AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Moustiquaires ajustable pour fenêtre avec toile ...
Voir le deal
11.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon, le  Lun 7 Sep - 15:10

Retrouvailles aigres-douces
ft. Loredana Wildsmith
Saison 32 – Été


        Les rayons de soleil réchauffaient les rues pavées du Chemin de Traverse. Plus la fin de l’été avançait et plus ses rues fourmillaient de familles et d’élèves, se pressant les uns contre les autres pour acheter les fournitures de la rentrée. Les plus jeunes s’entassaient chez Ollivander’s pour se procurer leurs premières baguettes. Les autres entraient et sortaient des boutiques, les bras toujours plus chargés au fur et à mesure que la liste des achats restants diminuait.

J’aimais beaucoup cette effervescence. L’énergie qui électrisait les rues me parcourait et me faisait vibrer. Même s’il était parfois difficile de naviguer à travers la foule, je ne me sentais pas opprimée. J’avais toujours aimé être entourée, me trouver au cœur de l’action, et cela ne changeait pas. Fidèle à moi-même. Mais aussi nostalgique de cette époque où, moi-même, j’étais à leur place. J'avais découvert ce nouveau monde qu’était le monde sorcier avec mes petits yeux émerveillés de fillette de onze ans. Magique !

Depuis toute petite, je me laissais emporter par les histoires et contes que ma mère me lisait avant de m’endormir. Enivrée d’aventures et d’événements extraordinaires. Comme tout enfant moldu, j’avais rêvé de vivre des moments magiques et fantastiques tels que ceux que l’on pouvait trouver dans les livres. Depuis maintenant treize années, je vivais un rêve éveillé.

        Mais aujourd’hui, je n’étais pas là pour faire les boutiques et déambuler le long des allées en flânant. En effet, j’avais été dépêchée pour patrouiller sur le Chemin de Traverse. Même si l’ambiance était à la joie et à l’excitation, une aussi importante foule pouvait être l’objet de vol ou de tensions par exemple. J’étais donc ici pour m’assurer que tout se déroulait bien et que rien ne viendrait entacher cette journée. J’étais entrée au sein de la Police Magique il y a peu de temps et je devais donc faire mes preuves. Je m’efforçais alors de mobiliser toute mon attention et mon énergie pour donner le meilleur de moi-même ainsi qu’une entière satisfaction à mes supérieurs.

Si les patrouilles en ville n’étaient pas une véritable mission pour la plupart des personnes, j’aimais cela. Mélangée à la foule, au plus près du quotidien et prête à agir en cas de problème, pour le bien-être et la sécurité de la population. C’était pour cela que j’avais candidaté et signé au département de la Justice Magique. Même si j’aspirais à plus de responsabilités par la suite, il fallait bien passer par là et prouver ce dont on est capable.

Je venais de prendre mon poste il y a peu de temps de cela. J’étais encore en train de prendre mes marques et de visualiser mes collègues. Tout était nouveau pour moi et si j’étais la plus heureuse et épanouie possible, j’avais encore beaucoup de travail à mener. Mais j’avais enfin l’impression d’être en totale adéquation avec mes convictions. La justice avait toujours été une notion avec une grande importance pour moi et j’étais prête à me battre pour elle. Mais il y avait encore du chemin à parcourir.

        En attendant, je me reconcentrais sur l’instant présent. Chaque chose en son temps et tout vient à point pour qui sait attendre. Je me mouvais dans la foule, attentive à ce qui m’entourait. J’observais le moindre détail, le moindre comportement suspect. Mais tous semblaient pris dans cette effusion d’émotions positives. Elle m’entourait de son onde chaleureuse et rendait mon cœur léger. Je souriais inconsciemment à la beauté de cette journée qui s’annonçait. Aucun nuage ne semblait vouloir obscurcir ce moment.

De temps à autre, il m’arrivait de m’arrêter quelques minutes pour échanger avec les commerçants afin savoir si aucun problème ne venait troubler leur journée. Le meilleur moyen de connaître les besoins, les attentes et les soucis des habitants était parfois encore de s’adresser à eux directement. Et puis, je commençais doucement à connaître les personnes qui m’entouraient. Ma curiosité et mon côté physionomiste m’étaient d’une grande aide. Je cartographiais mentalement les noms, les professions, les caractères, les remarques, les inquiétudes de ces personnes qui, contrairement à ce qu’elles pouvaient penser, avaient de l’importance pour moi. J’aimais me rendre utile aux autres et leur venir en aide. Peut-être trop parfois.

J’observais alors un angle entre deux rues où cette marée humaine était moins dense. J’en profitais pour me poser quelques instants. Un peu d’air frais ne faisait pas de mal dans toute cette agitation, tout en gardant un œil de loin sur ce qui m’entourait. Encore une belle journée qui s’annonçait.

