AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 44 sur 45
Baignade dans le Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 43, 44, 45  Suivant
Malicia Evans
Serpentard
Serpentard

Re: Baignade dans le Lac

Message par : Malicia Evans, Sam 30 Sep 2017 - 13:28


Je t’ai toujours vu comme une personne inatteignable. Tu possèdes une force que j’admire, vraiment. Je ne comprenais pas comment tu faisais. Tu n’as pas eu une vie facile pourtant tu es là, devant moi. Belle et forte, tu inspires le respect. J’ai essayé de faire comme toi, pendant longtemps jusqu’à ce que je comprenne que cela ne servait à rien de renvoyer une image de soi aussi faussée. Je ne suis pas aussi forte que je le prétends, j’ai mes faiblesses comme tout le monde.

Et je viens de comprendre que toi aussi. Tu t’es juste accrochée au manque de ressentis. Parfois lorsque l’on ne ressent que le vide pendant longtemps, on s’accroche à la moindre émotion. Et généralement, c’est à ce moment-là que la douleur se pointe. Mais ça ne sert à rien de s’accrocher. Tes émotions, elles sont là, en toi. Elles sont seulement bien enfouies.

Et puis… Ils sont arrivés et j’ai eu encore plus peur. Qu’est-ce que tu ressens toi ?

La main qui vient se poser contre le ventre arrondi. Le geste de protection, peut-être même l’instinct maternel qui se fait plus pressent. Je ne veux pas parler de lui, arrête. Je suis terrifiée. Il va bientôt venir au monde et j’ai la sensation que ça va mal se passer. Je ne suis pas prête à l’accueillir. Je ne suis pas assez responsable. C’est le bordel dans ma tête.

J’ai peur.
Mais je ne peux pas abandonner dès maintenant.
Je dois me battre pour lui,
Pour lui offrir le meilleur.


Je ne dois plus penser à moi. Je ne peux plus être égoïste. Je ne suis plus seule et je ne le serais plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Alhena Peverell, Sam 30 Sep 2017 - 15:34


Elle aussi a peur. Peut-être même plus que moi, plus que toutes les personnes que j'ai pu connaître dans ce cas. Elle a si peur, que sa frayeur résonne à l'intérieur de mon cœur. Elle est effrayée pour lui, parce que bientôt elle ne sera plus seule et pourtant elle le sera encore plus qu'avant.
Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il y a quelque chose d'extraordinairement beau dans cette angoisse. Elle ronge peut-être les os, mais elle rend humaine. Avoir peur de donner la vie, avoir peur de vivre tout simplement.

N'abandonne jamais. Ne le fais jamais, ça te bouffera à chaque seconde.

Cela te colle à la peau, chaque minute. Tes pensées ont beau tenter d'échapper à cette culpabilité, mais il y a ce vide en toi, qui te harcèle pour te rappeler l'immense erreur que tu as faite. Et tu as beau parcourir le monde, aller dans chaque coin du globe, ce sera toujours là. Pendant des années, jusqu'à ce que tu retournes à la maison pour faire face à cette peur qui te dévore l'âme.

C'était la pire erreur que j'ai pu commettre, ne fais pas comme moi. Pour une fois, sois bien meilleure que moi et je serai là pour toi, qu'importe la tournure des événements.

Comme une promesse. Si tu deviens quelqu'un de bien, tu ne seras jamais plus seule. Si tu sors la tête hors de l'eau, je te suivrai jusqu'au bout du confin du monde pour te porter. Parce que je ne serai pas la seule à trouver mon chemin. Je veux croire que l'avenir n'a pas fait croiser nos chemins seulement pour qu'on se détruise.
Mais pour qu'on fasse briller le monde un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Malicia Evans, Sam 30 Sep 2017 - 16:18


L’humanité qui réapparaît. La peur qui me bouffe malgré moi, je suis terrifiée. L’inconnu qui se profile devant moi, je le vois et j’ai envie de fuir loin. Je ne suis pas prête à m’occuper d’un autre être que moi. J’ai déjà du mal à m’occuper de moi-même, tu imagines un enfant ?
Mais je ne compte pas abandonner, tu sais. Je ne veux pas lui faire ça, parce qu’au fond, je sais ce que c’est. Je l’ai vécu, je ne veux pas lui infliger ça.

Je l’aime déjà.
Je connaissais pas vraiment ce sentiment,
Je ne l’avais jamais ressenti.
Et j’ai mal quand j’imagine son absence.

C’était la pire erreur que j’ai pu commettre, ne fais pas comme moi. Pour une fois, sois bien meilleure que moi et je serai là pour toi, qu’importe la tournure des événements.

