AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 22 sur 24
Explore le chemin de traverse
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24  Suivant
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Jade Wilder, Mer 9 Nov 2016 - 22:54


Est-ce qu'un miroir avait pris place sous les yeux dorés de l'Italienne ? Cet homme, assis à ses côtés, lui renvoyait une image floue, dépassée d'elle-même. Sentiment profond d'une similarité difficile à accepter. Elle avait été comme ça, l'était encore parfois. On disait souvent à Jade qu'elle rayonnait, émettait quelque chose de beau, quelque chose de pur. Encore ce soir. Mais outre le fait qu'elle rejetait cette idée de façon déconcertante, la blondinette savait qu'elle avait subit ce genre d'état il y a bien trop peu de temps. Comme une coquille vide, un bout d'âme cherchant un point d'accroche pour ne pas sombrer définitivement. Oh elle ne prétendait pas avoir vécu les mêmes choses que son interlocuteur. Elle n'en savait rien et bien des gens répliqueraient qu'elle était trop jeune pour avoir connu la vraie souffrance. Mais à quelle échelle peut-on mesurer la souffrance au juste ? Il n'y en a pas. C'est flou, ça dépend de chaque personne. Et bon sang, Jade avait souffert à tel point qu'elle n'arrivait même pas à le dire à voix haute. Crainte que personne ne comprenne, que tout soit déformé. Parce-qu'après tout, elle n'était qu'une enfant, paumée. Les enfants, ça raconte des histoires, ça en invente. Les enfants ne peuvent pas souffrir, enveloppés dans leur innocence.

Foutaises.

Un enfant, ça ressent les choses fois mille. Une enfance, ça se déchire aussi facilement qu'un simple voile. Et puis, on essaye de recoudre, comme on peut. On se terre dans le silence et on finit par ne plus parler du tout. On reprend, petit à petit, la vie qu'on essaye de nous arracher et puis boum, pour les autres on rayonne. Nan, elle ne rayonnait pas. Elle envoyait cette vie de Mer** se faire foutre, parce-que bon sang il y avait tellement mieux à vivre. Tant de rêves à atteindre, pour lesquels elle voulait se battre quitte à se blesser jusqu'au sang. Des rêves, mais eux surtout. La blondinette avait beau avoir perdu des morceaux d'elle-même, d'autres étaient encore là. Son frère, sa soeur. Cette recherche qui jamais ne trouverait repos tant qu'elle n'aurait pas compris la totalité des évènements. Tout semble tellement plus simple quand on peut se raccrocher à quelqu'un. Alors si elle acceptait de briller, ça n'était pas pour elle, mais pour eux. Pour ces êtres qui lui donnaient simplement la force d'aller de l'avant, malgré les épreuves, malgré les critiques, malgré tout ce qu'on peut se prendre dans la gueule en une simple journée. Se couper du monde aurait peut-être été plus simple en soi, ignorer les gens et ne se concentrer que sur sa peine, égoïstement. Mais la solution de facilité n'est pas toujours la meilleure, quoi qu'on dise. Elle avait mit du temps à le réaliser, à trouver cette fameuse accroche qui à défaut de ne pas la remonter, l'empêchait d'aller plus bas. Et petit à petit, d'autres prises apparaissent. Parce-que malgré tout ce qu'elle s'était toujours promis, Jade n'avait jamais réussis à mettre ses sentiments de côté. Elle se cachait des masques, prétendait ne rien ressentir, pourtant c'était bien là, éternellement. Alors ces gens devenaient des prises, des éléments précieux venant recoller un coeur trop blessé.

Jade ne connaissait que trop bien la souffrance.
Cette souffrance, qu'elle lisait dans les yeux de Keats, là, en face d'elle.
Elle aurait aimé pouvoir y mettre fin, lui dire que tout irait bien et que c'était terminé.
Mais elle n'avait pas tous les pouvoirs, bien loin de là. Cependant, elle avait un avantage. Elle savait.

Savoir ce que c'est que de souffrir comme ça. De se sentir rien, de se sentir loin, de ne pas avoir la main sur son propre Destin. Elle qui croyait dur comme fer que connaitre son ennemi, c'était avoir plus de chances de le vaincre, cela tombait plutôt bien non ? Sauf que là, ce n'était pas son ennemi à elle. Peut-être que c'était inconscient. Peut-être que Keats n'avait pas besoin de prise, et peut-être qu'il n'avait tout simplement pas envie qu'une gamine de son genre se mêle de ses affaires. Mais si on n'essaye pas, on ne peut jamais savoir si les choses auraient pu être faites, au final. Oh elle n'était pas le remède à tout, loin de là, plus un fardeau qu'un bras. Mais en tous les cas, elle serait là. Tout ça à cause d'un regard, le sien. Comme hurlant à l'aide silencieusement. Volontaire ou non, quelle importance, le regard ne trompe pas lui. Et toujours, les orbes dorées de ses prunelles restaient accrochées aux autres, soutien muet, sourire doux. Si il n'y avait plus rien à quoi s'accrocher chez lui, alors pourquoi cette lueur existait-elle encore dans ce regard ? Trop peu de gens prenaient la peine de simplement regarder, comprendre d'un regard. Et pourtant, c'était bien souvent la clé pour découvrir une vérité que l'on souhaite cacher.

- Tu sais, je ne sais pas qui je suis, je ne suis pas non plus en état de me demander qui je voudrais être. Pour le moment je veux juste arrêter de survire, et commencer à vivre, pour de vrai. Ressentir de nouveaux les choses que j'avais quand j'avais ton âge, cette délicieuse façon de croire que tout est encore possible, que le monde nous a garder une place. C'est faux tout ça. J'ai vite découvert que si tu ne te fais pas ta place toi même, d'autre le feront à ta plece. Et tu seras bouffée très rapidement.
Le monde est un p*tain de conn*rd.
Il faut s'y faire.


Voilà, la clé, le début de tout. L'envie de s'en sortir, d'envoyer chier le mauvais sort pour écrire sa propre histoire. Il en avait la volonté, c'était bien là tout ce qui comptait. La suite du récit néanmoins était beaucoup moins positive. Effet miroir, se rabaisser, tout le temps. Parce-qu'on a jamais rien connu d'autre que ça. Parce-que c'est plus facile de se rabaisser pour ne pas se prendre une nouvelle tornade quand l'espoir semble poindre le bout de son nez. Néanmoins, cette fois, il était hors de question que l'adolescente laisse faire sans rien dire, sans rien répliquer. Elle était têtue certes, mais surtout elle croyait encore en l'autre. En l'occurrence, elle croyait en lui. Parce-qu'il avait cette attitude. Cette chose dans le regard, une étincelle que peu arrivent à comprendre et même à émettre. Quelqu'un là-dedans voulait se révéler et n'y arrivait pas. Une envie étrange avait envahit le coeur de l'Italienne alors, cette envie de le découvrir. De comprendre ce qu'il pouvait bien se passer et pourquoi cette part de lui-même ne pouvait s'exprimer. Pourquoi s'enfermer à ce point ? Elle n'aurait pas dû, ils ne se connaissaient qu'à peine. Et puis, c'était contraire à chacune de ses règles. Mais demander une logique à son esprit têtu, c'était pire que chercher une aiguille dans une botte de foin. En fait, il n'y avait tout simplement pas d'explication, voilà tout. Secouant légèrement la tête, Jade leva les yeux au ciel.

