreilles, il avait le regard fixé vers le sol et sautillait sur place, dans ses baskets légères et confortables. Il rebondissait avec aisance, pour ne pas perdre le rythme, tout en réussissant à se reposer. Lorsqu’il releva le regard, pour changer d’exercice et travailler ses abdominaux, il reconnut au loin le Serpent, qui s’éloignait, sans pour autant quitter les jardins. Arthur souffla doucement et passa sa main sur son front puis dans ses cheveux humides, avant de remettre sa casquette sur sa tête. Il resta immobile pendant quelques secondes, à l’observer. Depuis qu’il était revenu à Poudlard, ils n’avaient pas eu l’occasion de réellement avoir une discussion et il fallait avouer que le Gryffondor s’en voulait. Après plusieurs mois d’absence et sans nouvelles, il avait préféré pousser à bout Ezequiel plutôt que de s’inquiéter pour son pote.

M*rde. Arthur éteignit son gramophone portable et le rangea dans sa poche avant de rattraper son ami, après quelques foulées. Jude ! Têtu comme il était, il n’allait pas s’arrêter. Est-ce qu’il y avait des moments où le bouclé ne lui courait pas après sérieusement ? Une fois à sa hauteur, il se plaça devant lui pour l’empêcher d’avancer - encore ? Faut toujours que je t’arrête hein. Dit-il avec un sourire en coin. Le jeune homme leva son t-shirt et essuya son visage avec avant de le lâcher et de mettre ses mains dans ses poches. Bon, écoute, je suis désolé pour l’autre fois mec. Ton gars je peux vraiment pas me le voir. Attaquer Ezequiel une nouvelle fois n’allait certainement lui permettre d’obtenir le pardon de l’ancien préfet. C’est cool que tu sois de retour. Vraiment. Cette fois, ce fut un sourire sincère qui s’installa sur le visage du français. Même s’il ne lui montrait pas, il s’était réellement inquiété pour son pote et était rassuré de le voir ici, sain et sauf. Il paraissait bien plus perdu qu’auparavant, mais le plus important était qu’il était vivant et à Poudlard. Alors, son expression changea, t’as besoin de moi du coup bg ? Enfin… Ne pas exclure le Poufsouffle, il l’avait bien compris, de nous ? Demanda-t-il en croisant les bras contre son torse, les sourcils froncés.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins, le  Mer 9 Sep 2020 - 22:30

Demi-tour effectué. Jude traça le même chemin qu'il avait effectué pour venir, d'une manière un peu plus rapide pour passer inaperçu. Il ne voulait pas revivre une énième intervention d'Arthur dans laquelle il s'excusera, une nouvelle fois, pour ensuite trouver les mots parfaits qui obligeront le serpent à passer outre cette déception. Mais comme toutes les situations ne se passaient jamais comme Hopkins le désirait, il entendit au loin son prénom. Était-ce une illusion ? Afin de ne pas paraître pour un fou à se retourner sans aucune raison, encore moins à se faire remarquer par le lion, il continua son petit trajet. Il retrouva d'ailleurs au loin, un bel endroit qu'il avait l'habitude de contempler sans jamais s'y arrêter, par manque de temps. Les sorciers avaient d'ailleurs tendance à s'y installer, au pied d'un tronc d'arbre effleurant avec la paume des mains l'espace de verdure qui se présentait face à eux.

Alors que ses projets de fin de journée s'enchaînaient plutôt bien selon les pensées du serpent, il fut surpris. Encore. Par Arthur. Encore. Cela allait devenir une habitude à force. Il s'installa bien face à lui, de manière à lui faire comprendre de ne pas avancer, en profita pour lui lancer une vérité pas si facile à accepter, tellement elle était réelle. Jude ne voulait pas que le lion puisse penser qu'il essayait de l'éviter au quotidien. Sur ce cas-là, c'était en effet le cas mais il était des plus heureux lorsqu'il rencontrait son ami dans d'autres circonstances. Et pourtant, selon Digler, il était nécessaire de toujours arrêter le serpent.