Codage par Libella sur Graphiorum
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Mar 8 Sep - 21:10

L'avantage des vêtements colorés, c'était que je me fondais toujours dans la masse lorsque je basculais sur le Chemin de Traverse. Je préférais largement être fusillée du regard par les nez crochus de l'Allée des Embrumes, plutôt que par ceux qui m'avait connue lorsque j'étais encore vendeuse à la Boutique d'Animaux Magiques. Et puis le regard des clients de Barjow & Beurk était de l'or. En entrant dans une boutique aussi froide et grise, on ne pouvait que s'attendre à une sorcière qui se fondait dans le décor et les yeux s'écarquillaient en constatant qu'il n'en était rien et moi ? Je jubilais de l'intérieur. L'effet de surprise, ma façon de m'habiller ne reflétait pas toujours ma personnalité. Mais les couleurs étaient essentielles, estivales. Alors je pouvais flâner sans le moindre souci dans les rues pavées et animées du Chemin, la bonne mine, une ventre déjà bien rond et l'envie que la journée se termine pour profiter d'une douce soirée. Les journées pouvaient être éprouvantes, douloureuses et je savais que bientôt il me faudrait mettre mon travail en suspend en attendant l'arrivée du bébé. Heureusement pour moi, j'avais trouvé les perles rares après le départ de Lizzie de la boutique. Tulii avait repris le flambeau et Gabin avait été engagé comme Stagiaire en attendant la fin de ses études. Il n'était plus très loin du diplôme désormais.

J'avais profité de leur présence pour m'absenter, prendre mon après-midi car il devenait de plus en plus difficile d'être à cent pour cent toute la journée. Pour la première fois de ma vie, et surtout pour rassurer Arty et pour le bien du futur enfant, j'avais simplement décidé d'écouter mon corps, de m'arrêtait si je sentais que l'effort était trop conséquent, de m'asseoir si mon dos m'envoyait des signaux et de prendre mes après-midi lorsque la matinée avait été rude, comme aujourd'hui. Sans compter évidemment, ces clients qui me feraient perdre patience, ceux qui me faisaient serrer les dents parce que chez Barjow & Beurk, on avait envie que l'argent rentre dans le compte. Et puis, si un jour on venait à remettre à neuf la boutique, il nous faudrait peut-être un budget, quelque chose, tout ne pourrait probablement pas se faire par magie. Alors parfois, je me mordais les lèvres, serraient les points tout en contrôlant une Métamorphomagie non-recensée. Si quelqu'un me voyait et me balançait au Ministère, j'étais bonne pour la prison. Et je n'avais aucune envie de mettre mon enfant au monde entre quatre mur. Et pire que tout, j'avais bien trop de sang sur les mains pour rester si proches du Ministère.

Durant la longue marche qui m'attendait jusqu'à la gare dont le train me ramenait chez moi. Je ne prenais jamais le risque des transports sorciers, de peur que ce ne soit pas compatible avec une grossesse. Je voulais m'assurer d'arriver à terme en allant très bien et en m'assurant qu'il irait bien. Et il commençait à devenir compliqué de voler sur un balais, alors c'était le seul moyen que j'avais trouvé.
Mon objectif est tout de même ralenti par mes yeux qui se posent instinctivement sur une personne qui se trouvait là. Une personne dont j'étais si loin et dont il me semblait être si proche à la fois. Aucun besoin de réflexion pour remettre un nom à cette personne qui avait partagé une toute petite partie de ma vie. Liv Gordon, ex élève de Poudlard, ex tout court d'ailleurs. Depuis son départ de l'école, je n'avais plus entendu parlé d'elle, puis Daemon était arrivé et elle avait fini par disparaître totalement de ma vie. Je m'approche instinctivement, espérant ne pas me tromper, tout cela me semblait être une éternité. Tellement de choses s'étaient déroulées depuis...Euuuh, petit bégaiement peu sûr, soudaiment peu certaine qu'elle accepterait de m'avoir devant elle, c'est toi Liv ? La dose de stress m'avait fait dire n'importe quoi. Question inutile, puisque la réponse était évidente. Malgré tout, cette rencontre fortuite m'avait fait perdre tous mes moyens.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon, le  Mer 9 Sep - 16:55

Retrouvailles aigres-douces
ft. Loredana Wildsmith
Saison 32 – Été


        Les personnes continuaient leurs mouvements perpétuels, obnubilées par leurs occupations et, pour la plupart, inconscients de ma présence. C’est à ce moment-là qu’une voix retentit derrière moi. Je pensais d’abord à une hallucination, mais j’entendis alors mon nom. Je me retournai et tombai alors nez à nez face à mon passé. Je la reconnus immédiatement. Pas de doute possible, il s’agissait bien de Loredana.

« Lore… » dis-je dans un murmure.