- Rhooo taisez vous un peu ! Le.. pessimisme n'est pas fait pour ce jour, ce moment. Vous ne me croyez pas ? C'est votre droit, nat.. bien sûr. Mais je ferais mon possible pour prouver que vous avez tort.

Sourire franc, assuré, plus que doux et rassurant. On aurait pu prendre ça pour un défi personnel, mais ça s'annonçait bien plus comme une promesse. Elle n'avait absolument aucune idée de comment agir. Ni si ça serait possible étant donné le contexte. Ni même si il voudrait qu'elle soit là, elle, une gamine sans aucun intérêt. Mais une chose est sûre, elle était déterminée à ne pas abandonner. Ne pas l'abandonner lui, en fait. Jade avait pour ainsi dire l'habitude de tout prendre sur ses épaules, y compris la vie de sa famille. Mais c'était différent, rien à voir avec un fardeau. Elle tendait simplement la main, comme une enfant dans une cour de récré, tout naturellement tendre la main à un homme dans cette immense cour qu'était la vie, parce-qu'après tout, n'est-ce pas plus facile quand on est plus seul ?

L'heure tourne, inlassablement. L'heure était proche, mettre fin à la rencontre s'avérait désormais nécessaire. Voilà qui ne l'arrangeait pas plus que ça, elle qui aurait préféré rester jouer au plus têtu jusqu'à ce qu'il abdique. Néanmoins, la fin de cette rencontre ne pouvait signifier la fin de cet engagement. Désormais, elle comptait bien tenir cette promesse qui peut-être, avait été comprise ? Elle le verrait bien facilement après une chose précieuse et fugace: le temps. Lentement, le corps féminin se redressa pour quitter le banc, sans quitter le sourire ni même le regard. Accroche-toi, je te tiens crois moi.

- Je dois y aller, j'aurais.. aimé pouvoir rester plus longtemps mais mio frat.. frère va s'inquiéter..

Sourire à demi-amusé, Jake avait toujours été surprotecteur. Si il savait seulement le quart de cette journée, et de cette soirée, il l'enfermerait certainement à double-clé. Mais il n'était pas là, ne savait pas, ne comprendrait pas avant qu'elle ne lui ait expliqué. Heureusement, la complicité des Wilder n'avait jamais disparu. Quelle excuse sortirait-elle une fois "à la maison" ? Eh bien, la vérité semblait être une bonne option, car la honte n'existait pas. Pas dans son monde.

- Vous savez où me trouver si vous avez besoin.. de quoi que ce soit.. Je serais là.

Elle n'avait pas peur des rumeurs, des mises en garde. Jade ne les écoutait pas, mais désormais, elle les réfuterait. Peut-être n'aurait-elle jamais de nouvelles, que leurs échanges se limiteraient aux "Bonjour" d'un détour de couloir. Mais une chose est sûre, elle tiendrait ces promesses, l'ancienne comme la nouvelle. Des promesses qui perdureront, sous l'image d'un ciel descendant, scellant ce moment dans les mémoires.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Shae L. Keats, Ven 6 Jan 2017 - 9:14


Tu sais pas ce que ça peut faire Jade, d’être le terrain où l’bien et le mal s’affronte. Ou peut-être bien que, au final, tu ne le sais que trop bien. Je ne peux pas me permettre d’en juger. Il faut à tout prix que j'arrête de penser que les gens ont une lumière parce qu'ils n'ont pas souffert. C'est encore trop idéaliste.
Parce que malheureusement,
Faire attention aux autres
Ne vient qu'après en avoir bavé.Triste réalité.

how it is so easy for you
to be kind to people he asked

-milk and honey dripped
from my lips as i answered

cause people have not
been kind to me


J'n ai marre d'être pessimiste, je peux te l'assurer. Mais je suis trop idéaliste pour oser croire que mes fantasmes d'un monde meilleur peuvent se réaliser. C'est ainsi fait. J'me suis perdu en route. J'ai du oublié de vivre. Y a eu trop de choses à régler. Et j'ai oublié de saupoudrer le tout d'espoir. C'est con, un bête erreur d'inattention et voilà que tout fout le camp. Je sais que t'as du mal à comprendre. Je sais que tu penses la même chose de moi. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser, alors que ce moment touche à sa fin, que tu vas t'en aller retrouver tes proches, alors que de mon côté je n'en ai aucun. Hormis une sœur que je me force à garder éloignée un maximum. Pour sa sécurité. Que ce moment m'aura beaucoup plus marqué que toi, car j'ai trop l'habitude de donner dans des relations à sens unique. C'est un peu le drame de de ma vie, ou l'un d'entre eux en tout cas. Personne ne sait être accroché à moi comme je le suis aux gens, ils finissent toujours par fuir. Je dois être réellement effrayant. C'est la seule explication qu'il me reste. Ca où le fait que je sois incapable d'aimer qui que ce soit. Même si c'est peu probable, j'ai envie de protéger les gens biens, du monde, de ce qui les entoure. J'ai envie de te protéger de tout Jade, de te dire de fuir, de ne pas faire ami-ami avec un cinglé comme moi. Et pourtant je ne peux m'y résoudre, tant ta présence me soigne.

- Rhooo taisez vous un peu ! Le.. pessimisme n'est pas fait pour ce jour, ce moment. Vous ne me croyez pas ? C'est votre droit, nat.. bien sûr. Mais je ferais mon possible pour prouver que vous avez tort.

Je souris en t'entendant me réprimander comme un enfant, d'ordinaire, j'aurais plutôt pris cela comme un affront, mais ici, et maintenant, ma carapace n'avait plus lieu d'être, pour encore quelques minutes, il me faudrait encore la rehausser par la suite. Mais pour l'instant je souriais, amusé. Il te faudrait bien du courage pour me prouvez le contraire. Si j'assurais rarement mes positions par manque de confiance, concernant ma position et mon image, je ne pouvais qu'être certain de ce que j'avançais. Je profite encore un instant de ce moment, les yeux clos, me laissant bercer par ces rares moments d'allégresse surprenant que la vie pouvait encore parfois nous offrir. Je savourais avec plaisir ces dernières gorgées d'hydromel et de coucher de soleil avant, que, lentement, je ne sente la présence du soleil lui même quitté ce banc qui nous avait accueilli. Rouvrant les yeux, je capturais une dernière fois son image, collant cette photo à ma rétine pour la chérir les nuits de malheur. Je la laissais ensuite se lancer dans une phrase que j'avais dors et déjà pu prédire avec regrets.

- Je dois y aller, j'aurais.. aimé pouvoir rester plus longtemps mais mio frat.. frère va s'inquiéter..

Tu hochais la tête,
Sourire mi-heureux, mi-peiné de la voir s'en allait,
Mais il faudrait bien que tu te fasses à l'idée.
Tu avais pourtant une certitude bien établie:
Vous vous recroiserez,
Parce que cette jeune femme avait eveillé chez toi
Une affection et une curiosité toute particulière
Que tu ne te connaissais pas.
Et tu garderais un œil dessus,
Histoire de t'assurer
Que tout allait bien.