Le sourire malgré moi qui apparaît. Celui qui veut dire merci. Une promesse que je ne serais pas seule. J’ai le coeur qui se serre un peu plus quand je comprends que je suis à un tournant de ma vie. Maintenant, il faut que je fasse les bons choix.
Qu’il faut que je remonte la pente.
Et qu’on la remontera à deux.

Je veux y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Alhena Peverell, Sam 30 Sep 2017 - 16:54


Il y a un goût de fer en bouche. Je penche la tête et l'écoute attentivement. Elle y arrivera, avec du temps et de la détermination. Mais étrangement, j'ai comme un mauvais pressentiment sur les débuts. Je commence à la connaitre, je sais qu'elle va vite se décourager. Qu'elle va fuir souvent et revenir. Pourtant, j'essaie de me convaincre de l'inverse. Que ça va bien se passer...

_Mais comment peut-on imaginer Malicia mère et se dire, que tout va bien se passer ?

Arrivée près de la rive, je m'assois. L'eau qui imbibe les habits. La lune éclaire la blancheur de la peau. La transparence se fait, on dirait un rituel des anciens temps. Purifier le corps, purifier l'avenir. Peut-être que c'est ce qu'il nous faudrait. Purifier les démons qui nous suivent. Pourtant, j'ai l'impression qu'on est pas tellement prête pour ça. On s'accroche à ce qui nous dévore, parce que c'est plus simple que d'être heureux.

_Et qu'est-ce qu'on est stupide comme ça à fermer les yeux.

Tu as pensé à un nom ?

Si tu veux lui donner vie, as-tu pensé à son futur proche ? As-tu pensé à ce que cela allait engendrer dans ta vie ? Quel genre de bouleversement, quel genre d'acide allait te ronger le sang ?
Parce que tu seras comme moi, malgré tout ce que tu pourras dire, tu auras tout le temps peur pour lui... Parce que le plus grand des dangers pour lui, c'est toi-même.
Et pourtant, tu restes avec lui.

Tu es un poison pour ta progéniture.

Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Malicia Evans, Sam 30 Sep 2017 - 17:58


Je ne parle jamais de l'enfant. Enfin pas directement. Je ne sais pas c'est comme lui donner une dimension réelle. Pour l'instant, il est au chaud dans mon ventre,  les seuls contacts que j'ai avec lui c'est lorsqu'il donne de coups. Je ne lui parle pas. Je trouve ça ridicule. Et au fur et à mesure que tu me parles, je prends conscience de ce qui va arriver. Je vais donner la vie, je vais devoir penser à lui avant moi.

Fini l'égoïsme.

Tu pars t'asseoir sur la rive et je m'installe à tes côtés en soupirant. Tu es belle sous la lueur de la lune, j'aimerais l'être tout autant mais j'ai l'impression que ces lueurs font ressortir le mal qui me ronge. Je laisse mon corps tomber lentement. Ne faire qu'un avec le sol avec l'eau qui caresse mes jambes.

L'angoisse me dévore de l'intérieur. S'il te plaît, ne me laisse pas. Rassure moi. J'ai peur de ce qu'il va devenir. Comment je vais faire ? Je ne suis pas faites pour être mère.

Tu as pensé à un nom ?

Je me relève de moitié et plonge mon regard dans le tien. Tu es bien la seule qui me ramène sur terre. Il faut que j'y réfléchisse sérieusement.

J'y ai pensé, il y a quelques mois.
Amalia si c'est une fille.
Damian si c'est un garçon.


Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Alhena Peverell, Sam 30 Sep 2017 - 20:05


Des rayons de lune, l'eau qui caresse la peau. Les sens qui s'évaporent. Sa réponse en dit long sur sa façon de voir les choses. Mais un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Les gouttes ruissellent sur mon corps, le tissu colle à la peau. Je me relève et m'avance vers elle. Elle a l'air d'avoir peur de cette discussion, son visage n'est pas serein.

Il existe, il est là. C'est réel et ça ira. Je t'aiderai.

Ce n'était pas des paroles en l'air. Je savais très bien ce qu'elle traversait, peut-être même mieux qu'elle. J'avais été si seule dans cette épreuve et pourtant entourée. Je n'avais pas pu me tourner vers mes parents, vers le père, juste vers une fratrie qui n'y connaissait rien et qui me jugeait. Un bon et un mauvais souvenir qui envahissait l'air.

Je peux ?

Proche d'elle, ma main tendue, je désigne son ventre. Cela fait longtemps, peut-être même que ça m'aurait donné envie d'en avoir un énième enfant s'ils n'étaient pas déjà trois. Et puis, il aurait fallu une situation stable. Hors de question de recommencer, d'avoir les mêmes peurs. J'avais mis quelques années à accepter d'être mère, d'être responsable dans une situation pareille.