Suite à ça, le sportif leva son haut pour essuyer son visage, laissant apparaître la partie basse de son ventre. Jude en profita pour lancer un coup d'œil et remarqua que son ami était malgré tout très excitant sur cet angle. À tel point que le serpent était déçu qu'il soit en couple, dans le cas contraire il aurait pu tenter de voir si les sentiments étaient réciproques. Mais non. Il ne pouvait pas avoir de telles pensées envers Arthur, impensable. Cela gâcherait forcément l'amitié qu'ils pouvaient représenter. Alors il posa ensuite son regard sur le sol, comme-ci il regrettait ce qu'il venait de faire. Pas ce qu'il venait de voir en revanche.

Arthur continua en lui expliquant qu'il était désolé mais qu'il ne pouvait pas voir son petit-ami. Il n'était pas au courant de ce qui s'était produit au courant de cette semaine. En même temps, Jude ne lui avait rien dit et ça n'allait pas être Ezequiel qui allait s'en charger. Il ne laissa pas quelques secondes avant de lui annoncer qu'il était heureux de le voir de retour. Cela ne pouvait que faire plaisir au serpent, qui le regarda et le remercia d'un haussement de tête. Et Digler montra également son plus beau sourire, ce qui prouvait que les deux avaient un lien indescriptible mais bien fort. Un lien qui les unissait, peut-être pas éternellement mais au moins un petit moment.

Puis pour  terminer ce léger monologue, le sportif demanda à Hopkins s'il avait besoin de lui. Pour ensuite se rattraper, et dire nous en incluant Ezequiel. Il venait de passer d'une toute autre humeur, plutôt sérieuse alors que Jude lui conservait son sourire parce qu'il admirait quand même son ami. C'était le seul à se rattraper et à ne pas faire une seule bêtise au moment où il pouvait justement en faire sans aucun problème. Il était temps pour le serpent d'utiliser la carte de l'honnêteté.

« C'est terminé avec Ezequiel. Mon séjour n'a pas été de tout repos, et il n'a pas accepté ce qui a pu se passer. M'voilà donc célibataire et c'est tant mieux. J'étais pas fait pour vivre avec lui, il était bien trop après moi. », petit sourire.

Il ne pouvait pas nier ce fait, effectivement, celui que le Poufsouffle se montrait trop bien présent et ne laisser aucun temps pour respirer à son petit-ami. C'était plutôt contradictoire, effectivement puisque Jude rentrait d'un départ pendant trois mois et Ezequiel était probablement trop inquiet à l'idée qu'il décide de repartir mais ce n'était pas une solution, celle de rester avec constamment. Il fallait avoir suffisamment de confiance dans une relation pour qu'elle puisse être stable. Ce n'était certainement pas le cas entre les deux.

« En effet, par contre, j'ai besoin de toi. Nous allons commencer les recherches bientôt si tu le veux bien. Pour faire court, je me suis rendu à l'orphelinat et j'ai appris que ma mère était décédée. Et pour ne pas continuer le cauchemar, le meurtrier serait mon père, mais ce n'est qu'une probabilité. C'est ce que le directeur m'a dit... sous la torture... »

Un sentiment de honte le parcourut. Comment allait réagir le lion ?
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Arthur Digler, le  Mer 16 Sep 2020 - 20:39

Lorsque l’annonce tomba, Jude n’était plus en couple avec Ezequiel, Arthur fut mitigé quant à la réaction qu’il devait avoir dans cette situation. C’était la première fois, il ne fallait pas le juger ! Est-ce qu’il devait réconforter son ami ? Ce n’était pas son genre. Le féliciter ? Il n’était pas certain que ce soit des choses qui se fassent. Même au fond de lui, deux émotions contraires se confrontaient, l’une cherchant à dominer l’autre. A avoir raison.

