AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 1 sur 1
Come on Eileen ! [En cours]
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Come on Eileen ! [En cours] Empty
Come on Eileen ! [En cours]
Liv Gordon, le  Lun 14 Sep 2020 - 13:46

Come on Eileen !
ft. Eileen I. Hilswood
Saison 32 – Début Septembre


        Les couloirs du Ministère devenaient de plus en plus familiers au fur et à mesure que je les parcourais à longueur de journée. Cela faisait maintenant un mois que j’avais pris mon poste et je ne tournais plus trois fois avant de trouver les bureaux de la Brigade de la Police Magique. En effet, les niveaux, les couloirs et les portes se ressemblaient tous pour moi. Il fallait avouer que mon sens de l’orientation n’était pas extraordinaire non plus. Cependant, les collègues avaient toujours été de bon conseil pour m'aider à m’acclimater à cette ambiance si particulière, qui régnait au Ministère.

Un mois que je m’étais plongée corps et âme dans le boulot. Je faisais de mon mieux pour répondre aux attentes de mes supérieurs et du département en général. Mais depuis quelque temps, il fallait croire que j’étais préposée à la paperasse. Sur le bureau, s’entassaient les réclamations, les plaintes, les demandes qu’il fallait traiter, prioriser et parfois faire suivre à d’autres départements. De plus, n’étant pas encore complétement familiarisée avec le fonctionnement de l’institution, il m’arrivait de faire des erreurs, d’hésiter et de poser des questions afin d’être sûre de ce que je faisais. Tout cela prenait un temps monumental !

Ce matin, lorsque j’étais arrivée, ce fut un monstre de documents qui m’accueillit. Cannibale de papier prêt à me dévorer en une bouchée. Je n’étais pas très friande du travail au bureau, préférant largement le terrain, mais il fallait bien passer par là et faire ses preuves. Être auprès de la population, porte-parole de la justice et cavalier de la paix, une vision bien idéalisée du poste que j’avais. Quelle naïveté !

        Mais la masse de travail qui m’attendait avait aussi ses avantages. Au moins, mon esprit n’était occupé que par cela et n’avait plus le temps de ressasser les soucis du quotidien. Je comprenais mieux pourquoi certaines personnes s’enfermaient dans leur boulot pour fuir la vie de tous les jours, une bonne alternative à l’abus d’alcool jusqu’au coma éthylique. Bon, j’exagérais peut-être un peu. Mais parfois se laisser aller semblait tellement plus facile. Une pente descendante qui glissait toute seule. Il fallait seulement se laisser porter.

Ma famille était au cœur de mes préoccupations. J’avais rendu visite à ma mère et son mari il y a un mois et demi de cela. Je n’avais pas eu de nouvelles et après trois ans loin de l’Écosse, je m’étais dit qu’il s’agissait d’une bonne idée que de retourner les voir pour renouer les liens. En effet, il ne fallait pas que je compte sur eux pour venir jusqu’à Londres. Et si j’avais encore eu l’espoir d’être accueilli à bras ouverts, chaleureusement, la réalité m’avait frappée en plein visage. Si ma mère m’avait timidement souri et avait robotiquement essayé de s’intéresser à ma vie, William n’avait pas cherché à dissimuler quoi que ce soit. J’étais le vilain bizarre petit canard de la famille. Une sorcière. Que de fantaisies pour lui. S’il l’avait su plus tôt, je suis sûre qu’il m’aurait envoyé dans un couvent, quand bien même ces pratiques ne se faisaient plus de nos jours. Plus j’étais loin de lui et mieux il se sentait. Et j’avais l’impression que son comportement déteignait de plus en plus sur ma mère.

La colère, l’incompréhension, la tristesse, le déni, l’abandon. Je jonglais entre toutes ces émotions et cherchais désespérément une bouée à laquelle me raccrocher. Pour l’instant, le travail faisait l’affaire. Je m’étais tellement battue pour me faire une place dans ce monde et quand enfin j’arrivais peu à peu à être acceptée, c’était l’autre monde qui me repoussait. J’étais prise entre deux eaux, essayant par tous les moyens de ne pas me noyer. Les personnes auxquelles je tenais le plus s’éloignant peu à peu de moi...

        Après quelques heures de travail acharné, je me levai enfin de mon siège. Il fallait que je marche, que je me dégourdisse les jambes. Je ne pouvais pas rester statique très longtemps, mon énergie demandant inlassablement d’être évacuée. Je me fis donc un grand thé et parcourus les couloirs animés afin de changer quelque peu de l’air enfermé du bureau. J’aimais l’animation et l’effervescence qui régnaient en ces lieux. Je pris de grandes inspirations et laissai mes pas me guider dans les couloirs, tout en me remémorant le parcours afin de ne pas me perdre pour le retour.