- Vous savez où me trouver si vous avez besoin.. de quoi que ce soit.. Je serais là.

Nouveau hochement de tête,
Plus marqué,
Tu n'étais pas doué pour les au-revoir,
Si bien que tu l'observas partir,
Jusqu'à ce qu'elle ne quitte ton chant de vision à l'angle de la ruelle.
Dès lors la scène redevint obscure,
Les ombres reprirent leurs places à danser sur les murs,
Mais étrangement tu n'avais plus peur
Car dans l'air flottait encore un doux parfum ambré,
Même si tu t'interdis immédiatement tout espoir.
Comment ce sentiment
Pourrait-il seulement être réciproque ?
Une boule dans la poitrine que tu chassas de deux pilules
Que tu effaças rapidement
Avant disparaître dans un CRAC
Direction ta villa.
Et ses monstres dans la nuit.



Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Elizabeth Goodlynch, Ven 6 Jan 2017 - 13:43




Un nouveau départ

Pour beaucoup de jeunes enfants sorciers de onze ans, un nouveau départ était probablement le moment où ils montaient dans le train -ou tout autre moyen de transport pour les autres pays- pour se rendre dans leur nouvelle école de sorcellerie pour la première fois. En Angleterre, et à Londres plus précisément, le chemin de traverse, les magasins d'uniformes, de grimoires ou encore la banque Gringotts étaient des lieux, si pas familier, connus en tout cas de la grande majorité des sorciers, même jeunes. Pour Elizabeth cependant, sa nouvelle vie commença 2 semaines et demie avant le début de la rentrée scolaire.

Après de longues séances avec une grosse dame du ministère de la magie afin de préparer psychologiquement les parents et la jeune fille aux changements survenus quelque temps plus tôt, cette dernière leur fixa un dernier rendez-vous ; devant la banque Gringotts, au chemin de traverse. Elle avait vaguement expliqué comment s'y rendre et avait évoqué le nom d'un très vieux pub, « le Chaudron baveur » qui se situait à Londres par lequel ils devaient passer pour s'y rendre. Elle avait soigneusement noté l'adresse dans un petit calepin rouge et avait disparu la seconde d'après.

Le samedi qui suivit cette dernière séance, Elizabeth se leva très tôt. Elle enfila ses vêtements qu'elle avait soigneusement préparés la veille, comme à son habitude. Elle descendit les marches et alluma la télévision afin d'avoir d'un bruit de fond pendant qu'elle préparait le petit déjeuner pour ses parents et elle. Elle était si excitée à l'idée de voir pour la première fois le nouveau monde à qui elle appartenait maintenant !
Ses parents, qui étaient bien moins enthousiastes qu'elle, se levèrent un peu plus tard. Tous deux avaient la tête un petit peu penaude. Ils savaient que la journée allait être longue et pénible pour eux, qui de un n'avait pas l'habitude de sortir souvent faire des emplettes et de deux étaient encore très sceptiques quant à toutes ses idées sordides pour eux.
Ils espéraient encore que tout ça ne soit qu'une farce et qu'on allait leur indiquer les caméras cachées.


Arrivés devant le fameux pub, Judy, la maman d'Elizabeth eut un haut-le-cœur. Ce n'était pas vraiment le genre d'endroit qu'elle aurait fréquenté. La battisse semblait si vielle mais aussi si petite et discrete entre les deux grands bâtiments qui entouraient le café. Alan et Judy poussèrent un soupir lorsque Elizabeth se retourna avec un sourire interrogateur. Ses parents hochèrent la tête, quoique un peu angoissés d'entrer.
Elizabeth poussa la porte et tout de suite une ambiance chaleureuse mais vieillotte embauma Éli. C'est comme si elle avait ressenti immédiatement un air magique au bâtiment.
D'un premier coup d’œil, on aurait dit un endroit mal fréquenté, qu'il aurait mieux valu éviter le soir. Les gens qui rodaient dans le pub étaient très étranges et beaucoup eurent un air vraiment très surpris quand ils virent la petite famille proprette entrer.


Les parents, très troublés par cet endroit qui les repoussait un peu se dirigèrent vers le comptoir tandis qu'Éli faisait un tour et s'émerveillait devant la moindre chose ; notamment le journal d'une vieille dame, sur lequel les photos semblaient bouger ou encore la cuillère dans la tasse de café qui tournait seule.
Après avoir demandé d'un air perdu où se trouvait le chemin de traverse au comptoir, tous les trois se retrouvèrent devant un mur, sans passage. Très perplexe ils se regardèrent pendant un très long moment, se demandant s'ils avaient mal compris ou si le tavernier s'était moqué d'eux mais sans oser aller redemander de peur de passer pour des abrutis.
[/center]


Dernière édition par Elizabeth Goodlynch le Lun 9 Jan 2017 - 10:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Kyara Blanchet, Ven 6 Jan 2017 - 15:50


La rentrée scolaire approchait, les élèves allaient bientôt rejoindre le Poudlard Express, il en était de même pour Kyara. Elle avait décidé de passer ses derniers jours de vacances à Londres et plutôt que de transplaner au retour en rentrant à Pré-au-Lard, elle comptait prendre le train. C'était mieux d'avoir au moins un professeur pour assurer la surveillance dans le transport. Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas eu l'occasion de faire le voyage à bord du train. La dame qui poussait le chariot n'était probablement plus la même, mais les friandises elles étaient surement toujours présentes !

Se frottant mentalement les mains d'avance, la joie quitta bien vite la Française en se retrouvant face à une nouvelle constatation. C'était la reprise, donc Kyara allait bientôt devoir lancer son prochain cours et elle n'avait toujours pas eu l'inspiration. Elle se rendait de temps en temps du côté moldu pour trouver l'idée géniale pouvant captiver les membres. Bien souvent, les moldus se comportaient comme des animaux, elle avait accès à un zoo géant, mais cette fois, pas de tilt miraculeux. Ça n'était pas bien grave, la brune avait laissé un moldu la draguer durant la soirée et lui payer quelques verres avant de partir en passant par la sortie de service.

Il n'y avait rien de plus collant qu'un homme avec des verres dans le nez. Que cela soit sorcier ou moldu, ils étaient pareils pour cela ! Traînant jusqu'au petit matin dans les rues de Londres après avoir admiré le lever du soleil, la brune décida de retourner avec les siens. Prenant le chemin du Chaudron Baveur, elle s'engouffra dans l'établissement et alla directement aux toilettes pour se changer. Quittant ses habits moldus, elle enfila une robe de sorcière aux armoiries de Poudlard à manches courtes. On voyait ainsi les cicatrices zébrant ses bras. C'était une bonne technique pour tenir les resquilleurs loin d'elle, pas toujours, des fois les gens pensaient qu'elle avait été battue et donc qu'elle était faible.

Il n'y avait rien de plus jouissif de mettre la pâté à un sorcier ou une sorcière pensant avoir trouvé une cible facile. Souriant légèrement à son reflet, Kyara se passa ensuite de l'eau sur le visage avant de s'essuyer, ranger ses affaires et quitter les toilettes. Se faufilant rapidement entre les tables pour ne pas faire penser qu'elle était cliente, la Fourchelang alla dans le cul de sac donnant au Chemin de Traverse.