C’était bel et bien elle. Ses longs cheveux bruns, son regard azur et son magnifique sourire. Sa tenue colorée égaillait la rue et ne la rendait que plus pétillante. Je voulais lui répondre, mais dans un premier temps rien ne vint. La voir, c’était des centaines d’images et de nombreux moments qui revenaient à la surface. Mon pouls s’accéléra. Je n’en revenais pas de la voir à nouveau là, devant mes yeux. Nerveusement, je passais ma main dans mes cheveux. Le monde autour de moi avait totalement disparu. Il ne restait plus qu’elle.

Cependant, mon esprit ne semblait pas capable de réfléchir correctement. Assailli de toutes parts par des pensées innombrables, il essayait désespérément de former une phrase, en vain. Tout début de phrase semblait si insignifiant et inutile. Je n’arrivais pas à trouver les bons mots et finis par balbutier quelque chose :

« Hey, ça fait plaisir de te revoir ! Comment vas-tu ? »

        Loredana… Elle représentait la plupart des meilleurs moments de ma scolarité à Poudlard. Rayon de soleil dans ma vie. Mais elle était aussi l’un de mes pires remords. Je l’avais aimée, énormément, mais à la fin de mes études, j’étais partie. J’avais continué ma vie. Je m’étais débrouillée dans mon quotidien, mais je n’avais pas donné de nouvelles. La pire erreur de ma vie !

M’en avait-elle voulu ? Sûrement, et je pouvais la comprendre. Je ne m’étais rendue compte de son importance dans ma vie, seulement lorsque j’avais fini par m’éloigner. C’était il y a maintenant sept années et, au fond de moi, je savais que je m’en voulais encore. J’étais jeune, à peine adulte, et j’avais agi stupidement.

« Alors, qu’est-ce que tu deviens depuis tout ce temps ? »

Je ne savais comment exprimer toutes les émotions qui se bousculaient dans mon cœur. Je tentais donc une question bateau pour gagner un peu de temps. J’essayais de respirer lentement pour calmer mon pouls. Après tout, il n’y avait pas de raison pour se mettre dans cet état-là, si ?

Je l’observai alors plus attentivement. Si jusque-là, je n’avais pu détourner mes yeux de son regard, je la détaillai. C’est à ce moment que je me figeai. Il n’y avait aucun doute, elle était passée à autre chose et sûrement depuis bien longtemps. Au fond de moi, je le savais, je l’avais perdue il y a bien longtemps. Mais là, le doute n’était plus possible. Elle était enceinte. J’étais mitigée face à cette nouvelle, à la fois heureuse pour elle et nostalgique.

Codage par Libella sur Graphiorum
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Ven 11 Sep - 7:40

Derrière la surprise se cachait un sourire. C'était bien elle, elle que je n'avais pas revu depuis bien longtemps. Le temps avait passé, les amours après elle, il y en avait eu, des forts très forts, mais il était compliqué d'oublier complètement le peu de temps que nous avions passé ensemble. La découverte, l'adolescence n'étaient pas des choses que l'on pouvait facilement refouler dans une petite partie de notre esprit. Ça restait ancré, on finissait simplement par passer à autre chose et la colère se changeait peu à peu en nostalgie, avant que tout ne devienne qu'un simple souvenir. Elle n'avait pas vraiment changé, physiquement en tout cas, quelques années en plus mais toujours ces cheveux blonds. Son hésitation aurait pu me faire sourire davantage, je n'étais peut-être plus la même après tout. Où était passée cette adolescente colérique et lunatique ? Elle se cachait simplement derrière ce sourire, parce que rien n'avait réellement changé. J'avais simplement évolué, mûri, comme tout le monde à vrai dire. Les souvenirs flous se dessinaient tout doucement dans mon esprit, revenaient petit à petit tandis que je me rapproche davantage d'elle pour ne pas être bousculée par les passants pressés.

Ravie de voir que tu te rappelles de moi, le sourire s'accentue, pour contraster avec la haine que j'avais pu ressentir à son égard après son silence. Un silence soudain, brutal, comme si, une fois son diplôme en poche, elle n'avait plus jugé utile de m'avoir à ses côtés. Je réfléchis un instant à ce que je pourrais dire et ce que je devrais taire. Il était inutile d'en raconter trop et ma vie avait beaucoup évolué depuis son départ. Beaucoup de choses avaient changé et il était compliqué de résumer tout cela. Eh bien... tu le sais peut-être mais je suis Gérante de Barjow & Beurk maintenant, avant d'ajouter, enfin depuis deux ans. Déjà. Je baisse les yeux, regarde mes pieds - compliqué -, avant de relever la tête ravie, je me suis mariée aussi avec un ancien élève de Poudlard aussi, Arty Wildsmith, je plisse les yeux afin d'être sûre que ça lui dise quelque chose, élève perturbateur un peu, gros euphémisme, tu en as sûrement déjà entendu parler ! Qui aurait pu passer à côté d'un tel phénomène ? Et on va avoir un bébé pour...très bientôt ! Et ça pouvait se voir, elle l'avait sûrement déjà vu, mais c'était devenu une fierté, un réel plaisir à partager. Mais peut-être qu'avec une ex ce n'était pas la meilleure idée du siècle. Le plus drôle, c'est que, racontée ainsi, ma vie semblait parfaite, sans accroc, alors qu'il n'en était rien. Mais j'étais satisfaite de cette vie imparfaite, pleine de rebondissements. La monotonie ne faisait pas partie de mes plaisirs.