Codage par Libella sur Graphiorum
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Come on Eileen ! [En cours] Empty
Re: Come on Eileen ! [En cours]
Eileen I. Hilswood, le  Ven 18 Sep 2020 - 22:29

Travailler au Ministère, c'était être sûre de ne pas se laisser distraire par tout et n'importe quoi. Quand bien même Izsa préférait la familiarité de son propre petit atelier, elle s'obligeait à passer dans son département quand il y avait un projet qui devait à tout prix avancer. C'était le cas aujourd'hui : entre la manipulation de la magie du temps et un projet plus léger qu'elle espérait boucler cette semaine, elle ne pouvait pas se permettre de partir dans tous les sens. En plus de cela, il fallait bien qu'elle fasse acte de présence, une fois de temps en temps... Alhena savait bien qu'elle n'avait pas besoin d'être superviser pour prouver son salaire mais ses collègues en était certainement moins convaincus.

Toujours était-il qu'elle ne pouvait pas y passer toute sa journée. A un moment, concentré ou pas concentré, son cerveau demandait pitié.  N'importe quoi pour se changer les idées. Et un café. Ah, un café. Où étaient ceux d'Alhena quand elle en avait besoin ? Il fallait qu'elle aille en chercher un elle-même, à présent, et la cafétéria du niveau 9 n'avait rien de l'endroit parfait pour décompresser. En plus de ça, il arrivait que la magie qu'ils étudiaient fasse des siennes, alors faire une pause juste à côté des bureaux pouvait s'avérer très dangereux.

Bref, il fallait qu'elle aille autre part.

Ses pensées étaient encore à mille lieues de son corps lorsqu'elle passa les portes de l'ascendeurs et traversa le couloir. Elle ne réalisa pas tout de suite que quelqu'un se trouvait devant elle, et qu'elle connaissait ce quelqu'un. Non non, tout cela elle ne le remarqua pas, puisqu'elle n'arrêta même pas sa marche linéaire et rentra dans ladite personne, au point qu'Izsa faillit en tomber. Là, oui, elle la remarqua.

- Hey... désolée, s'excusa-t-elle, alors que son cerveau la ramenait doucement vers la réalité. Elle avait renversé une jeune femme, plus jeune qu'elle. Elle la connaissait, non ? De Poudlard, à tous les coups. Son prénom c'était... Liv ? De Serdaigle, c'est bien ça ? Elle fronça les sourcils, tentant de se rappeler de plus. Tout ce qui lui venait, c'était qu'elle était absolument certaine à 100% de ne pas l'avoir croisé récemment au Ministère. Bon, fallait dire qu'Izsa n'y était pas des masses, au Ministère, cf plus haut. Mais quand même. Tu bosses ici depuis combien de temps ?

Notez bien qu'Izsa n'avait aucun doute que Liv était ici en qualité d'employée et pas en tant que visiteuse. Parce qu'elle ne portait pas de badge, bien sûr. C'était de ces choses qu'elle remarquait vite, grâce à des années d'honnêtes observations et moins honnêtes lectures froides à Ollivander's. Dès qu'elle faisait un peu attention à ce qu'elle avait devant elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de détailler les gens des pieds à la tête. C'était plus fort qu'elle. Je me demande quelle baguette magique elle peut bien avoir...

Ouais, il fallait qu'elle se calme un petit peu là-dessus. Les deux jeunes femmes ne s'étaient pas croisées depuis Poudlard. Ça n'était pas le moment de lui demander son signe astrologique et ses pensées les plus profondes. Il fallait commencer la conversation comme une personne normale.
Liv Gordon
Liv Gordon
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Come on Eileen ! [En cours] Empty
Re: Come on Eileen ! [En cours]
Liv Gordon, le  Dim 20 Sep 2020 - 14:29

Come on Eileen !
ft. Eileen I. Hilswood
Saison 32 – Début Septembre


        Je continuais mon errance dans les couloirs du Ministère, à la recherche d’un endroit où me poser quelques minutes, avant de devoir reprendre le traitement des demandes qui s’entassaient sur le bureau. La chaleur du thé qui coulait dans ma gorge avait le don de m’apaiser et de m’envelopper de sa chaleur si réconfortante. Il s’agissait de la seule boisson que je pouvais boire à longueur de temps.