Ce dernier était d'ailleurs occupé par une jeune fille et deux adultes qui étaient probablement ses parents. S'arrêtant net, Kyara fronça les sourcils en les voyants se regarder comme s'ils étaient perdus. Même si elle n'était pas pressée, elle regarda sa montre à gousset pour le principe. Dès fois ça aidait inconsciemment les gens à se bouger les fesses. Voyant que cela n'avait pas grand effet, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques décida de se montrer sociable.

- Mmmh, bonjour, vous êtes au courant que vous bouchez le passage ? Si vous ne vous sentez pas d'ouvrir l'accès, décalez-vous pour que je le fasse.

Vu l'air perdu semblant être de mise dans l'allée, Kyara était prête à parier qu'elle avait des moldus devant elle. Enfin, surement pas la petite, sinon ils n'auraient pas pu rentrer dans le Chaudron Baveur, mais c'était surement probable pour les parents.

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Elizabeth Goodlynch, Ven 6 Jan 2017 - 23:21


Les deux parents moldus étaient tournés face au mur, essayant de comprendre quelque chose à toute cette histoire. Forcément, il ne pouvait pas savoir comment fonctionnait le passage, surtout que l'envoyée du ministère ne leur avait pas expliqué. Elle avait sans doute dû penser que les faire cogiter à ce propos les aiderait à aller discuter à d'autres sorciers afin d'avoir la clé du mystère mais elle s'était apparemment trompée.

Soudain ils furent sorti de leurs pensées par une jeune femme, assez séduisante. Elle avait les yeux verts et la pâleur de sa peau lui donnait un air à la Blanche-Neige.
Tandis qu'elle attendait une réponse, ou tout du moins une réaction à sa question, Judy et Alan sans vouloir être désagréable ou impolis la dévisagèrent de la tête aux pieds, s'arrêtant un instant sur ses cicatrices. Eux qui d'habitude géraient quasiment toutes les situations possibles et imaginables et avaient réponse à tout, étaient à l'instant totalement sans voix, crispé par la situation.
Elizabeth les regarda avec des yeux globuleux, leur faisant signe de répondre mais ils n'y faisaient pas attention.
Alors, malgré le fait que la jeune femme en robe noire l'intimidait, elle se surprit à répondre

-Pardonnez-nous, nous cherchons à aller aux chemins de traverse. Le tavernier nous a apparemment fait une farce en nous indiquant cette direction.

On sentait dans sa petite voix douce et fragile une once de peur et de désarrois. Comme une sorte de timidité.

Les parents de la jeune sorcière sortirent de leurs pensées et regardèrent cette personne devant eux. Ils étaient à la fois rouges de honte de leur comportement si enfantin et bleu de peur à l'idée d'être moqués. D'un coup, la maman reprit son aptitude à réagir et, troublée, elle présenta ses excuses, pour elle et son mari.

-Nous... nous sommes vraiment désolés. Nous ne voulions pas être désobligeants.
Vous voyez, nous sommes perdus et effectivement nous cherchons notre chemin. Nous devons nous rendre à la banque Gringotts. C'est pour Éli. Enfin, Elizabeth. Notre fille. Nous, heu, enfin, elle est ...


À nouveau, la perspective d'un univers aussi surréaliste submergea les émotions de la mère. Elle s'arrêta de parler, déglutit et se rapprocha de son époux pour rechercher du réconfort.
Elizabeth trouvait cette scène très lourde, l'atmosphère était tendue et ses parents dégageaient une aura des plus négative. La jeune née-moldue, qui a toujours été très intelligente maîtrisa la situation mieux que ses parents et dit :

-N'en voulez pas à mes parents, ils ont encore du mal à croire à tout cela. Ils ne sont pas sorciers. J'ai découvert que j'en étais une il y a 2 ans à peu près mais c'est la première fois qu'on est réellement confronté à la situation.
Vous avez dit qu'on bloquait le passage, mais je n'en vois pas. Pourriez-vous nous montrer s'il vous plaît ?


Elizabeth avait parfois des manières de petites filles trop parfaite, mais elle aurait tout fait pour découvrir au plus vite la rue commerciale et surtout qu'on ne l'envoie pas balader à cause de vilaines manières. Elle savait comment amadouer un peu les gens.


Dernière édition par Elizabeth Goodlynch le Sam 7 Jan 2017 - 1:24, édité 1 fois (Raison : Rha, je dois faire attention aux fautes, même avec un correcteur! x))
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Amundsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Sophie Amundsen, Sam 7 Jan 2017 - 0:47


Explore le chemin de traverse!
Ok. Chemin de Traverse. J'connais. Bah oui. Maintenant, ça fait cinq ans que je suis à Poudlard, cinq ans que je déambule dans l'allée, que j'entre dans les magasins, cinq ans que j'achète mes fournitures, cinq ans que je heurte d'autres personnes par inadvertance. Et pourtant, me voilà toujours émerveillée. La perspective d'une allée aussi chaleureuse, certes bondée, me semble incroyable.

Ce matin, je me suis levée à l'aube. Journée shopping, comme on dit. Même si je préfère regarder qu'acheter, ce que je vais probablement faire. Je me suis vêtue à la va vite. Jeans, pull gris, cape de sorcier. Je n'ai pas fait attention à mes cheveux, donc ils sont restés détachés, se frottant à ma cape, se balançant dans le vent. Et, quasiment prête, j'ai saisit mon sac à bandoulière et ma bourse de gallions. J'ai descendu les escaliers de la petite maison dans laquelle je vis, faisant ainsi se mouvoir ma jolie cape de sorcière. Je suis suffisament grande pour me diriger dans le Chemin de Traverse. Même si ma mère n'en était pas vraiment certaine.

Ok, c'est parti. Je m'avance vers la cheminée de la maison, saisis une bonne poignée de poudre de cheminette. J'adore le faire. Tellement qu'il m'est arrivé plusieurs fois de me re-téléporter simplement pour m'amuser. Je me suis fait bien gronder - bah oui, la poudre de cheminette, ça coûte.

Du coup, je me place dans le foyer de la cheminée, je vous rassure, évidemment elle est éteinte. Puis, d'une voix ferme, je m'écrie :

- Chemin de Traverse !

Ma voix résonne dans la maison. Puis je suis enveloppée de langues de flammes vertes flamboyantes, avant de brusquement avoir l'impression de me faire avaler par le néant. Je manque de m'écraser sur le parquet quand j'arrive à destination. Je suis arrivée dans la cheminée d'un magasin quelconque, abandonné en tout cas. M'empressant de sortir, je ne peux pas retenir un sourire en voyant l'allée.

C'est quand même dingue. J'ai beau y mettre les pieds des milliers de fois, je serais toujours autant émerveillée.

Je m'avance dans l'allée quand je suis bloquée par la foule de sorciers présents. J'entends entre autre une altercation et, curieuse que je suis, je m'approche. Je découvre une petite fille et ses deux parents ainsi que la professeure de soins aux créatures magiques à Poudlard.

En vue du corps enseignant présent, je dois malheureusement retenir ma curiosité. Il n'empêche que c'est drôlement dur. Bon, je ne tiens plus en place. Je baisse légèrement la tête en signe de respect pour la professeure avant de souffler avec joie :

- Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger, mais il s'avère que je souhaiterais passer... Et vous bloquez le passage...