D’abord, la peine pour son ami. Même si ce dernier n’avait pas l’air grandement attristé par la décision qu’il avait prise, il pouvait tout simplement le dissimuler, mais souffrir à l’intérieur. Rompre était forcément un choix difficile à faire. Arthur avait lui-même du mal à s’imaginer célibataire depuis qu’il s’était mis en couple avec Aliocha. Il était devenu beaucoup trop amoureux. Plus que ce qu’il aurait pensé au début de leur relation. Le quitter le rendrait sûrement très triste.

Puis, aussi, il ressentait de la joie. Il était heureux, oui. Est-ce que c’était un sentiment égoïste ? Possible. Il n’avait jamais apprécié Ezequiel et était ravi de savoir qu’il n’allait plus avoir besoin de le supporter pour faire plaisir au serpent. Le Poufsouffle s’était en effet montré collant avec Jude. Il aurait dorénavant son pote juste pour lui, sans avoir à se demander si son ancien petit ami allait faire une crise de jalousie.

Finalement, fidèle à lui-même, Arthur sourit. Un sourire en coin, qui lui correspondait bien. Peut-être un brin charmeur. Cool te voilà libre maintenant. Est-ce que le lion était envieux ? Certainement, mais il ne le savait pas encore. C’était pour le moment inenvisageable pour lui. Ca fait des mois que tu me plais en secret et que je rêve de toi, je vais enfin pouvoir tenter ma chance. Dit-il sur le ton de l’humour. Il blaguait, il était sûr de lui, personne n’arrivait à la cheville d’Aliocha à ses yeux. Il était vrai qu’il aimait bien s’amuser, mais jamais il n’irait plus loin. Hors de question de trahir son petit ami. Non, en vrai, t’as bien fait mec. Trop honnête ? Moui, peut-être. Mais Jude souriait.

Le lion reprit son sérieux pour écouter la demande de son ami. Ils allaient devoir faire des recherches ? Il supposait que c’était pour retrouver le père, puisque c’était désormais trop tard pour la mère. Pour faire quoi ? Qu’est-ce qu’il voulait à cet homme ? La vérité sur sa naissance et son abandon ? Le tuer ? Venger celle qui la mise au monde ? Arthur voulait bien aider le Serpentard, mais il avait besoin de plus de détails. Question de savoir dans quoi il s'engageait et si c’était vraiment sain. Le bouclé fronça légèrement les sourcils lorsque Jude lui annonça avoir torturé le directeur de l’orphelinat pour obtenir des informations. P*tain mec. Tu peux pas torturer les gens quand t’en as envie, tu pouvais pas tout simplement utiliser la magie pour entrer par effraction et voler les papiers ? Demanda-t-il comme si c’était une évidence alors que lui-même était loin d’être le sorcier le plus réfléchi. Tu l’as Oublietté au moins ? Non pas qu’Arthur tenait au Secret magique, bien au contraire en fait, mais il ne voulait pas que son pote ait d’autres ennuies, ses problèmes familiaux étaient largement suffisants.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins, le  Mer 16 Sep 2020 - 22:33

Sentiment honteux. Pouls probablement trop forts. Une once de chaleur envahit Jude l'espace de quelques secondes, ce qui se mélangeait avec merveille avec ce qu'il pensait à ce moment-même. Il avait été des plus honnêtes cet après-midi envers son ami, il espérait fortement que ça n'allait pas lui jouer des tours. Cela faisait quelques mois qu'il n'avait pas vu Arthur, avait-il changé ? Peut-être était-il devenu une mauvaise personne ? Poudlard s'était fortement dégradé, lui avait peut-être suivi également ? Ce n'était pas ce qu'espérait le serpent mais cette hypothèse était possible et rien que d'y penser, Hopkins avait des frissons. Le lion était désormais la seule personne sur qui il pouvait compter et si c'était également terminé avec lui, il se retrouverait tout seul. Alors autant s'en aller une seconde fois, définitivement.