La main caresse le ventre instinctivement, j'avais hâte d'accueillir ce petit bout chez nous, j'appréhendais, craignais l'accouchement, mais je préférais me concentrer sur les jours qui suivraient. Et toi alors ? parce qu'il était nécessaire de savoir aussi, que deviens-tu depuis...ton départ ? Avait-elle fait des études ? Fondé une famille ? Voyagé ? Erré sans but précis ? Je voulais tout savoir.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon, le  Ven 11 Sep - 18:23

Retrouvailles aigres-douces
ft. Loredana Wildsmith
Saison 32 – Été


        Mon regard ne pouvait se détourner de Loredana. Sa beauté m’envoûtait toujours autant, mais me crachait à la fois mes erreurs du passé à la figure. Son sourire dénotait avec l’adolescente que j’avais pu connaître à l’époque. Elle semblait plus pétillante et joyeuse, mais je savais aussi qu’elle pouvait parfois avoir la fâcheuse tendance à user de masques. La vie nous façonne, les hauts et les bas font de nous ce que nous sommes. Je ne savais pas ce qu’elle avait vécu depuis tout ce temps, peut-être la vie lui avait-elle été clémente. Lore ne tarda pas à apporter quelques réponses à mes interrogations.

Chez Barjow & Beurk ? Je n’avais jamais aimé la réputation de cet endroit. Trop sombre à mon goût, il me donnait la chair de poule. Mais je devais reconnaître que la boutique pouvait s’avérer utile quand j’avais parfois besoin de me procurer des ingrédients rares pour les potions. Cependant, j’essayais la plupart du temps de passer commande et évitais le plus possible d’y mettre les pieds. Enfin bon, c’était un boulot comme un autre. Mais ma part d’agent de la Brigade de la Police Magique ne pouvait que frissonner rien qu’à l’idée d’imaginer les choses obscures et personnes aux intentions douteuses qui pouvaient s’y trouver.

« Ah super ! » Dis-je d’un ton faussement enjoué « Pour ma part, j’ai rejoint le Ministère depuis peu. Agent de la Brigade de la Police Magique fraîchement engagée ! »

J’étais fière d’en être arrivée là. Mes convictions étaient maintenant en totale adéquation avec mes valeurs. Et si je pouvais enfin avoir un emploi stable, je n’allais pas refuser.

        En tout cas, la vie de Loredana avait été riche en événements ces dernières années. Un mariage et bientôt un enfant ! Une part de moi ne pouvait s’empêcher de l’envier. Elle semblait épanouie, que ce soit dans sa vie professionnelle et personnelle, même si la connaissant, tout ne devait pas être rose non plus.

Depuis l’obtention de mon diplôme, je n’avais pas connu d’amour aussi intense et sincère comme avec elle. Il y avait bien eu des hommes et des femmes depuis, mais rien de bien sérieux. Des passades insignifiantes comme pour essayer désespérément d’oublier mon erreur. Au fond de moi, je pense que je refusais de m’enfermer dans une relation à long terme. Du moins pour le moment. Et je me concentrais donc pleinement dans mon travail et mes passions que sont la réalisation de potions et le piano. Rien de formidable donc.

« Artémis ? Ah oui, je me souviens. Difficile de passer à côté en effet. Je pense que tout le monde doit se souvenir de lui. C’était le genre de personne à marquer les esprits. »

Et pas forcément en bien. Turbulent, bruyant… Imprévisible, dangereux ? Il m’avait intriguée et effrayée en même temps à l’époque. Un beau jeune homme, mais imprévisible. Il ressemblait à une rose épineuse pour moi. Mais je n’allais pas me mêler de la vie sentimentale de Lore. De toute façon, il m’était impossible d’être objective. Le principal était qu’elle soit heureuse.

« Je suis très heureuse pour vous et je vous souhaite tout le bonheur possible ! » Et j’étais sincère, « Il est prévu pour quand ? Ou elle d’ailleurs. »

J’avais réellement envie de le savoir. Qui sait, si nous renouions quelques liens (purement amicaux bien sûr), peut-être que je viendrais les voir. Avec un petit cadeau pour l’enfant bien évidemment. Lore méritait le bonheur. Que j’appartienne à sa vie ou non… Malgré ses doutes et ses parts plus sombres, c’était une femme bien, je n’en avais jamais douté. Je lui souris un peu plus.