Toussant timidement, je souris. Puis je pose mes prunelles sur la petite fille. Elle a des manières qui me font hausser un sourcil, je l'ai vu quand elle a parlé à la prof. Je lui donnerais onze, douze ans à tout casser. Et à mon avis, j'ai devant moi une nouvelle élève!




Dernière édition par Sophie Amundsen le Ven 13 Jan 2017 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Kyara Blanchet, Sam 7 Jan 2017 - 21:20


Le trio se tourna vers Kyara et ceux qui semblaient être les parents dévisagèrent dans les règles de l'art la professeure de Soins Aux Créatures Magiques. Ils semblèrent avoir un léger blocage sur l'apparence de la sorcière qui de son côté trouvait la scène amusante. Ce fut finalement l'enfant qui dû jouer à l'adulte en répondant à la place de ses présumés parents.

- Pardonnez-nous, nous cherchons à aller au chemin de traverse. Le tavernier nous a apparemment fait une farce en nous indiquant cette direction.

Une farce ? C'est vrai que quand on ne connaissait rien à la magie, on pouvait facilement penser que tout ceci n'était qu'une plaisanterie. Les moldus se piégeaient souvent les uns les autres tout en filmant la scène pour ensuite montrer cela dans les boites parlantes. Drôle de concept, mais la Française pouvait comprendre qu'ils se montraient méfiants face au passage. Semblant reprendre leurs esprits, les deux parents se mirent alors à rougir avant que la mère ne prenne la parole pour s'excuser et expliquer la raison de leur présence dans la ruelle.

Ils semblaient être totalement désemparés. Se gardant de sourire de plus belle, Kyara se demanda si la mère allait fondre en larmes. Ils avaient de la chance d'être tombés sur elle et pas sur un sorcier méprisant les moldus. Nul doute que la dénommée Elizabeth n'aurait pas trouvé le chemin de l'école dans ce cas. Une nouvelle fois, elle fit preuve de maturité en parlant à la place de ses géniteurs.

-N'en voulez pas à mes parents, ils ont encore du mal à croire à tout cela. Ils ne sont pas sorciers. J'ai découvert que j'en étais une il y a 2 ans à peu près mais c'est la première fois qu'on est réellement confronté à la situation. Vous avez dit qu'on bloquait le passage, mais je n'en vois pas. Pourriez-vous nous montrer s'il vous plaît ?
- C'est une réaction compréhensible. La situation doit être déroutante pour vous, ne vous inquiétez pas, cela s'arrangera avec le temps.

Enfin, si la demoiselle se montrait sage, sinon il y avait de fortes chances pour que ses parents reçoivent son acte de décés. Pour des raisons évidentes, la Fourchelang se garda de donner des précisions. Tirant sa baguette de sa poche, elle se glissa entre le trio pour se retrouver devant le mur de briques quand une nouvelle voix se fit entendre.

- Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger, mais il s'avère que je souhaiterais passer... Et vous bloquez le passage...
Se retournant, Kyara constata que cette ruelle était vachement bondée ! Une élève de Poudlard venait de rejoindre le groupe.

- Bonjour Miss, nous sommes au courant, j'allais montrer à cette demoiselle et ses parents comment ouvrir le passage. Vous pourriez peut-être les accompagner si vous comptiez faire vos emplettes ? Ils ont l'air d'avoir besoin d'un guide. Retournant sur le mur, Kyara tapa alors sur les briques tout en continuant. Vous auriez eu du mal à ouvrir le passage sans baguette. Lorsque vous en avez une, il suffit de taper sur quelques briques et hop, le passage se libère.

A peine sa phrase terminée que le passage était libéré ! Faisant un pas sur le côté, la brune dégagea l'accès.

- Bienvenue sur le Chemin de Traverse.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Elizabeth Goodlynch, Dim 8 Jan 2017 - 18:31


La jeune femme n'eut pas l'air spécialement ennuyée du comportement étrange de la petite famille. Étonnement, elle ne fut même pas irritée par l'impolitesse des parents.
Elle répondit pour le mieux, essayant de rassurer la jeune fille de 11 ans et allait montrer comment ouvrir le passage après s'être faufilé entre eux, quand une autre personne prit parole derrière. C'était une jeune fille, sûrement adolescente, qui voulait elle aussi passer.
La sorcière aux yeux verts lui expliqua qu'elle était sur le point de montrer comment le passage fonctionnait à la jeune Elizabeth et ses parents, et proposa par la même occasion à la nouvelle arrivante de faire le guide pour les trois protagonistes.
Par ailleurs, elle expliqua enfin que pour passer, il fallait être muni d'une baguette, ce qu'Elizabeth ne possédait pas encore. Elle n’eut pas le temps de répondre que c'était une partie de son but de la journée, qu'une étroite arche dégageant sur une énorme rue bondée s'ouvrit.
La jeune professeur, dont Elizabeth ne connaissait pas encore le statut, leur laissa la voie libre tout en annonçant ;


« - Bienvenue sur le chemin de Traverse »



La jeune magicienne n'en revenait pas. Et ses parents encore moins. Il s'avérerait que, mis à part la disparition soudaine et mystérieuse de l'envoyée du ministère, c'était la première vraie preuve de l'existence d'un tel monde. La dernière possibilité pour que tout cela soit bel et bien faux, s'était que l'un d'eux se réveille, ce qui n'était pas prêt d'arriver.
Elizabeth allait se décider à passer, son coeur battait à mille à l'heure au moins et elle hésita à avancer le pied. Sachant qu'elle bouchait l'entrée et pour éviter d'autres altercations, elle finit par se lancer.

Une multitude de saveurs et d'odeurs vinrent titiller son nez. Les gens, aux allures assez excentriques ou du moins étranges par rapport aux moldus, se pressaient aux portes des différentes boutiques.
La lumière dorée que dégageait le ciel rendait l'endroit encore plus vivant et magique. D'autres sorciers discutaient dans la rue ou sur la terrasse des bars, sirotant de drôles de mixtures.
Eli' voulait en voir plus. Elle se retourna et remarqua que ses parents ne l'avaient pas suivis, mettant encore une fois dans l'embarras leur bienfaitrice du jour. Elle s'approcha d'eux et les tira par la manche, les obligeant à s'engouffrer eux aussi dans l'immense allée.

« -Merci, merci beaucoup » dit-elle, un air enjouer et presque chantant, à celle qui avait ouvert le passage.

Elle songea un instant au moment d'avant et se retourna une dernière fois vers l'antre qui menait au Chaudron Baveur. La jeune adolescente y était encore. Elizabeth lui sourit, comme si elle aussi avait participé au miracle de l'ouverture.

«- Et maintenant, direction la banque »
annonça la jeune sorcière pleine de bonne volonté.
Mais avant d'entamer sa marche, elle changea d'expression.