À l'annonce de sa séparation avec Ezequiel, Digler lâcha un beau sourire. Finalement, ça n'étonnait pas le serpent, il savait que les deux ne s'entendaient pas. Le lion rappela à Jude que celui-ci était libre désormais, pour ensuite continuer qu'il allait enfin pouvoir tenter sa chance puisque cela faisait quelques mois que l'attirance physique de l'ancien préfet avait fonctionné et qu'il rêvait de lui secrètement. Encore une de ses blagues puériles mais qui faisaient sourire Hopkins. Sa vie était-elle ce qu'elle était sans les blagues de son ami ? Ou, à ce moment précis, pouvait-on encore parler de vie ? La question n'était pas si évidente. Mais le serpent devait continuer sur ce délire, si c'en était réellement un, pour lui montrer qu'il n'avait pas oublié à quel point il pouvait plaisanter aussi. Il lui toucha le bas du ventre, pour remonter sur ses abdos et éclipser sa main, la rapprocha de son propre corps, le tout en l'instant de quelques secondes.

« Quand tu veux on couche ensemble mon beau. Tes abdos me font craquer. »

Arthur lui annonça qu'à ses yeux, Jude avait bien agi. Ce qui fit sourire de nouveau le serpent. Malheureusement, les choses devinrent sérieuses lorsqu'ils parlaient à nouveau des parents de Hopkins. La première question posée par son ami était de lui avouer les objectifs de cette recherche. Cela allait s'avérer complet puisque même le redoublant ne les connaissaient pas. Simplement par curiosité ? Certainement pas. Dans quel but ? Aucune idée, il verra bien lorsqu'il sera devant son géniteur. Puis, pour continuer dans cette triste discussion, il lui fit une leçon de moral. La drague était beaucoup mieux, à bien y réfléchir. Comme-ci cela semblait logique sous la pression d'utiliser la magie et de voler des documents. Et d'ailleurs, cela était-il plus adapté à la situation ? Moins dangereux ? Le serpent n'en avait aucune idée, il avait agi très rapidement sans bien réfléchir et prendre conscience de ses actes. À ce moment-là, il les regrettait mais il avait obtenu une mince partie des réponses qu'il recherchait.

Puis la question qui fit paniquer Jude. Il avait oublié d'effacer les souvenirs du directeur de l'orphelinat.

« Non. Je ne l'ai pas Oublietté. Mais mec, il était tellement traumatisé que ça s'trouve, il s'en souvient même plus. Il a peut-être même perdu ses souvenirs par lui-même. J'en sais rien, pis j'm'en fous. S'il avait parlé, je ne serais pas là devant toi à t'expliquer la situation. », petite pause, « Pis mec, comme-ci c'était évident, sous la pression j'peux pas réagir parfaitement. J'ai été gentil sur les sorts pourtant, mais la magie impressionne toujours les Moldus. J'comprends pas pourquoi, c'est pas un truc de ouf pourtant. Mais j'ai besoin de toi. Pour le retrouver et promis j'le tuerais pas. »

Cette promesse n'était rien. Il ne connaissait absolument pas sa réaction face au meurtrier de sa mère, peut-être qu'il allait agir encore plus violemment que ça. Il s'approcha de Digler, choppa sa main et la déposa sur son cœur.

« Écoute. J'suis encore vivant, tu le sens, j'respire même un peu trop rapidement. J'suis humain, j'vais pas tuer quelqu'un. Faut être fou pour le faire. »
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Arthur Digler, le  Jeu 17 Sep 2020 - 18:07

Surpris par la réaction de Jude qui entrait dans son jeu, Arthur suivi du regard la main soudainement devenue baladeuse de son ami, silencieusement. Un frisson semblable à un léger courant électrique traversa son corps, de la tête aux pieds. C’était peu conseillé d’autant entrer dans la sphère intime du garçon ces derniers temps. Ses hormones commençaient à déborder et la proposition que venait de lui faire le serpent - même en blaguant - le lion rêvait de l’entendre mais de la bouche de son petit ami. Fidèle, il faisait de son mieux pour contrôler ses envies. Lorsque cette main s’éloigna de son torse, le bouclé se reprit, se racla la gorge et fit comme si de rien n’était, riant aux propos de son ami. Bah écoute, je demande l’autorisation à Aliocha et je te tiens au courant. Dit-il avec ironie, en offrant tout de même un rappel sur l'existence de son couple.