« Sinon à part le boulot dans lequel je m’épanouis. J’ai emménagé il y a quelques années maintenant dans un petit appartement, un peu plus loin dans Londres. Ce n’est pas très grand, mais c’est chaleureux. À part ça, disons que c’est un peu la routine… Métro-boulot-dodo comme on dit » ajoutais-je en rigolant légèrement. « Disons que tu viens égayer et mettre un peu de vie dans la patrouille que j’étais en train d’effectuer ! »

        L’amertume de ces retrouvailles avec mon passé avait tout de même toujours du mal à s’effacer. Mais je savais que le problème venait de moi. Je n’étais pas le genre de personne malhonnête et hypocrite à faire comme si de rien n’était. Il fallait que je crève l’abcès et pour cela la franchise et l’honnêteté étaient mes meilleurs alliés.

« Tu sais… Je tenais à m’excuser pour tout ce que j’ai fait… Je sais que je n’aurais pas dû partir comme ça, que j’aurais dû donner des nouvelles. La bêtise de l’adolescence hein ! Enfin, je ne cherche pas d’excuses. Et aujourd’hui je le regrette. Je ne te demande pas de me pardonner bien sûr. Mais je pense que des excuses s’imposaient. Tu ne méritais pas ça, mais tu as l’air heureuse maintenant et j’en suis plus que ravie. En tout cas, sache que je ne referais plus jamais cette erreur. »

Si jamais Loredana acceptait que l’on se revoie, que ce soit autour d’un verre en terrasse ou bien chez l’une ou l’autre, je me promis de lui écrire de temps en temps. Le vide qui s’était installé en moi depuis ce temps me rappelait sans cesse la c*nnerie que j’avais faite. Il fallait que je rattrape le temps perdu. Et si l’amour avait disparu à jamais, peut-être restait-il une place pour de l’amitié.

Codage par Libella sur Graphiorum
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Mar 22 Sep - 9:04

En l'écoutant, il était évident que nous avions pris des chemins différents. Moi, Gérante de Barjow & Beurk, Métamorphomage non-recensée, mariée à un Mangemort et elle qui vivait pour la justice et pour servir un Ministère que je méprisais depuis de longues années. Mais je ne voulais pas émettre de conclusions hâtives et simplement rester dans ce que j'avais connu d'elle. Cette période où nous ne voyions jamais plus loin que le bout du Lac Noire, où Ordre Noire et Ministère étaient des termes dont on entendait parler sans jamais en connaître la réelle signification et peut-être sans jamais y accorder d'importance. Le départ de Liv avait laissé un grand vide durant les premiers mois de ma septième année, signe qu'elle avait compté malgré tout. Même si avec le recul, on pouvait voir cette relation comme une passade, un pas dans l'adolescence, j'étais persuadée que ça avait toujours été un peu plus que cela. Une relation moins mâture que celle vécue avec Daemon, et aujourd'hui avec Arty, mais tout de même relativement forte. Félicitations, je suis contente pour toi, si c'était un métier dont elle rêvait d'exercer, alors l'enthousiasme était de mise.

Je ne peux m'empêcher d'échapper un léger rire en l'entendant parler d'Arty. Tout le monde l'avait en tête pour les mêmes raisons, je le voyais plus comme un gamin capricieux, désireux de se donner en spectacle en endossant le rôle du fauteur de troubles. Parfois, ses pitreries lui revenaient en pleine poire et surtout, ses excès de colère étaient ce qui lui faisait commettre des erreurs. Mais oui, il avait marqué les esprits, oui il n'a pas vraiment vraiment changé, mais bon, moi ça me plaisait, mais inutile de partager avec elles mes formidables aventures avec lui. Agir en discrétion, sous un masque, j'aimais le fait qu'Arty n'ait pas peur de prendre des risques, se fiche de l'illégalité entre vols, meurtres et manipulations affectives - notamment lors de notre mariage - moi qui aimais l'action et la nouveauté, c'était un renouvellement perpétuel. Elle est prévue pour le 1er octobre normalement, la tête se baisse sur le ventre en souriant. Si j'appréhendais l'accouchement, de peur que cela se termine comme avec ma mère, j'avais hâte de découvrir ce bébé qui était le nôtre, notre création.