«- Heu, c'est par où au fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Amortencia Lovegood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Amortencia Lovegood, Dim 8 Jan 2017 - 19:43


Enfin arrivée sur le chemin de Traverse... Vite, vite, vite, Amortencia dois acheter tout ce qu'il lui faut pour Poudlard. Décidément, elle s'y prenait vraiment tard cette année, il faut dire qu'elle était tellement bien en vacances ! Elle commença alors par se précipiter d'aller acheter ses livres, *Encore un nouveau livre pour les Sortilèges, ce n'est pas possible !* se disait-elle, mais pas le choix, il fallait bien qu'elle est son matériel ! Cette année , Amor' hésita à prendre un animal de compagnie pour Poudlard. Elle passa devant les chats, les rats, les crapauds, mouai... Rien de tout ça ne l'intéressait vraiment, elle voulait quelque chose d'un peu plus classe. Elle continua alors son chemin et se dirigea vers le magasin de chouettes lorsqu'elle vit que le passage du Chaudron Baveur était ouvert.

Bien sûr des personnes étaient là, elle entendit d'ailleurs une jeune fille.

- Euh...C'est par où au fait?

Sans vraiment y faire attention et tellement pressée d'arriver à la boutique, elle ne regardait même plus les personnes qui se trouvaient devant elle. Amor' avait un regard vide, tellement elle était concentrée sur son objectif. Et bien sûr , maladroite comme elle est , c'était inévitable !

BAM !

Elle s'était bien sûr, prise une personne en plein dedans, une jeune fille, celle de la question pour être plus exacte, de 11 ou 12 ans, *sûrement une première année* se dit-elle. Tout le matériel qu'elle avait alors acheté précédemment tomba à terre et l'air tout à fait désolé, elle s'excusa sincèrement devant la jeune fille tout en ramassant ses livres. L'adolescente, avec ses parents, avaient l'air désorientés, perdus, Amor' en conclut rapidement que ceux-ci étaient des moldus et que la jeune sorcière découvrait sûrement pour la première fois le Chemin De Traverse. Une sorcière, un peu plus âgée les suivait, mais toujours une élève , Amor' l''avait croisée auparavant dans Poudlard sans jamais lui avoir vraiment parler,et le professeur de Soins Aux Créatures Magiques, Mme Blanchet était là également.

Je me relève alors après avoir ramassé tout mon matériel, et m'adressa à la famille d'un air amical:

- Vous êtes perdus ? Vous voulez de l'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Kyara Blanchet, Lun 9 Jan 2017 - 14:29


Apparemment la disparition du mur avait fait son petit effet. Il était dur de croire que pouvait se trouver un autre monde derrière un simple mur. A présent qu'il était libéré, on pouvait entendre la cacophonie régnant sur le chemin de Traverse. Tandis qu'Elizabeth s'avança émerveillée, ses parents restèrent en retrait. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques ne savait pas s'ils étaient contents ou horrifiés. Peut-être un peu des deux ? Ou que le dernier point. Kyara était contente d'être née dans une famille de sorciers pour ne pas avoir eu à subir une telle expérience.

Sortant de sa torpeur, la jeune fille tira ses parents pour qu'ils dégagent l'entrée. La Française en profita aussi pour passer de l'autre côté tandis qu'elle recevait des remerciements.

- Merci, merci beaucoup.
- Avec plaisir miss.

Sa bonne action de la journée semblait avoir été faite. Croisant les bras, elle se mit à sourire en voyant Elizabeth se mettre en route en déclarant vouloir se rendre à la banque. C'était une bonne initiative, mais elle allait dans la mauvaise direction. Semblant se rendre compte de son erreur ou percutant qu'elle ne connaissait pas la route, elle s'arrêta avant de demander.

- Heu, c'est par où au fait ?

Au même moment, une collision arriva entre la future élève et une autre élève appartenant à la maison Gyffondor. Ramassant ses affaires, elle demanda alors s'ils avaient besoin d'aide. C'était un jour de providence pour les nouveaux venus à ce qui semblait.

- Ils cherchent la banque. Se tournant vers le trio, elle reprit alors la parole. Il me semble que vous êtes entre de bonnes mains, suivez les indications qu'on vous donnera. Je suis Kyara Blanchet, professeure de Soins Aux Créatures Magiques. Nous aurons l'occasion de nous revoir à Poudlard.

Adressant un signe de tête au groupe, Kyara fit volte face et s'éloigna en sifflotant. Elle allait se prendre un petit verre pour passer le temps. Cela semblait être un bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Amundsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Sophie Amundsen, Lun 9 Jan 2017 - 19:00


Explore le chemin de traverse!

-B onjour Miss, nous sommes au courant, j'allais montrer à cette demoiselle et ses parents comment ouvrir le passage. Vous pourriez peut-être les accompagner si vous comptiez faire vos emplettes ? Ils ont l'air d'avoir besoin d'un guide. Vous auriez eu du mal à ouvrir le passage sans baguette. Lorsque vous en avez une, il suffit de taper sur quelques briques et hop, le passage se libère. Bienvenue sur le Chemin de Traverse.

Mon regard passe de la professeure à la petite fille, à qui j'adresse un sourire bienveillant. Et, d'une voix déterminée et joyeuse, je réponds :

- Avec grand plaisir! Je suis sûre que tu aimeras les bonbons qu'on peut trouver ici, j'ajoute à la petite. Oh! Au fait, comment tu t'appelles ? Moi c'est Sophie Amundsen, je suis en 5ème année à Poudlard.

Je remarque enfin l'air émerveillé - que je retrouve chez moi - se peindre sur le visage de la petite.

-  Et maintenant, direction la banque...  Heu, c'est par où au fait ?

- Ils cherchent la banque. Se tournant vers le trio, la prof reprend la parole. Il me semble que vous êtes entre de bonnes mains, suivez les indications qu'on vous donnera. Je suis Kyara Blanchet, professeure de Soins Aux Créatures Magiques. Nous aurons l'occasion de nous revoir à Poudlard.

J'éclate de rire, hochant la tête en guise de respect envers la professeure, avant de lui pointer du doigt Gringotts, cet énorme bâtiment blanc, qui est légèrement penché, qui surpasse tout le Chemin de Traverse. Puis je prends ma plus belle voix et annonce :

- Bienvenue sur le Chemin de Traverse, je serai votre guide durant toute l'attraction. Je vous fournirai des informations inédites sur cette grande allée! Mais avant de pouvoir acheter quoi que ce soit, il faudra aller là-bas (je pointe Gringotts) et prendre des sous! Et à vous les belles robes de sorcière, les nouveaux balais, une baguette, pardi! Et des bonbons... Oh, oui, des bonbons...

J'éclate à nouveau de rire. Puis, étrangement excitée, je leur demande de me suivre. Mais soudain, une autre élève de Poudlard débarque. Je m'apprête à la prévenir lorsque l'autre élève entre en collision avec la petite. Je hausse un sourcil, fixant avec étonnement l'adolescente, avant que mon regard ne bascule sur la petite fille, à laquelle je demande si tout va bien. Je n'ose même pas regarder ses parents. Puis, oubliant le petit incident, la jeune fille - qui je crois est une Gryffondor, je me souviens l'avoir rencontrée à Poulard - demande s'ils sont perdus - les parents de la p'tite et elle-même - et s'ils souhaitent de l'aide. Je me racle la gorge avant de lâcher de ma voix joyeuse :

- Je m'apprêtais à les guider, mais un collègue, c'est cool. Elle doit aller à Gringotts pour se prendre des sous. Il me semble (je me tourne vers les parents de la fille) que vous êtes moldus, vous n'êtes donc pas spécialement doués de pouvoirs. On va vous aider, vous inquiétez pas! Ok, alors, on y va ? Ah, je suis Sophie Amundsen, j'ajoute en regardant l'élève de Gryffondor.