_Il fallait d'abord grandir pour être parent, on ne l'avait jamais fait...

Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Malicia Evans, Dim 1 Oct 2017 - 23:53


Il n’y a pas besoin de mots. Tu sais ce que je ressens. La solitude et l’angoisse. J’ai besoin d’entendre que je ne suis pas seule dans cette histoire. J’ai besoin de savoir que tu seras là, que tu pourras me conseiller lorsque je serais vraiment perdue.
C’est vrai que je ne suis pas réellement seule.
Le père est au courant et veut être là.
Mais il est tout aussi perdu que moi.
Je ne sais pas. Il ne sait pas.
Mais toi, c’est différent.
Tu peux me guider.

Je peux ?

Tu t’es rapprochée de moi. Ta main proche de mon ventre, j’acquiesce lentement. Peu de personnes avaient pu le toucher. J’ai toujours minimisé les contacts avec le bébé. Le protéger du monde extérieur, beaucoup trop violent à mon goût. Je l’aime déjà trop. J’ai peur de ce qui va arriver mais je suis à la fois impatiente. Je commence une nouvelle vie. Une vie de maman.
J’allais devoir faire preuve de responsabilité.

Je sens tes doigts sur mon épiderme et la seconde qui suit, l’enfant répond au contact en donnant un coup plus ou moins violent. Un sourire épanouit vient se former doucement sur mes lèvres. Oui, j’avais hâte qu’il vienne au monde pour que je puisse le prendre dans mes bras. Malgré la peur grandissante, il y avait l’excitation qui se faisait de plus en plus ressentir.

Comment tu as fais ?
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Alhena Peverell, Mer 4 Oct 2017 - 20:14


Il y a eu un flash dans tes yeux, un retour en arrière inexpliqué. Un battement de coeur, un coup de pied. Une sensation qui fait mal, qui te manque. Tu avais tellement haïs cette période, ce moment. C'était une horreur, les conditions étaient certes bonnes, tu n'avais manqué de rien. Mais ces êtres qui grandissaient, à qui tu donnais vie... Tu les avais haïs de tout ton être.

_Je les aime pas

Quand tu y repenses, ton âme en tremble encore. Tu t'éloignes doucement, tu as un peu de mal à respirer. D'admettre cette défaite que tu as eue, face au monde, face à toi-même.

J'ai échoué... Je suis partie.

Et peut-être qu'il y a une énorme boule dans ta gorge, peut-être même que tu voudrais pleurer mais tu n'y arrives pas. C'est quelque qui te ronge, que tu as voulu enfouir sous les décombres. Un fait que tu veux oublier, que tu voudrais enterrer. Et faire face à cette réalité, ça te tue à chaque seconde.

Je les ai haïs pendant des années, tu n'imagines même pas comment je les ai haïs.

Il y a une lueur sombre dans ton regard. Un être humain que nous n'avons pas envie d'apercevoir. Un comportement qu'on préfère ignorer parce que c'est préférable. Mais pourtant, c'est là et on ne peut l'oublier.
Tu te recroquevilles sur toi-même, avant-bras entourant des jambes. Tu poses ta tête sur le haut de tes genoux. Tu contemples le lac, l'écho de la lumière qui brille.
Le silence se fait, la nature vous berce.

Il n'y a rien d'autre à dire

Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Malicia Evans, Jeu 26 Oct 2017 - 0:49


Longtemps j’ai cru que je ne savais que détruire, que j’étais une source de destruction. J’ai toujours eu l’impression que je cassais tout autour de toi. Mes proches finissent toujours par me fuir parce que lorsque les choses m’échappent, lorsque je perds le contrôle, je deviens une personne horrible, méchante et sans remords. J’ai peur de faire les mêmes erreurs avec le petit.

Je l’aime déjà.
Et je sais ce dont je suis capable lorsque je suis attachée à quelqu’un.
Et l’amour que l’on porte à quelqu’un est notre principale faiblesse.
Il me rends faible. Mais paradoxalement, il me donne une force.
Je serais capable du meilleur comme du pire pour lui.

J’ai échoué… Je suis partie.