Arthur voyait bien que son ami regrettait ses actes et n’était pas fier d’avoir torturé le propriétaire de l’orphelinat. Il s’expliqua tellement rapidement, que c’était dur à suivre pour le lion. Il cherchait à rassurer le bouclé, ou plutôt à se rassurer lui-même. Perdre sa mémoire après une telle torture ? L’homme avait plus de chances d’être terrorisé à vie. Peut-être même qu’il irait dans un hôpital psychiatrique, accusé à tort d’être devenu fou alors qu’il avait bel et bien subi les effets négatifs de la magie. P*tain. Grogna le footballeur, mécontent part ce qu’il venait d’entendre. Il s’éloigna de son pote, tentant de réfléchir. Finalement, est-ce que ce n’était pas mieux qu’il lui ait évité un Oubliette ? Les conséquences d’un tel sortilège, s’il était raté, étaient terribles. Il aurait pu perdre la totalité de ses souvenirs, jusqu’à son identité.

Un rire amer s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’il levait les yeux au ciel. Forcément que le serpent ne pouvait pas comprendre, il n’avait pas grandi avec les moldus et leur culture. S’il ne voulait pas parler c’est parce qu’il n’en avait pas le droit, il aurait pu perdre son travail pour ça. Arthur n’arrivait pas à croire que c’était lui qui parlait des lois. Et si la magie ne t’impressionne pas c’est parce que t’as grandi avec, idiot. Pour les moldus ce ne sont que des légendes. Il jeta un regard noir à son ami qui était en train de lui promettre de ne pas tuer son père. Est-ce qu’il devait le croire, lui faire confiance ? Jude avait l’air d’avoir énormément changé pendant ces longs mois en solitaire. Il détourna ensuite le regard, agacé, mais se laissa faire lorsque le serpent lui attrapa la main pour la poser contre son torse, au niveau du coeur. Le c*n, il était en train de le manipuler là ? De le prendre par les sentiments. Arthur souffla d’agacement et pencha sa tête en arrière. Raaah c’est bon. Lâche-moi. Il enleva sa main et la mit dans ses poches. Ainsi que l’autre aussi, ça suffit les contacts physiques pour aujourd’hui. Ouais c’est bon je vais t’aider. Il lui avait promis d’être toujours là pour lui après tout.

Le regard du lion croisa celui de Jude, ce qui le fit de nouveau soupirer. Explique-moi ce que tu veux faire. Il était temps d’entrer dans le vif du sujet.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins, le  Jeu 17 Sep 2020 - 22:19

Lorsque Jude avait effleuré avec tendresse le torse de son ami, sa réaction avait étonné le serpent. Lui qui pensait qu'Arthur n'allait pas hésiter à le repousser, à lui faire une énième leçon de moral concernant son couple avec Aliocha, c'était tout le contraire. Le contact semblait lui plaire. Hopkins ne savait pas quoi y penser, tout cela était basé sur l'humour et pourtant, il venait d'avoir une preuve pas vraiment concrète que ça pouvait aller plus loin qu'un simple humour niais par deux adolescents. Il ne montrait aucun signe de reconnaissance puisqu'il ne voulait pas faire mine d'avoir compris un sous-entendu, qui pouvait aisément être imaginé involontairement. Digler semblait se remettre de ses émotions en reculant, puis se racla la gorge pour ensuite avoir l'audace de rire après cette situation. Malgré tout, il s'étala sur la plaisanterie en racontant qu'il allait demander l'autorisation à son copain, puis le tiendra au courant. Jude lui lâcha un sourire, comme pour conclure cette discussion qui avait dégénéré. Est-ce que le lion ressentait la même chose ? Difficile à décrypter, peut-être aurait-il dû prendre des cours de psychologie durant son cursus scolaire. Mais après tout, il n'était pas trop tard.