Dernière édition par Sophie Amundsen le Ven 13 Jan 2017 - 9:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Elizabeth Goodlynch, Lun 9 Jan 2017 - 22:46


[HRP : J'ai recalé ça comme je pouvais mais il y a eu un petit soucis niveau déroulement des événements,
j'ai fais au mieux, j'espère que c'est compréhensible pour tout le monde!]



À partir du moment où Elizabeth découvrit ce beau théâtre de la civilisation sorcière, tout s’enchaîna très vite.
Elle n’eut pas le temps d'avoir une réponse de qui que ce soit, qu'une autre sorcière, distraite par quelque chose, lui tomba dessus. En ramassant ses livres tombés à terre lors de l'altercation, elle s’excusa et proposa fissa son aide.
On peut dire que c'était le bon jour pour se perdre, vus toutes les âmes charitables qui passaient par là !
La sorcière qui leur avait montré comment ouvrir la voie déclara simplement qu'Elizabeth et ses parents cherchaient la banque. Le ton de sa voix était à l'au revoir quand, avant de tourner les talons, elle affirma que les 3 personnages étaient entre de bonnes mains. Elle ajouta avant de reprendre son chemin qu'elle était professeur de soin aux créatures magique à Poudlard et qu'elles allaient sûrement se revoir.

-Merci, hum... Professeur ! Lança Elizabeth, avant que la jeune femme ne disparaisse entre les autres mages qui obstruaient la bonne visibilité de l'entièreté de la rue. Bien sûr, Judy et Alan eux aussi remercièrent la jeune femme.

Elizabeth, son père et sa mère n'avaient pas oublié que deux autres élèves se trouvaient là, prêtes toutes deux à faire part de leur aide. Enfin, lorsque leur attention fut de nouveau portée entièrement sur les deux adolescentes, l'une d'elle se présenta et joua le jeu du guide. Le petit discours de Sophie, qui avait pris le rôle très au sérieux fit sourit la jeune fille.

-Je suis Elizabeth! avait affirmé cette dernière pour répondre à la question de Sophie.

Enfin, elle proposa à la seconde étudiante maladroite de les accompagner aussi, pour la simple et bonne raison que le trajet serait vachement plus joyeux ensemble.
Judy, la maman d'Éli reprit son sérieux et ajouta qu'il fallait tout de même se presser car ils avaient rendez-vous à la banque pour 11 heures précises. Suivant les deux élèves de Poudlard, le petit groupe se mit en route, direction la banque ; et pour de bon cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
Amortencia Lovegood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Amortencia Lovegood, Mer 11 Jan 2017 - 15:11


Je reçus alors rapidement une réponse à ma question, de la part de Mme Blanchet qui se trouvait avec eux, la petite et sa famille recherchait la banque. La banque ! Ils ne pourront pas la rater, Gringotts est sûrement le plus grand bâtiment que l'on puisse trouver sur Le Chemin De Traverse !

La professeur s'en alla alors et l'élève plus âgée m'expliqua qu'elle s'apprêtait à les guider mais que j'étais la bienvenue, en tant que camarade. J'hésitai un moment, puisqu'il fallait que je me rende au magasin de chouettes un peu plus loin, mais l'envie me disait d'accepter, après tout, regarder une nouvelle élève faire ses premiers pas ne m'était jamais arrivée jusqu'ici, et je l'aurai sûrement regretté si je n'acceptais pas.

-Très bien, je me joins à vous dans ce cas ! Oh ! Au fait, mon nom est Amortencia, élève de Gryffondor en cinquième année !

La mère d'Elizabeth, si j'ai bien compris son nom, commençait à s'en faire pour ce rendez-vous, car ils devaient y être à 11h, mais je la rassurai alors en lui expliquant qu'il ne fallait pas s'en faire car la banque n'était pas très loin et que son bâtiment était surtout inratable !

Nous étions alors partis, nous avons alors commencé notre chemin et sommes passés tout d'abord devant plusieurs cafés. Puis nous avons croisé la célèbre boutique Fleury & Bott, et Madame Guipure: prêt-à-porter, en passant par la devanture de La Gazette Du Sorcier. Je me dis alors que c'était vraiment un endroit formidable, un peu plus magique à chaque fois l'on y passait. Nous sommes finalement arrivés devant la célèbre banque. L'entrée était gigantesque, et la petite fille et ses parents parurent impressionnée devant cette énorme machine à sous. Je lança alors:

-Bienvenue à la célèbre banque pour sorciers: Gringotts !
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Amundsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Sophie Amundsen, Ven 13 Jan 2017 - 9:49


Explore le chemin de traverse!

- Très bien, je me joins à vous dans ce cas ! Oh ! Au fait, mon nom est Amortencia, élève de Gryffondor en cinquième année !

- Je suis Elizabeth!

Elizabeth, Amortencia... Ok, j'ai retenu. La mère d'Elizabeth nous a un peu pressé, parce qu'ils avaient rendez-vous à onze heures. Nous sommes passés devant plusieurs cafés et je n'ai pas hésité à les critiquer : « Celui-ci fait des boissons tout simplement répugnantes. Vraiment. Il n'a aucun goût et en plus, ça pue ! Le jus de citrouille était ignoble, il était chaud ! ». On est passé devant Fleury & Bott, qui est une merveilleuse librairie que je fréquente beaucoup, on a vu Madame Guipure, prêt-à-porter, je passe généralement mes journées ici quand je me rends au Chemin de Traverse, jusqu'à ce qu'on me fasse partir parce que je perturbe sois-disant les vendeurs. N'importe quoi... Mais je m'égare, là. Il y a l'apothicaire, aussi, que je n'aime pas spécialement, les boutiques pour les chaudrons, la façade de la Gazette du Sorcier, les délicieuses confiseries, le magasin de Quidditch ! Je ne vais pas vous mentir, je me suis arrêtée un bref instant pour admirer les vitrines et les nouveaux balais.

Non, vraiment, le Chemin de Traverse, c'est vraiment magique. Je me tourne vers Elizabeth, certaine de voir ses yeux s'illuminer face à toutes ces merveilles. En même temps, qui ne serait pas sous le charme d'un tel endroit ? C'est vrai, certains moldus le qualifieraient de négligé, de hasardeux, d'étrange, de bizarre, de trop bondé, de mal famé et je ne sais quoi. Mais bon, certains moldus sont vraiment mauvais : ils n'acceptent pas la vérité et se comportent comme des véritables crétins. Hé ! Je m'égare ! Ne me le dites surtout pas, hein... ! Bon, c'est pas tout, mais je veux pas causer du retard à Elizabeth et ses parents. En route !

Et soudain... on y arrive ! Cette si jolie banque ! Pas besoin de regarder Elizabeth et ses parents pour savoir qu'ils sont – probablement – émerveillés. L'entrée est tellement grande, aussi... ! Je ne peux pas me retenir de sourire en voyant ce grand bâtiment.