J’ai envie de fuir aussi parce que je ne veux pas essuyer un échec. J’ai peur de ne pas être à la hauteur. Je te regarde, étonnée. Je ne comprends pas ce que tu fais. Je ne comprends pas pourquoi tu me dis tout ça. Toi qui d’habitude te montre si froide et réservée.
Tu regrettes tes choix par rapport à tes enfants. Et je comprends.
Mais tu étais si jeune. Tu n’as pas à te sentir coupable.
Je pense que j’ai beaucoup de raisons de m’en vouloir. J’ai les lèvres qui brûlent d’impatience mais j’ai le stress et l’angoisse qui me retourne l’estomac.
Qu’est-ce que tu diras quand tu sauras qui est le père.
L’homme qui est la cause d’une de nos plus importantes disputes.

Je les ai haïs pendant des années, tu n’imagines même pas comment je les ai haïs.

Les mots ne passent pas. J’aimerais pouvoir dire quelque chose mais il n’y a rien. Alors dans le plus grand des silences, je fixe le reflet de la lune sur le lac. Parce que c’est sûrement ce qu’il y a de mieux à faire. Nous pourrions rester là longtemps mais la nuit est bien trop entamée,
Et dans un soupir, je me relève, t’adresses une dernière parole et rentre au château.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Keira Sanders, Jeu 26 Oct 2017 - 12:19


reprise du rp précédent

Elle se sentait atrocement nue, malgré la pression exercée par l'eau sur son corps, que certains décrivaient comme un agréable câlin de la nature. Pour elle, c'était un sac en plastique qu'on lui mettait sur la tête. Lorsqu'elle plongea le reste de son corps dans l'eau, tenant la main du petit rouquin, elle eut l'impression que ses poumons étaient comprimés et qu'elle allait se réveiller une nouvelle fois à l'infirmerie, les voies respiratoires douloureuses d'un liquide qui leur était étranger ; ou pire, cette fois-ci y rester. Elle serra la main qui commençait à tirer vers leur destination plus fort encore. C'était son seul repère, sa seule attache à ce qui lui semblait être une sécurité. Une petite voix en Keira lui soufflait que c'était stupide d'accorder tant de confiance d'un coup à ce garçon, qu'il n'avait rien de spécial pour la mériter. Qu'il était quelconque. Qu'il allait s'énerver d'attendre qu'elle se décide à plonger la tête sous l'eau. Qu'il ne voudrait pas être vu dans cette situation avec elle ; ce qui pouvait prêter à maintes confusions et fausses spéculations de la part de leurs camarades, ravis d'avoir des ragots à conter le soir dans un coin de la salle commune. Qu'il allait peut-être la laisser seule au beau milieu de l'eau.

Chassant toutes ces pensées, la chinoise décida d'arrêter de trop réfléchir, et d'aborder le comportement qu'elle appelait typiquement gryffondor : agir, foncer la tête dans le mur, sans se faire trop de soucis sur ce qui allait se passer après. D'un coup, elle fut plongée dans l'eau entièrement. La bulle d'air du sortilège permettait de respirer comme si elle se trouvait dehors. Mais, et si elle éclatait ? Et si sa magie était trop faible pour que la bulle lui permette de respirer tout du long ? L'étrange silence était oppressant. Ce n'était pas réellement un silence ; plutôt un ensemble de bruits indistincts, sourds et voilés, de chants de créatures. Elle avait pénétré dans un monde qui ne lui appartenait pas, et qui avait tout pour être effrayant. Un instant, elle essaya de trouver un sol avec ses pieds, mais comprit vite que c'était absurde. Elle n'avait pas d'autre repère que cette main ; alors, elle la serra davantage encore, et jeta un regard à Galway qui signifiait de ne la lâcher sous aucun prétexte s'il tenait à sa vie. Heureusement, elle savait nager, et décida d'entamer la nage vers les falaises. Ce n'était pas si loin, si ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Galway Lynch, Jeu 16 Nov 2017 - 15:40


Keira le rejoint sous l'eau quelques instants plus tard et il senti une pression sur sa main. Il leva les yeux vers sa partenaire et vit dans ses yeux à elle de la panique. Il chercha des paroles rassurantes à lui prononcer.

-Ne t'en fait pas, je ne te lâcherai pas la main.

Mais sa voix résonnait bizarrement, elle était beaucoup plus sourde. Les sons se diffusaient beaucoup moins bien dans l'eau que dans l'air, et au delà de la bulle d'air autours de sa bouche cela devait former un gargouillis incompréhensible pour Keira. Mais s'il pouvait parler, même dans un espace réduit, est-ce qu'il pouvait jeter des sortilèges? Il n'y connaissait pas grand chose sur la source de la magie, mais elle semblait passer par le corps et non par la voix. Il savait que les sorciers expérimentés pouvaient jeter des sortilèges sans prononcer la formule. Il avait même entendu dire que la baguette n'était qu'un moyen de canaliser l'énergie magique, et que certains pouvaient jeter des sortilèges sans baguette. Il prononça une formule simple pour voir les effets sur sa baguette.