Ma vie avait été similaire à la sienne durant un temps, un petit appartement dans lequel je vivais avec mes six animaux. Puis j'étais partie vivre à Pré-au-Lard avec Arty et Azaël avant que l'on emménage tous les deux dans notre grand manoir pour y fonder notre famille. Un grand pas en avant pour deux instables avec un net déficit mental. Mais si ma tête se baisse légèrement, c'est par rapport aux excuses prononcées par la jeune femme. Après tant d'années le sujet refaisait surface. S'il était malheureusement trop tard pour des excuses, ces dernières me font sourire malgré tout. Ne t'en fais pas, le temps a fait son travail, et les amours qui avaient suivi aussi, je t'ai haïs pendant des mois, oui, dire le contraire serait mentir, mais d'autres événements ont suivi et...enfin...cette histoire n'avait plus sa place. La franchise pouvait être une qualité, comme un défaut, mais elle était importante pour repartir du bon pied. Tes excuses sont acceptés, MAIS, j'exige un verre pour parler du bon vieux temps et de ces années perdues. Si ma vie me convenait de manière générale, il me manquait souvent un cercle d'amis avec qui passer du temps en dehors de boulot. Liv et moi avions été très proches, dans le domaine sentimental certes, mais elle faisait partie des seules en qui j'avais confiance à l'époque.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon, le  Jeu 24 Sep - 16:59

Retrouvailles aigres-douces
ft. Loredana Wildsmith
Saison 32 – Été


        Une fille ! C’était fantastique ! Je l’imaginais déjà, ses petites mains, son petit corps, son visage angélique reprenant les traits de ses parents. Le premier enfant, ce devait être quelque chose. Un moment inoubliable mélange de toutes les émotions qu’un être humain puisse éprouver. En ce qui me concerne, j’étais loin d’être impavide et je me doutais qu’à ce moment-là, je serais sûrement la personne la plus angoissée au monde. Heureuse d’être mère, mais angoissée tout de même, assaillie d’interrogations. Et j'étais certaine que le sourire de Loredana n'était qu'une façade.

Mais en ce qui me concerne, ces derniers temps, j’avais abandonné toute vie sentimentale pour me concentrer sur mon travail. Acharnée et dévouée, je me laissais tantôt bercer, tantôt emporter par la rivière d’obligations qui se succédaient. Chaque journée était consacré à mon boulot, à donner entière satisfaction à mes supérieurs et à essayer de faire mes preuves afin de prouver mes valeurs. Je n’avais plus beaucoup de temps pour le reste. Ou bien, je ne prenais pas le temps. Mais j’espérais d’abord avoir une position stable et un revenu suffisant afin de pouvoir mignoter et m'occuper de ma (future ?) famille convenablement.

        Actuellement, je vivais dans un petit appartement de 30 m2, plus que convenable pour une femme seule, mais moins pour une vie de famille. Je rêvais comme toute vie de famille clichée, d’une belle et grande maison avec un jardin. Et puis je troquerais volontiers mon toit correspondant au sol de ma voisine du dessus pour un liteau et de magnifiques ardoises. En effet, entendre cette dernière rentrer chez elle en talons à 4 heures du matin m’exaspérait au plus haut point. Une maison de campagne, entourée par la nature, vivant au rythme des rires, une maison avec une âme et une authenticité indéniable, voilà ce que je voulais.

Mais quand bien même j’essayais de me convaincre qu’être épanouie dans mon travail me suffisait, il fallait que j’arrête de me comporter comme un balanoglosse. Il fallait que je sorte du sable dans lequel j’avais fini par m’enfouir et que je fasse face à mes véritables ambitions. Si cela n'avait jamais vraiment été mon tempérament, il était grand temps de se bouger sinon j’allais devenir une vieille femme cacochyme avant d’atteindre quel qu’objectif qu’il soit. Mais sans prendre le temps de réfléchir, je revins en arrière et répondis :

« Oh, le 1er octobre ? Ça va aller vite ! Il faudra que je pense à acheter un petit quelque chose alors, que je ne vienne pas les mains vides pour vous rendre visite ! », et je le pensais sincèrement.

        Mais par la suite, les propos de Loredana me rappelèrent à la réalité. Je comprenais toutes les émotions qu’elle avait pu éprouver à mon égard. A sa place, j’aurais sûrement réagi de même. J’étais impardonnable, je l’avais blessée alors qu’elle ne méritait rien de tout cela.

Le temps est souvent le meilleur des remèdes et j’étais tout de même rassurée qu’elle ait pu passer à autre chose, malgré mes erreurs. Aujourd’hui, elle ne semblait pas amère et je pense qu’avec tous les événements à venir, Loredana avait autre chose à faire que de m’en vouloir. Mais j’étais heureuse de retrouver un semblant de complicité avec elle. Tout ne s’était finalement pas effacé et j’espérais pouvoir réanimer cette chaleur amicale dont les braises devaient sûrement se cacher quelque part.

« Alors là bien sûr ! Tout ce que tu voudras. Un verre et même plus pour rattraper le temps perdu ! D’ailleurs, je te laisse choisir le lieu et le moment afin de me racheter convenablement. Je te laisse carte blanche ! » Dis-je en souriant.