Vint le moment où le lion réagit au manquement du sort Oubliette sur le directeur de l'orphelinat. Son ami lâcha un juron puis s'éloigna. Ce comportement frustra Jude, qui l'aperçut comme une honte ou bien une crainte. Peu importe ce que c'était, cela n'avait rien de positif. Certes, s'il avait murement réfléchi à la situation avant d'agir, celle-ci avait été totalement différente mais même la magie ne pouvait pas apporter des prédictions. Encore une fois, il aurait peut-être fallu plus écouter ses cours de Divination. Ou s'entraîner sur de la voyance, si seulement il avait été mis au courant de ce que son avenir allait lui apporter. Arthur leva les yeux au ciel accompagné d'un rire amer, puis lui raconta qu'il n'était pas dans ses droits de raconter de telles choses, c'était pour cette raison qu'il avait refusé. Jude n'en savait rien. Il fallait vraiment qu'il commence à se documenter sur le monde Moldu, qui est rempli de mystères lui aussi. Puis raconta que la magie était une légende dans l'autre Monde. Mais s'ils étaient plus ou moins déjà au courant, sans vraiment y croire, pourquoi se montraient-ils autant choqués à la vue de celle-ci ? C'était incompréhensible pour Hopkins.

Jude fut ensuite perturbé par un regard noir provenant de son interlocuteur, lorsque ce premier raconta qu'il n'allait pas tuer son père. Même Arthur ne semblait plus lui faire confiance. S'il n'avait pas tout perdu à ce moment-là, il se demandait sincèrement ce qu'allait être la suite puisqu'il ne voyait plus aucune alternative que se retrouver seul, désespéré, sans aucune relation. Son univers s'était écroulé en quelques mois, encore une fois à cause de ses parents. Même sans interagir dans sa vie depuis son enfance, ils — ou plutôt il, pour ce qu'il en restait, arrivaient à la ruiner. Il détourna le regard avant que Jude lui fasse son coup de manipulation. Il espérait sincèrement que ça allait fonctionner mais d'un autre côté il était honnête dans ses démarches et voulait sincèrement lui démontrer qu'il avait encore un cœur, qui battait tout au moins autant que son ami, ce qui représentait qu'il était encore en vie, avec des sentiments. De la rancœur et de la haine, certes, mais également de l'empathie. Mais cela n'eut absolument pas l'effet attendu, puisque Digler souffla, probablement par épuisement, puis repoussa la main du serpent ainsi que la sienne, pour la placer dans ses poches, une véritable habitude chez lui. Tout en s'exclamant de le lâcher.

Jude se recula de quelques mètres, très surpris par la réaction du bouclé. Il ne comprenait plus les sentiments des autres, seulement les siens. Et encore, cela demandait un travail très chargé. Mais la suite allait lui faire retrouver le moral, lorsqu'il entendit qu'il acceptait de l'aider. Il lui demanda ensuite des explications sur ses projets, tout en soupirant. Une seconde fois. Cela avait tendance à excéder le serpent mais il se devait de lui répondre s'il voulait compter sur la présence de son ami dans ses recherches.

« Je ne sais pas où cet enf*iré se trouve. Il faut que nous retournions à l'orphelinat pour obtenir des réponses. Encore. Il faut trouver où il est, puis nous agirons ensuite. Je veux lui faire cracher, l'entendre dire qu'il a tué ma mère, la femme avec qui il a b*isé pour me mettre au Monde. Et p't'être que ça va m'aider à avancer, t'en penses quoi ? »

Cette question était nécessaire. Il ne savait pas ce qu'Arthur pensait de cette situation, s'il semblait accepter cette idée ou bien s'il en avait une autre. Jude ne connaissait pas réellement son état mental, peut-être devenait-il fou à se concentrer constamment sur cette affaire sans fin ? Il commença à se ronger les ongles, chose qu'il n'avait jamais fait auparavant. Si ça ce n'était pas un synonyme de stress, Hopkins ne comprenait plus rien à la vie. Il avait besoin de soutien, d'aide, d'une amitié et il espérait sincèrement que celle avec le bouclé allait durer encore longtemps. Aussi intensément.