-Nox !

Aussitôt sa baguette s'éteignit. Il s'empressa de la rallumer, pour ne pas se faire surprendre par l'obscurité, mais était satisfait de sa petite découverte. La branchiflore ne permettait pas de parler sous l'eau, et donc de jeter des sortilèges. Tout ce qu'il avait réussi à faire auparavant c'était produire des jet d'eau bouillante depuis sa baguette, plutôt efficace pour faire fuir un strangulot, mais assez inutile face  à dix d'entre eux. C'était la raison pour laquelle il ne s'aventurait pas dans les hautes herbes sans les êtres de l'eau.

Avec le sortilège jeté par Keira, les possibilités étaient bien plus grandes, il avait de quoi se protéger... mais aussi de quoi s'amuser un peu. Ils étaient arrivé près de la falaise après quelques minutes de nage un mètre sous la surface. Si les fonds marins effrayaient Keira, la magie pouvait permettre de rendre l’environnement un peu plus distrayant. Il réfléchit quelques instants. Il y avait un sortilège qui permettait de prendre le contrôle des objets et plantes. Cela pouvait être amusant, à condition que ce soit bien maîtrisé, sinon cela pouvait très vite tourner au cauchemar, et Galway n'avait jamais jeté ce sort auparavant.

Et puis il y avait le sortilège de changement de couleur. Il avait toujours eu envie de transformer les algues d'un vert foncé un peu déprimant en des plantes aux couleurs vives, comme on pouvait en trouver dans une barrière de corail des mers chaudes. Seulement il fallait être très prudent. Les plantes avaient besoin de la lumière pour vivre et les changer de couleur pouvaient, à termes, les empêcher de capter la lumière correctement et donc de vivre. Il fallait être sûr de pouvoir redonner à la plante sa couleur naturelle.

Finite Incantatem ne fonctionnait pas après un Multicorfors, mais ils avaient appris en cours à redonner sa couleur initiale à un objet en visualisant un objet de la même couleur. Il avait réussi en cours, mais là les enjeux étaient plus importants. Il prit donc une algue qui s'était détachée des rochers et flottait entre deux eaux et jeta le sortilège.

-Multicorfors !

Aussitôt elle prit une couleur Turquoise. Le tout était maintenant de lui rendre sa couleur naturelle. Il s'approcha des rochers et visualisa les algues qui les recouvraient pendant quelques secondes.

-Multicorfors !

L'algue repris une couleur Olive. Il compara les deux teintes et fut satisfait du résultat. L'opération "barrière de corail" pouvait commencer. Il y a alla doucement pour démarrer, multipliant les sortilèges sur une surface réduite d'un mètre carré environ et n'utilisant que deux couleurs, l'orange et le bleu, en alternance. Puis il se recula pour admirer le résultat, mais les eaux étaient trop sombre pour que l'on voit un réel changement. Il fallait un sortilège qui produise plus de lumière que Lumos. Il se tourna vers Keira pour voir ce qu'elle en pensait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Keira Sanders, Dim 10 Déc 2017 - 9:45


La jeune sorcière ne savait que penser de la situation : elle était à la fois effrayante et paisible. Le calme et l'espèce de demi-silence ainsi que les quelques rayons de lumière qui perçaient l'eau renforçaient la tension de Keira autant qu'ils la fascinaient. Cela avait l'air d'un endroit dans lequel on pouvait passer des heures à réfléchir sans être dérangé. Dans sa bulle, elle pouvait respirer comme si elle se trouvait sur la Terre, et pourtant, elle se trouvait parfois avoir l'impression de suffoquer, figurait le fluide entrer en ses narines et empoisonner ses poumons. Elle n'entendit que des remous de ce que Galway tenta de lui communiquer. Ce dernier testa sa magie, comme pour voir si elle fonctionnait toujours. Un rictus tordit légèrement sa bouche alors qu'elle le suivait, se cramponnant à la petite main. Il attrapa une algue, et semblait s'amuser comme un petit fou avec un sortilège de métamorphose parfaitement réussi - l'algue devint turquoise. Ensuite, il entreprit de colorer les récifs du lac à sa sauce. On n'y voyait pas grand chose, mais après un #Lumus Solem éblouissant, le spectacle était haut en couleurs. Cela amusait Keira, qui avait l'impression qu'il la mettait ainsi à l'aise. Comme si les algues étaient ses sœurs caméléon. Puisqu'elle ne pouvait pas communiquer clairement à cause de la densité de l'eau, la brune signifia sa joie en abandonnant son iconique jais pour transformer ses cheveux en turquoise à mèches oranges. Elle n'imaginait d'ailleurs pas la tête qu'elle devait avoir. Cela ressemblait probablement à une horrible perruque.