En effet, je lui devais bien cela. Et puis, discuter autour d’un verre restait largement plus convivial qu’un échange au beau milieu du chemin de Traverse. Mais si mon instinct et mon énergie débordante auraient souhaité l’emmener directement boire un verre, il ne fallait pas oublier que j’étais en patrouille. Et je ne pense que mes supérieurs approuveraient que je quitte mon poste pour aller boire un verre avec une amie. Pas la meilleure solution pour faire bonne impression, surtout seulement après quelques semaines depuis ma prise de poste. Mais j’allais sans problème trouver du temps à libérer, en soirée ou un week-end pour Loredana. Je me le promis, je le lui devais.

Codage par Libella sur Graphiorum
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Mer 30 Sep - 9:34

Je voulais qu'elle soit Métamorphomage, comme moi. Qu'elle fasse partie de ces magnifiques petites filles colorées, qu'elle soit rare et précieuse - chose qu'elle était déjà dans ma tête et probablement aussi dans celle de son Papa. Et je voulais que le don se manifeste le plus tôt possible, ce serait un signe qu'il se sent libre de se développer, parce qu'il ne sera pas enfermé dans un corps triste, déprimé. Je ne voulais pas que cela se passe comme avec moi. Si le don de Métamorphomage est inné et ne s'apprend pas, il n'apparaît pas toujours au même moment pour tout le monde. Cela avait toujours été un mystère et la rareté des sorciers possédant ce don était sans doute la cause du peu d'informations. Dans mon cas, il était apparu alors que je n'avais que dix-neuf ans, peut-être vingt, sous un excès de colère. C'était écrit. Aucune autre émotion n'aurait pu déclencher tout cela. La colère avait toujours été un sentiment refoulé, et le jour où mes cheveux se sont colorés d'une rouge vif, le poing avait été durement amoché en brisant ce miroir. Je voulais que cela se passe autrement pour ma fille. C'était un risque pour l'école moldue dans laquelle Arty voulait absolument l'inscrire jusqu'à ses onze ans, mais je me fichais de tout cela. Il était hors de question qu'elle soit bloquée. C'est pour cela que l'idée de l'école me faisait souvent grimacer.

Et Liv avait raison, le 1er octobre arriverait bien vite. Je le sentais au poids de mon ventre qui prouvait que l'enfant atteignait petit à petit sa taille finale. Celle qui la ferait me signaler qu'elle est prête. Est-ce que ce serait pile de 1er octobre ? Nul ne le sait réellement. Tout ce que je voulais, c'était rester en vie après l'accouchement, la rencontrer. Oh tu n'es pas obligée, on ne demande rien, tu sais, surtout parce que je nous connaissais, tout serait déjà prêt, la chambre était déjà prête, nous avions déjà tout ou presque. Il était temps maintenant d'acheter des vêtements de filles dans lesquels je la voyais déjà. Mais il n'était pas encore l'heure de se focaliser sur tout cela. Il me restait encore deux mois pour y penser. Je voulais pleinement profiter même si des choses interdites aux femmes enceintes me manquaient terriblement, comme des bons cocktails bien alcoolisés, par exemple. Je dois rejoindre Arty pour l'après-midi aujourd'hui, mais on peut se retrouver soit ici, au Chaudon Baveur, ou aux Trois Balais dans la semaine ? Deux endroits différents, l'un tenu par la jolie Harmony, l'autre par la minuscule Undertrucbidule, mais le lieu importait peu finalement.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Liv Gordon, le  Mer 30 Sep - 19:21

Retrouvailles aigres-douces
ft. Loredana Wildsmith
Saison 32 – Été


        Faire plaisir aux autres et participer à leur bonheur étaient des notions importantes pour moi. J’aimais donner sans attendre quoi que ce soit en retour. Le seul fait de voir un sourire aux lèvres suffisait à réchauffer mon cœur. Quoi que Loredana puisse dire, je voulais apporter ma petite pierre au bonheur de cette enfant. Pourquoi avais-je ce besoin, presque maladif, d’être au service des autres ? Je ne savais pas vraiment. Mais une petite voix au fond de moi était persuadée d’être capable de pouvoir rendre le monde meilleur et plus heureux.

C’était pour cela que je m’étais engagée en tant qu’agent de la Brigade de la Police Magique. Aider les autres, au service d’une institution que j’avais toujours respectée, parfois même mise sur un piédestal. Étais-je naïve ? Une rêveuse invétérée qui ne réalisait pas la dureté de la réalité ? Sûrement. Ma vision et mon esprit avaient souvent tendance à gommer automatiquement les aspects négatifs de la vie.

Mais je savais que, tôt au tard, je me prendrais une correction monumentale de la vie. La gifle de la réalité en pleine g*eule !