« J'te remercie pour ton aide, au fait. Sans toi, je ne sais pas ce que je deviendrais. T'es la seule personne sur qui je peux comprendre dans ce château de m*rde. J'espère que c'est réciproque, que tu as aussi le sentiment que t'peux compter sur moi. J't'abandonnerais jamais. »
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Arthur Digler, le  Ven 18 Sep 2020 - 19:51

Parmi tous les proches qu’avait Arthur, c’était certainement Jude, et de loin, qui le mettait le plus souvent en difficulté. Qui le sortait de sa zone de confort. Le seul qui l’obligeait à avoir des conversations aussi sérieuses. Et pourtant, il avait passé presque six mois sans le voir, quelqu’un d’autre aurait eu largement le temps de le dépasser ! Mais non. Il détenait toujours la première place. Les sourcils légèrement froncés, les yeux rivés sur son ami, le lion était concentré, en tout cas il essayait, au mieux. Le serpent était perdu oui, d’accord… Mais était-il si désespéré que ça pour demander l’avis du lion sur quelque chose d’aussi complexe ? C’était tellement compliqué pour lui de se mettre à sa place, ils avaient une situation familiale complètement opposée. Le Digler avait grandi dans une famille aimante et présente… même trop présente à son goût. Une famille qui, même malgré ses caprices d’adolescents rebelles, était toujours là pour lui, à le soutenir et l’aider. Il ne pouvait pas non plus comprendre le sentiment de solitude, car il ne l’avait jamais connu. Pas à un seul moment de sa vie. Dès sa plus jeune enfance il s’était fait des amis, des amis qu’il côtoyait toujours malgré le fait qu’ils résidaient en France et qu’ils étaient très loin de connaître l’existence de la magie.

Arthur resta longuement silencieux, le regard dans le vide. Il ne voulait pas dire de conneries, blesser son pote ou lui embrouiller le cerveau. Qu’est-ce qu’il en savait lui si ça allait l’aider à l’avancer ? Il ne savait même pas si Jude, après ces longs mois d’errance, était toujours le même qu’avant au fond. Euh… Le lion tira dans un caillou avec nonchalance puis leva le nez au ciel. Il cherchait ses mots. Tu as le droit d’avoir des réponses. Sur ton passé, tes origines… C’est plutôt légitime ouais. Il posa de nouveau le regard sur son ami. Mais si après de nombreuses recherches tu ne trouves rien, je pense que tu devras arrêter. Sinon ça risque de te pourrir la vie, tu resteras bloqué sur le passé alors que ce qui est important c’est le présent, ce que tu vis actuellement. Dit-il avec beaucoup de sérieux. Le futur c’est prise de tête aussi franchement. Le bouclé laissa une courte pause avant d'ajouter : Mais on, cette fois il s’incluait, fera de notre mieux pour retrouver ton père. Il le promettait. Et il ne trahissait jamais ses promesses.

Alors que le serpent se rongeait les ongles, mauvaise habitude qu’Arthur supposait nouvelle puisqu’il ne l’avait jamais vu faire, il le remercia. Le bouclé rit légèrement lorsqu’il insulta le château. Il pensait exactement la même chose de cette école. T’inquiète mec. Pas besoin de me remercier. Il haussa les épaules avec fausse modestie, un léger sourire aux lèvres. Tu n’es pas le seul à te demander ce que tu ferais sans moi. Ajouta-t-il avec arrogance. Il ne le montrait pas plus que ça, mais au fond, ça le touchait quand même de savoir que Jude était dans son cercle d’amis et qu’il ne comptait jamais le quitter.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Jude Hopkins, le  Mar 22 Sep 2020 - 22:03

