AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 5 sur 23
Explore le chemin de traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 23  Suivant
Enola Vandom
Serpentard
Serpentard

Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Enola Vandom, Mer 20 Jan 2010 - 15:13


T'inquiète pas, ça me dérange pas. Oui, je suis "officiellement" à Poudlard, Serpentard pour être précise. Mais j'y traine pas trop en ce moment. J'étais partie pendant un an, et je viens de rentrer.

Un léger sourire apparut sur le visage de la sorcière. Serpentarde? Cela la rassurait. Elle avait de plus en plus l'impression que les verts et argentés se la coulaient douce et laissaient les pouffys ou les bouffons d'or reprendre le dessus. Un peu de nouveauté allait faire du bien à la maison!

-Serpentarde! Je suis heureuse d'avoir une nouvelle consœur parmi nous!


La jeune femme évita de faire tout le baratin "Je suis préfète de la maison serpentarde, c'est avec joie que je..." et tout le reste qui allait avec.

-Le marchant de chocolat chaud est un vieille ami à moi, il te le rendra gratuitement. Tu viens?

La sorcière ria. Elle répondit:

-Avec plaisir!


Sur ce, les deux serpentardes se dirigèrent vers le magasin. Mais la curiosité d'Enola poussa à poser plus de questions à Reb:

-Pourquoi es-tu partie de Pouldard? Ta famille a déménagé?


La sorcière voulait en savoir plus sur cette Reb qui devait revenir de loin.

[désolé, rp pourri...><]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 17
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Occlumencie
Legilimencie


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Mangemort 17, Dim 18 Avr 2010 - 22:08


Armé d'une baguette turquoise, un être sombre et ténébreux se baladait tranquillement sur le chemin de Traverse. L'été était là depuis plusieurs jours et la chaleur étouffante stagnait le jour comme la nuit dans une ville de Londres en vacances. Aucune boutique était ouverte vu l'heure très tardive que le mangemort avait choisis pour attaquer la fameuse rue commerçante. Le ciel était d'un bleu nuit très intense, on pouvait voir toutes les constellations dans le ciel, et ce depuis plus de trois semaines. La sécheresse était maitre de la Grande-Bretagne, les moldus appelaient ça les conséquences du réchauffement climatique mais les sorciers savaient, eux, le Ministère réglait la météo de cette manière pour essayer de combattre les attaques des mangemorts. Le but était de pouvoir contrôler le ciel pour éviter raid du ciel que pouvaient faire preuves les mages machiavéliques. Grave erreur... ils devraient plutôt faire des rondes dans des lieux comme le chemin de Traverse.

Rabastan pouvait distinguer, au loin, des voix qui criaient. Certainement des sorciers d'affaires qui fêtaient bien tard une soirée sans leurs femmes. En tout cas, rien pour perturber le mangemort qui allait bientôt passer à l'action. Contrairement à d'habitudes, il n'y allait pas avoir de sang, pas de morts, pas de violence... QUOI ? Hé bien oui, le matricule 17 ne voulait pas, ce jour-là, prétendre à un massacre dont il pouvait faire preuve... Cette nuit, il allait repeindre la rue commerçante !

Pour commencer, de sa baguette, il fit apparaitre une immense photo du chef des aurors Betty Jorkins sur l'immense façade de Grintgotts. Il l'orna d'un fameux nez rouge tel un clown, démontrant ainsi que les hautes instances de l'ordre étaient qu'une bande d'incapables. De plus, il lui fit apparaitre une immense bouche bleue et teint ses cheveux en vert fluorescent. Pour terminer la fameuse banque, il fit apparaitre, le long des grandes colonnes, des rubans jaune et rouge qui tournoyaient à en rendre malade un gobelin.

La suite du chemin fut encore plus marrante à faire. La façade d'Ollivander se transforma bien rapidement en maison de passe aux couleurs roses bonbons. Le magasin d'à-côté s'orna de millier d'affiches avec des grossiers mots digne de Peeves. La suivante se transforma en vraie boutique vert fluo à pois mauve, et la dernière fut colorée en jaune avec des châssis orange. Toute la rue fut ainsi décorée par le mangemort alors que la nuit passait doucement.

Un acte de vandalisme fut quand même effectué. En effet, la boutique d'animaux magiques donnait un perspective différente à l'attaque mystérieuse. La porte défoncée, Rabastan n'attendit pas de temps pour libérer toutes les petites bêtes et les moins grandes et petit à petit, il s'amusait à les transformer en lapins multicolores. Bientôt, une armée de lapins s'échappa dans le chemin de traverse pour terminer le fameux tableau du mangemort.