        À l’évocation du Chaudron Baveur, je ne pus m’empêcher de penser à Srđan. Nous nous étions croisés chez Ollivander’s et une chose en entrainant une autre, des échanges avaient donné lieu à une discussion autour d’un verre. Ce moment était resté gravé dans ma mémoire. Il avait cette gentillesse qui émanait de lui et cette lueur intrigante dans les yeux…

Je secouai la tête pour revenir au moment présent. Mes pensées pouvaient être si facilement distraites. Un labyrinthe de mots, d’images, de sensations, d’émotions qui s’entremêlaient, se croisaient, se recoupaient ne serait-ce qu’à l’évocation d’un mot. Mais j’essayais de faire des efforts et de ne me concentrer que sur une seule tâche à la fois.

« Oh, justement, je suis allée au Chaudron Baveur récemment ! Pour les Trois Balais, j’avoue ne pas y être allée depuis… » Je fis une pause pour essayer de me remémorer la dernière Bièraubeurre là-bas. « Ça doit remonter à Poudlard, il me semble bien ! Je serais curieuse de savoir ce que le lieu est devenu. »

Et puis maintenant que j’avais enfin mon permis de transplanage, je rechignais moins à m’éloigner de la ville. Même si je ne supportais pas très bien ce genre de transport, j’étais prête à faire un effort pour Loredana. En effet, ce serait l’occasion d’échanger plus calmement sur nos vies respectives et essayer de renouer un lien.

Si elle avait pris le temps de me partager les plus importants et derniers événements de sa nouvelle vie, j’étais curieuse de réapprendre à la connaître, ou plutôt d’apprendre à connaître la nouvelle femme qu’elle était devenue. Rien de mieux qu’un verre, pour cela ! Et sans alcool bien sûr !

« Sinon, aucun souci, préviens-moi à l’avance que je puisse m’organiser. Mais ce serait avec plaisir de prendre le temps d’échanger plus convivialement autour d’un verre. »

        Je sentais que la discussion touchait déjà à sa fin. Loredana avait des obligations et moi de même. J’étais en service et je devais continuer ma patrouille. Si nos chemins étaient amenés à se séparer pour cette fin de journée, j’avais au moins la certitude que nous nous reverrions. Et cette fois-ci, je ne referais pas l’erreur de partir sans jamais donner de nouvelles.

Codage par Libella sur Graphiorum
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Loredana Wildsmith, le  Dim 11 Oct - 18:49

Ainsi donc ce serait les Trois Balais, lieu où je ne m'étais pas rendue depuis bien longtemps, je n'y avais pas mis les pieds depuis qu'Arty avait démissionné pour travailler au Ministère avant de décider qu'il ferait un excellent acrobate. J'avais longtemps fréquenté ce bar lorsque j'étais étudiante. Pour les rendez-vous amoureux, les retrouvailles entre amis et les divers événements organisés. Mais en grandissant, le bar avait changé et on ne pouvait pas dire que je m'entendais incroyablement bien avec la propriétaire. Mais c'était toujours l'occasion d'aller l'agacer ou d'aller saluer Elias, lui au moins valait le coup de dépenser quelques mornilles pour un verre ou deux. Et puis, je n'y allais pas pour le personnel, mais pour renouer avec mon passé, faire renaître quelques bons souvenirs et repartir d'un bon pied avec Liv. Je n'avais retenu que son absence, son silence et avais pratiquement oublié ces mois à ses côtés, un amour d'adolescents, mais c'était doux, simple, l'époque où je n'étais pas tout à fait la terreur qui était apparue par la suite - ou du moins, cette partie de moi sortait bien bien moins souvent. Alors peu importait l'endroit où l'on se retrouverait, l'important était de pouvoir échanger.

Alors je lui souris, hoche la tête en guise d'approbation, Trois Balais, très bien. C'est moins bien qu'avant mais on s'y fait. Oups, j'en disais peut-être un peu trop, mais tant pis, j'aimais ce côté provocatrice et j'adorais être la seule à détester Kohane. Après tout, elle était tellement adorable cette naine, comment la détester ? Je t'enverrai un hibou pour te donner une date précise, ce sera plus simple ! Ça permettrait à Joy de se dégourdir un peu les ailes. Toujours un peu morose depuis la mort de sa fidèle amie Sydney, j'aimais lui faire faire quelques voyages qui la rendaient un peu plus dynamique. Je savais qu'elle finirait par aller mieux et il le fallait. Heureusement qu'elle ne se rendait pas compte qu'Arty était l'auteur de cet acte abominable. Dans ce cas, Arty doit m'attendre, je m'éclipse, contente de t'avoir revue en tout cas. Je m'éloigne en lui faisant un signe de la main enthousiaste. À très vite ! Et je disparais dans un mouvement de foule en direction de la Gare. Transplanage interdit pour une femme enceinte.

[Fin du RP]
Contenu sponsorisé

Retrouvailles aigres-douces [Terminé] Empty
Re: Retrouvailles aigres-douces [Terminé]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Retrouvailles aigres-douces [Terminé]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.