Pour pousser encore le bouchon, elle décida d'expérimenter un petit peu, se concentrant sur quelque chose qu'elle n'eut jamais fait : dessiner des écailles sur sa peau. Cela prit un peu d'effort. Lesdites écailles n'étaient pas parfaites, mais l'on reconnaissait très bien que c'en étaient. Les petites formes polygonales recouvraient ses mains et ses poignets, comme si elle portait des gants, et se fondaient ensuite dans sa peau. Si on les touchait, en revanche, c'était seulement de la peau qu'on sentirait. Eh oui, la métamorphomagie avait ses limites en ce qui concernait la faune. Un sourire timide aux lèvres - elle n'était pas encore habituée à faire volontairement usage de ses pouvoirs pour se donner en spectacle, elle montra son bras droit au petit rouquin, espérant qu'il ne serait pas révulsé par ce faux motif écailleux. Elle éteint ensuite rapidement sa baguette, songeant qu'une lumière si vive allait leur attirer des ennuis - et aussi parce que ce sortilège avait le don d'être épuisant à tenir. Malheureusement, un bruit qui n'avait rien d'humain, que Keira ne remarqua pas, indiquait qu'il était trop tard pour ne pas se faire repérer.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Galway Lynch, Mar 16 Jan 2018 - 11:48


Keira sembla comprendre son envie de clarté et projeta avec sa baguette une lumière vive, bien plus forte que ce qu’il n’avait jamais produit avec le sortilège d’allumage de baguette. Est-ce que c’était un Lumos mieux maîtrisé ? Ou un autre sortilège, plus puissant ? Quoi qu’il en soit après quelques clignement d’yeux pour que ses rétines s’adaptent, il put admirer son œuvre et il devait admettre qu’il était plutôt content de lui. Il n’avait pas un sens artistique très aiguisé en ce qui concerne le dessin, mais ça rendait plutôt bien.

Il se tourna vers Keira et s’aperçut… qu’elle s’était teint les cheveux, ils avaient pris les mêmes couleurs que celles qu’il avait utilisé pour les algues. Il éclata d’un grand rire, il n’avait pas du tout l’habitude de voir son ancienne préfète faire preuve d’autant de légèreté ! D’autant plus qu’ils étaient dans un environnement qui avait eu l’air de la crisper quelques instants plus tôt, est-ce qu’il avait réussi à la mettre à l’aise ?

Mais le spectacle n’était pas terminé. Elle s’approcha de lui et lui montra son bras. Galway dut se pencher pour voir les petits reliefs qui le recouvraient. Des écailles ! Waouh, il était impressionné ! Est-ce que c’était un autre sortilège ? Ou bien de l’animagie ? Keira n’aurait pas peur de l’eau si elle avait la capacité de se transformer en poisson. Galway effleura son bras pour sentir les écailles mais ne sentit rien d’autre que la peau de la Serpentard. Très étrange. Ce n’étais qu’un dessin ? Un tatouage éphémère ? Il était impressionné par les capacité de Keira, et surtout par l’illusion provoquée par ces motifs sur sa peau.

Bientôt elle dut éteindre sa baguette, les plongeant dans une obscurité relative. Cette excursion sous l’eau avait déjà duré pas mal de temps, est-ce que le sortilège qui avait créé une bulle autours de sa bouche et de son nez avait une durée limitée, comme la branchiflore ? Galway se retourna quand il entendit un bruit qu’il identifia comme étant celui d’un être de l’eau, plutôt jeune étant donné la tonalité du bruit.

Il alluma sa baguette et un être de l’eau, très jeune effectivement, nagea vers lui. Il l’avait visiblement reconnu comme celui qui jouait de la guitare sur la rive quelques dizaines de minutes auparavant et semblait lui faire confiance. Qu’est-ce qu’il faisait tout seul ? Il s’était probablement perdu, Galway vit une lueur de panique dans ses yeux. Il fallait vite le ramener à son clan, sa mère devait déjà être inquiète.