- Bienvenue à la célèbre banque pour sorciers: Gringotts !

- Ouai'p, bienvenue !

J
e soupire avant d'annoncer :

- Bon, je pense que je vais vous laisser à votre rendez-vous, si vous avez des questions, c'est maintenant, on se retrouve... Allez, à treize heures pour poursuivre la visite touristique ! Evidemment, si vous comptez partir après la banque, merci de nous en prévenir afin de ne pas dérégler la journée ! Vous avez plusieurs bars qui vous proposeront des plats spécial sorcier ! Donc, à treize heure, nous sommes réunis ici, devant l'entrée ! Tout est OK ? Des questions ?

Je pouffe timidement, avant de leur laisser le temps pour dire au revoir, poser leurs questions, bla-bla-bla. Je me tourne vers Amortencia et lui demande si elle reste avec eux pour les aider ou bien si elle vaque à ses occupations. Je lui propose même de venir avec moi – journée shopping entre guides, c'est cool non ? - tout en lui offrant un sourire éclatant.

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Elizabeth Goodlynch, Dim 15 Jan 2017 - 1:54


La joyeuse troupe arriva devant la banque un peu avant le glas de onze heures. Les sens d'Elizabeth étaient réveillés par mille et une saveurs. Sur le chemin, elle aurait voulu s'arrêter dans tous les magasins. Quand Sophie s'était arrêté 2 minutes devant le magasin de Quidditch -mot que la jeune née-moldue ne connaissait pas- elle avait regardé par-dessus l'épaule de sa guide; le prix du magnifique balai -volant en toute logique- en vitrine était de 30 galions. Le galion, était la monnaie courante du monde des sorciers. L'envoyée du ministère avait expliqué que l'argent n'était pas le même que chez les moldus. Elizabeth se demanda quel était le taux de change. Est-ce que c'était cher 30 galions?
Mais elle ne s'attarda pas très longtemps là-dessus car d'autre vitrines ne demandaient qu'à recevoir l'attention de la jeune sorcière. Un bar par ci, un magasin de livres par là, Elizabeth ne savait pas où donner de la tête. Mais elle avait bien compris que si elle voulait faire des emplettes, elle et ses parents devaient d'abord passer à la banque, l'endroit devant lequel ils venaient de s'arrêter d'ailleurs!
La dame du ministère qui devait les accompagner pour le dernier rendez-vous était déjà là et Elizabeth, sa mère et son père lui firent un large sourire.

-On arrive, 2 minutes! lui précisa Judy.

Sophie les laissa devant le bâtiment avec des consignes précises. À 13 heures, devant la banque pour continuer de visiter.
Elizabeth répondit positivement avant même que ses parents n'eurent le temps de dire quoi que ce soit. Elle avait hâte de pouvoir rentrer dans les boutiques surtout.
Ses parents avaient prévu de l'argent pour acheter les fournitures scolaires mais le père d'Elizabeth avait pris bien plus. Malgré son aversion encore un peu constante de cet étrange monde, il avait une certaine fierté que sa fille soit une sorcière et il avait envie de lui faire plaisir.
La mère cependant n'était pas à son aise depuis le début, elle n'avait pas réussis à se laisser convaincre par toutes l'ambiance et était aussi crispée qu'au matin.

-Je rentrerai après le rendez-vous, précisa-t-elle un peu sèchement. Ne vous inquiétez pas, Marjorie -qui était l'espèce de psychologue du ministère - m'aidera à trouver comment rentrer. Merci pour votre aide les filles!

Elizabeth et son père se regardèrent, un peu étonné du comportement de la maman. Ils n'allaient pas insister, ils avaient bien compris que tout ce qui l'entouraient ne lui plaisait pas. Elle allait sans doute rentrer et travailler sur ses dossiers de patients.
Dommage pensa Elizabeth, pour une fois qu'ils faisaient une sortie en famille.

-À tout à l'heure les filles!
Ajout le papa en se retournant. Tu viens Éli?

-Oui, a tout à l'heure! On se retrouve ici hein!? ajouta Elizabeth avant de courir vers son papa et sa maman.
Et encore merci! J'ai hâte de visiter plus de choses!

La petite famille rentra dans la banque suivie de la dame en charge de les aider donc. Ils ne laissèrent pas le temps à Amortencia de décider à venir avec eux. Et puis, c'était un peu professionnel et il avait l'aide nécéssaire pour s'occuper de l'administration.
Ils disparurent de la vision des deux jeunes fille qui les avaient aidé.
Dans 2 heures, Elizabeth allait pouvoir s'attarder sur ce qu'elle voulait et ne tenait plus en place.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Artemis Lhow, Lun 6 Mar 2017 - 21:53



Étrange rencontre ...

avec Merry K. Harper

Une douce brise me caresse le visage. Il y a bien longtemps que je n'avais pu profiter des bienfaits d'une journée calme sur le chemin de traverse. C'est sans but précis que je suis venu aujourd'hui et c'est sans but précis que je déambule à travers les rues et les échoppes de cette avenue aux mille couleurs. Toutes ses boutiques me ramènent quelques années en arrières, alors jeune et innocent sorcier qui avait tout à apprendre et soif de découvrir le monde qui l'entoure.

Bien sûr aujourd'hui, l’innocence c'est envolé et bien que ma soif de connaissance ne soit pas encore tarie, le monde et ses déchets ont bien obscurcis mes pensées. Le soleil pointe le bout de son nez et viens me réchauffer le visage et le cœur de ses douces lumières. Laissons nos problèmes de côté pour le moment, profitons de l'instant présent, ce n'est déjà pas si mal.

J'aime bien cette rue ... elle est toujours aussi vivante, aussi rayonnante...il en émane un sentiment d'allégresse tout particulier et, à voir les visages des sorcières et sorciers présents dans la rue, quel que soit leurs âges, il semblent partager cette joie et cette émerveillement qu'apportent le chemin de traverse et ses boutiques. Personnellement, je me suis toujours demandé comment Gringott's pouvait encore être debout. Sans la magie, ce bâtiment qui semble être construit pierre par pierre avec le but de ne rien faire comme prévu par les plans, serait sans doute déjà écroulé.

- ...!

Étrange ... il me semble avoir entendu une voix ... mais j'ai beau chercher du regard, tout semble normal. Personne ne semble rien remarqué et pourtant ... je me dirige vers cette petite allée entre Gringott's et la boutique de chez madame Guipure. J'avais raison.

C'est une scène assez étrange qui se présente à moi, du genre à me gâcher mon plaisir. Il semblerait que jeunes sorciers aient un différend ... c'est du moins ce que laisse présager la marque rouge sur la joue du plus jeune des deux, là, avachi sur le sol. Ce grand gaillard que voilà semble bien tendu pour une journée aussi belle ... ses poings sont serrés et il marmonne quelque chose que je ne peux entendre de ma position. Le minot fond en larmes. L'autre sort sa baguette magique ... certainement pas !

Je laisse glisser ma baguette le long de ma manche, m'en empare et ... me retrouve face contre terre en ayant juste eu le temps d'apercevoir une tignasse rousse me bousculer vivement ! Cette journée pourrait finalement se montrer plus pénible que prévue ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 22 sur 24

 Explore le chemin de traverse

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.