L'intensité d'une relation était importante aux yeux du serpent, peu importe la nature qui caractérisait celle-ci. Lors des moments passés avec Arthur, il avait éprouvé une bonne partie des sentiments qui pouvaient exister. De la joie, de la folie, de la tristesse, de la rancune, de la trahison également. Tous les citer n'était pas utile, lui-même savait à quel point Digler était important dans sa vie. Désormais, à Poudlard, c'était bien le seul en qui il apportait une entière confiance sur tous les sujets. Il savait que le but du lion n'était pas de le nuire mais au contraire, de le faire sourire et retrouver espoir en l'avenir. Il savait que cela faisait du mal au bouclé de le voir dans une telle postule mais Jude n'avait aucun intérêt à lui cacher. Il recherchait de l'aide et la personne la plus adaptée pour l'accompagner était bien celle qui se trouvait en face de lui. Qui pouvait bien se douter de ce qui allait se réaliser, alors que leur relation avait commencé si négativement ? Les aléas de la vie pouvaient être négatifs mais sur ce coup, Jude avait été chanceux de croiser le Gryffondor sur sa route.

Arthur semblait plutôt perdu lorsque Jude lui avait demandé ce qu'il pensait de son plan. Lui, comptait sur l'honnêteté de son ami pour lui avouer si elle n'était pas si bonne qu'elle paraissait à ses yeux. Ses gestes exprimaient le fait que le lion réfléchissait à lui apporter une réponse aussi objective que possible. Lever les yeux en direction du ciel ou bien taper dans une caillou n'apportait régulièrement rien de bon. Comme-ci il réfléchissait à ce qu'il allait dire ou bien qu'il avait peur de lui annoncer la vérité ? Jude était devenu si fou que ça ? Il s'imaginait plutôt des scénarios puisque le bouclé lui annonça que rechercher des réponses sur ses origines étaient compréhensibles. La suite ne s'annonçait pas si acceptable. Il continua en lui expliquant que si après plusieurs tentatives la situation n'évoluait pas, il était préférable d'arrêter. De vivre le moment présent sans rester focalisé dans le passé. Sa conclusion fut ensuite de lui dire que les deux allaient faire le maximum pour retrouver le père de Jude.

Jude n'eut aucune réaction. Pouvait-il vraiment vivre sans savoir ce qui s'était réellement passé, dans quelles conditions sa mère était décédée et si son père était vraiment l'assassin ? C'était impensable. Il ne pouvait pas concevoir son avenir avec toutes ces questions qui tournaient en boucle à chaque moment de sa vie sans s'arrêter une seule seconde. Forcément qu'Arthur ne pouvait s'imaginer tout ce que le serpent endurait, mais au quotidien cela devenait très compliqué. Il fallait que ça s'arrête. Ou bien trouver un moyen pour qu'il ne puisse plus penser un seul instant à cette situation, l'oublier ? Est-ce que c'était possible ça ?

Les deux retrouvèrent ensuite un moment un peu plus confortable, basé sur l'ironie une nouvelle fois de la part de Digler. Il lui expliqua qu'il n'avait nul besoin de remerciement, pour ensuite lui annoncer que ce n'était pas le seul à lui dire ce qu'il pouvait bien faire sans lui. Il ne faisait preuve d'aucune modestie, c'était hallucinant. Jude lui lança un grand sourire, amusé par la situation. Il s'approcha légèrement de lui.

« Si ça te va, nous partirons le week-end prochain. C'est peut-être précipité mais il faut que je trouve des réponses. Je n'en peux plus de penser toujours à la même chose, de me poser régulièrement les mêmes questions sans avoir aucune réponse. J'ai l'impression d'devenir fou. Et ce n'est rien d'le dire d'ailleurs. Mais bon, j'te laisse continuer ton sport, j'vais me rincer l'œil à te regarder si ça ne t'dérange pas. », clin d'œil en direction du concerné.

Il s'approcha de lui pour lui tapoter l'épaule, d'une manière furtive et s'installa quelques mètres plus tard, allongé sur l'herbe chaude, le regard plongé vers le ciel.

Terminé :kiss:
Contenu sponsorisé

S'aérer l'esprit [terminé] Empty
Re: S'aérer l'esprit [terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 S'aérer l'esprit [terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.