Mais alors le jeune être aquatique vit Keira, et il se mit à fuir, vers le fond du lac. Les êtres de l’eau étaient méfiant envers les humains qu’ils ne connaissaient pas et transmettaient des mises en garde à leurs enfants dès leur plus jeune âge. L’aspect de Keira avec ses cheveux bariolés et ses écailles sur une partie du corps ne devait pas aider. En revanche, si sa mère lui avait appris à se méfier des humains, elle ne lui avait sans doute pas appris à éviter les hautes herbes car Galway vit en le suivant avec sa baguette allumée qu’il se dirigeait droit dessus ! Il voyait déjà les herbes vibrer sous le déplacement des strangulots prêts à accueillir le jeune être de l’eau paniqué et perdu. Il fallait faire quelque chose et vite !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Keira Sanders, Mer 17 Jan 2018 - 19:15


L'émettrice du louche bruit était une petite créature ô combien laide, même si en début de vie, songeait Keira. D'habitude, les bébés sont plutôt mignons, à l'exception des humains ; tout le monde s'attendrit sur un chaton, un cochonnet, un éléphanteau, mais sur un être de l'eau, cela paraissait hors de portée. Il était tout de même plus agréable à regarder que ceux qui l'avaient mis au monde, mais ses traits reptiliens restaient laids, comme si l'espèce avait été coincée dans une forme de vie primitive. Et pourtant, c'était lui qui fuyait l'humaine, comme si elle était laideronne. Vexée, elle se concentrait pour retirer l'imitation d'écailles et repeindre ses cheveux de jais, pendait qu'une expression inquiète semblait vêtir Galway, de ce que l'eau trouble lui permettait de percevoir sans lumière. Elle devinait alors qu'il comptait protéger la créature, peut-être pas l'escorter - elle l'espérait. Les jeunes sorciers s'étaient déjà bien enfoncés dans les profondeurs du lac. Il n'était pas question de chercher à toucher le fond, autant littéralement que métaphoriquement.

La présence d'hostiles bêtes ne rassurerait pas grand monde, et certainement pas Keira, qui n'était pas dans son milieu de prédilection. Elle ne souhaitait aller chercher les ennuis à la source, et aurait préféré que le rouquin esquisse un geste de fuite, mais il semblait déterminer à rester, et agir. En cette optique, la brune semblait n'avoir qu'une solution : participer à l'opération. Plus vite le petit laideron serait sauvé, plus vite elle pourrait remonter à la surface, et oublier cette histoire. Elle passa un instant immobile, à la fois saisie par des frissons et par un flot d'idées de sortilèges. L'option la plus logique semblait d'attraper le bras de son camarade, et de les remonter à la surface à l'aide de la magie, mais il lui en voudrait pour cela. Si elle n'avait aucun souci à trahir le vœu de la plupart des gens, ceux qu'elle appréciait faisaient exception. Craintive, mais déterminée à remonter à la surface, elle lança donc l'offensive. De loin, elle risquait de toucher l'individu que l'on cherchait à sauver. Il fallut alors se rapprocher des herbes, faisant d'intérieures prières envers la seule entité en qui Keira croyait : elle-même. #Electrocorpus, visa-t-elle sur l'un des strangulots. Un choix de sort efficace, car quitte à se battre, il ne fallait faire dans la demie-mesure. Pas fort puissant, mais étant donné l'hygrométrie du milieu, suffisant. #Petrificus Totalus inratable ; l'on avançait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Galway Lynch, Jeu 1 Fév 2018 - 6:59


Keira avait été plus rapide que lui, elle était passée à l'attaque et en quelques sortilèges, elle avait neutralisé les démons des eaux les plus proches. Mais ils arrivaient par vague désormais. Et deux d'entres eux avaient surgi des hautes herbes pour saisir les pieds du jeune être de l'eau, qui se débattait de toutes ses forces pour éviter d'être entraîné au fond de l'eau. Galway saisit sa baguette à son tours et lança un sortilège de répulsion, appris il y a quelques années pour se débarrasser des créatures nuisibles trop oppressantes.

-Lashlabask !

Normalement ce sortilège devait produire des étincelles brûlantes, mais sous l'eau cela produisait un jet d'eau bouillante. Suffisamment efficace en tout cas pour repousser les deux strangulots qui avaient attrapé les jambes de l'être de l'eau, mais un petit cri de douleur lui fit comprendre que la jeune créature avait également été atteinte, au niveau des pieds. Une pointe de culpabilité l'envahit et il aurait voulu la soigner, mais d'une part il n'y connaissait rien en médicomagie, et d'autre part ils n'avaient pas le temps pour ça, car les strangulots semblaient décidé à ne pas lâcher leur proie. Toujours plus nombreux, ils se mirent à la poursuivre alors qu'elle avait réussi à s'éloigner des hautes herbes et se rapprocher de Galway et Keira.