Cependant, sûrement absorbée par mes pensées qui divaguaient, je ne vis qu’à la dernière seconde la personne qui arrivait face à moi. Sous le coup de la surprise et du choc, une bonne partie de ma boisson se renversa sur ma chemise. La chaleur du liquide et l’incompréhension de la situation me poussèrent à balbutier d'une voix tremblante :

« Oh, excusez-moi, je suis vraiment navrée, je ne regardais pas où j’allais, vous allez bien ? »

Toujours focalisée sur les tâches qui apparaissaient sur mon haut, je sortis ma baguette et lançai un #Tergeo afin de nettoyer au mieux tout ceci. Dans la précipitation, je n’avais même pas pris le temps de tourner le regard vers la personne que j’avais heurtée, gênée de mon étourderie. La jeune femme semblait me connaître et lorsque je l’observai enfin, je compris pourquoi. J’avais toujours été physionomiste et je reconnus donc immédiatement le visage d'Eileen.

« Oh euh, oui c’est bien moi en effet ! » Répondis-je en souriant, « Eileen ? Il y a longtemps que nous ne nous sommes pas croisées ! »

        Je devais reconnaître que j’étais assez étonnée qu’elle se souvienne de mon nom. Si nous avions déjà eu l’occasion de nous croiser à Poudlard, nous n’avions pas échangé tant de mots que cela. Enfin de ce que je me souvenais. Mais j’ai toujours passé mon temps à observer les gens qui m’entouraient et je me souvenais d’elle. La jeune fille de l’époque m’avait toujours intriguée, car elle semblait si loin des préjugés qui planaient sur sa maison. Mais ce qui m’avait marquée à l’époque, c’était son ouverture sur le monde moldu. Elle semblait avoir des valeurs que je partageais. Enfin, si je ne me trompais pas et que mes souvenirs ne me faisaient pas défaut.

En tout cas, c’était des notions qui me parlaient beaucoup. J’avais été élevée dans un monde sans magie et cela pouvait parfois se voir dans mes habitudes. Le peu de personnes qui avaient eu l’occasion de venir chez moi avaient parfois pu remarquer la présence d’un ordinateur ainsi que d’un téléphone portable dans ma chambre. Raison pour laquelle d’ailleurs, il était interdit d’utiliser la magie dans cette pièce. En effet, ces appareils électroniques étaient le meilleur moyen de garder des contacts avec ma famille et plus particulièrement mon frère. Lui envoyer une lettre par chouette n’était souvent pas le moyen le plus simple pour communiquer avec des moldus. Et puis, Jack était assez friand des appels en visio, plus convivial selon lui.

« C’est assez récent, ça fait un mois maintenant, je travaille au sein de la Brigade de la Police Magique. Mais j’ai encore beaucoup à apprendre ! D’ailleurs, il ne me semble pas t’avoir déjà croisée dans le coin… Tu travailles dans quel service ? »

        Depuis mon arrivée, j’essayais de visualiser et d’apprendre à connaître mes collègues. Et s’il me semblait avoir vu la plupart des visages du département de la Justice Magique, c’était la première fois que je tombais sur Eileen. Peut-être avait-elle été en congé ? J’avais du mal à imaginer qu’au bout d’un mois, nous ne nous étions jamais croisées, mais le Ministère était grand. Peut-être travaillait-elle dans un autre département ? Tout était possible ici, et il y avait sûrement une raison. En tout cas, s’il s’agissait d’une collègue, je m’en voudrais de ne pas l’avoir su.

« Alors qu’est-ce que tu deviens depuis tout ce temps ? Tu as l’air bien distraite ! Beaucoup de boulot ? » Demandais-je avec un sourire afin de la mettre le plus à l'aise possible.

J’avais toujours été comme cela, avide de connaître la vie et l’histoire des gens. Cependant, je devais faire attention à ne pas être trop directe et intrusive, mais bon, chassez le naturel et il revient au galop. Honnête, curieuse (parfois trop), dynamique et bavarde, c’était tout moi. Mais j’étais vraiment intéressée par sa vie, mais je ne voulais pas la brusquer non plus. Certaines personnes semblaient ouvertes à une discussion, mais parfois, il s’agissait simplement d’un masque. Mais Eileen avait ce côté mystérieux qui m’intriguait et me poussait à vouloir en savoir plus.

Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé

Come on Eileen ! [En cours] Empty
Re: Come on Eileen ! [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Come on Eileen ! [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.