Mais eux aussi étaient en danger désormais. Ils n'étaient pas assez forts pour tous les repousser et Galway se précipita vers la surface, accompagné par l'être de l'eau qui nageait plus vite que lui. C'est là que les palmes que lui procuraient la branchiflore qu'il ingérait habituellement avant de plonger lui auraient été utile, il ne brassait que très peu d'eau avec ses pieds d'humain. Tout à coup il entendit des cris de panique derrière lui. Les strangulots rebroussaient chemin et Galway compris rapidement pourquoi. Une bonne vingtaine d'êtres de l'eau, adultes ceux-ci, fondaient sur eux en hurlant.

Il ne fallu pas longtemps aux démons pour disparaître à nouveau dans les hautes herbes. Leurs assaillants essayèrent de les retrouver mais en vain. Un être de l'eau s'approcha d'eux et aussitôt le jeune être qui devait certainement être son fils fila vers lui, on lisait le soulagement sur son visage. Un autre être s'approcha d'eux, lui Galway le reconnaissait, c'était le chef de la colonie. Il avait le visage grave mais semblait vouloir remercier Keira et Galway en leur offrant deux magnifiques coquillages scintillants. C'était certes moins utile que les branchiflores qu'il lui avait offert une fois mais il accepta avec gratitude. Cette aventure avait été stressante, il n'avait jamais été confronté à autant d'êtres de l'eau à la fois et il comprenait maintenant pourquoi même le calmar se méfiait autant des hautes herbes. Mais cela s'était bien terminé et il était temps de remonter à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Keira Sanders, Ven 2 Fév 2018 - 15:14


Le dilemme, lorsque l'on souhaitait sauver quelqu'un d'une malveillante emprise, était bien célèbre : attaquer en risquant de blesser l'être bon également, ou s'abstenir et ne pas risquer de déposer des sacs de plomb sur sa propre conscience. Parmi les deux options, Galway semblait choisir rapidement. Keira observa qu'il avait ainsi le même schéma de pensée qu'elle : s'il n'avait rien fait, l'hideux se serait fait capturer, ou peu importe quoi d'autre, par les strangulots. S'il était attaché à ce peuple répugnant aux faces surprises ou en colère, le risque était moindre. S'il s'était juste enfuit, sa réputation aurait été entachée. Les autres êtres de l'eau lui auraient tourné le dos.

La brune ne comprenait pas réellement ce qu'il se passait. Elle voyait un flot d'agresseurs arrivait, puis le orange des cheveux du préfet s'éloigner. Hébétée, elle ne commença à suivre le mouvement que lorsqu'elle comprit qu'à défaut d'avoir eu le bébé, ils la prendraient elle.  Comme l'eau n'avait jamais été, et n'était certainement pas en cet instant son élément de prédilection, elle ne nageait pas très bien. Elle patinait sur place plus qu'elle avançait, mais elle avançait tout de même ; et c'était un miracle qu'elle aie réussi à rejoindre Galway et l'autre bestiole sans qu'on ne la tire par les chevilles. L'angoisse était sans doute derrière cela.

Et désormais, elle voulait sortir de l'eau.

Elle esquissa les premiers mouvements, agitant les membres comme un petit chien, lorsqu'elle vit une troupe aussi hideuse que l'enfant arriver. L'un semblait vaguement content, autant que son visage de poiscaille le lui permettait ; l'autre semblait avoir envie d'assassiner quiconque nageait dans ces eaux. Un instant, Keira se demanda pourquoi Galway ne bougeait pas. Il devait les connaître. Il n'y avait certainement pas de danger. Timidement, elle revint derrière le roux, comme si son petit corps allait protéger une grande comme elle ; puis accepta la parfaite spirale d'or qui lui était offerte, sans sourciller, ni réfléchir.

Ensuite, il ne fallut pas la prier pour remonter à la surface. La bulle éclata, et elle emplit ses poumons d'une bonne bouffée d'air frais, avant de rejoindre le rivage et de se tirer hors de l'eau. Jetant un dernier oeil méfiant au lac, elle tourna le dos sans même se soucier du roux, et serra dans la main la spirale d'or. L'objet, en lui-même, ne lui suscitait aucune émotion. Cela devrait, pourtant : c'était censé être une sorte de récompense, de petite médaille pour bonne conduite. Et pourtant, c'était seulement comme si elle avait ramassé un vulgaire caillou sur la plage - la face poissonnière des émetteurs était sans doute en cause. D'un autre côté, l'objet était également symbole de sa réussite, pour quelques minutes au moins, son triomphe sur la peur. Sur une table de chevet, il serait là pour lui rappeler qu'
il y avait des récifs colorés
même dans les endroits les plus sombres et profonds.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Baignade dans le Lac

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 44 sur 45

 Baignade dans le Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 43, 44, 45  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.