Les pavés qui s'étendaient sur tout le chemin prirent des couleurs rouge bonbon et blanc. La vitrine de quidditch devint un vrai écran de cinéma où de valeureux joueurs démontraient les pires gaffes qu'il y eu dans l'histoire du quidditch. C'étaient de vrais gags ! Bientôt la rue toute entière fut décorée, juste pou faire chier. Le mangemort s'établit en plein centre de cette scène fantastique, juste en face de Grintgotts et prononça en chuchotant : « Mosmordre » et une immense tête de mort vint orner le tout. Maintenant, il ne devait plus qu'attendre qu'un Hansel ou une Grettel montre le bout de son nez pour que lui, ait son casse-croûte.
Revenir en haut Aller en bas
Mathew Danan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Occlumens




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Mathew Danan, Dim 13 Juin 2010 - 17:38


[un peu tard xD désolé 17]

Mathew était dans son appart bien tranquille, il était entrain de souper devant la fenêtre du salon, il aimait bien regarder le chemin de traverse s'endormir. Voir les gens fêter un peu partout... Il fini bien vite son souper que son elfe lui avait préparé, il était affamé, il n'avait pas pu manger avant, Mathew faisait la fermeture du magasin se soir là. Après avoir laver sa vaisselle d'un petit coup de baguette, ma besoin de déranger son elfe pour cela. L'auror retourna s'asseoir à la fenêtre avec un livre qu'il venait de s'acheter sur les balais, il le débuta tranquillement se mettant à l'aise !

Cela faisait plus d'une heure qu'il lisait tranquillement sans que rien ne dérange sa quiétude outres les cris de quelques sorciers un peu trop enjoué. Soudainement, un flash illumina le ciel noir et la marque qu'il redoutait tant apparu dans le ciel, la marque des ténèbres. Mathew se leva d'un coup, il devait aller sur le chemin de traverse immédiatement, il ferait un peu d'heure supplémentaire ce soir, sa valait la peine s'il pouvait donner une racler à ce cagoulé ! Pendant qu'il descendait les marches qui menait dans sa boutique, il envoya un Patronus au ministère, plus précisément chez les aurors pour prévenir que les sadiques avaient décidés de se faire une petite fête au chemin de traverse, il doutait de recevoir de l'aide, mais mieux valait prévenir...

Le jeune sorcier fut un peu surpris lorsqu'il vit tout ce que le mangemort avait fait sans qu'il se rendre compte, le chemin de traverse était totalement changé, des affiches, des vidéo figurait un peu partout et bien entendu ce n'était pas des encouragement pour les aurors qui figuraient sur chacune des affiches. La seconde surprise de Mathew fut de voir le nombre de mangemort présent... L'auror ne s'attendait pas à voir un seul Mangemort débarqué ici ... Il était un peu débile peut-être... D'habitude plusieurs aurors venaient lorsqu'on voyait la marque, le mangemort aurait pu se ramasser entouré de quelques aurors... Mathew se rapprocha un peu du mangemort, la baguette bien entendu pointé directement sur lui ! Prêt à tout éventualité...


" Vous êtes en état arrestation, il serait préférable pour vous de vous rendre sans faire d'histoire ... Sinon je me verrai obligé d'employer la force "

Mathew prononçait ces quelques mots pratiquement pour faire beau... et aussi parce qu'il ne souhaitait pas engagé le combat en premier, il était un représentant de la paix après tout. Par contre, il savait pertinemment que les mangemorts se retournait vers lui et l'attaquerait, mais Mathew était prêt. Il lança justement un sortilège défensif de façon informulé. * Retro Temporalis Retardum * . Mathew garda sa baguette bien pointé vers le mangemort, ce dernier avait surement remarqué que Mathew avait jeté un sort, une sorte d'onde sortait de la baguette lorsqu'on jetait ce sort...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 17
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Occlumencie
Legilimencie


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Mangemort 17, Jeu 22 Juil 2010 - 22:58


Un peu à la façon d'un film d'un certain Tim Burton, le mangemort avait certainement perdu la tête. Chapelier fou dites-vous ? Non, Masquelier fou ! Oui, tel un chapelier, l'homme masqué était devenu un Masquelier fou... Il est vrai que comme le chapelier, le mangemort qui était aujourd'hui Seigneur des Ténèbres et donc s'amusait à masquer ses charognes de serviteurs. Il est vrai que pour le moment Rabastan s'intéressait aux mots commençant par la lettre M. Comme Mangemort, Masquelier et Morue par exemples. Mais cette dernière info n'avait pas lieu d'être ici, sur le Chemin de Traverse.

Lorsqu'il entendit quelques pas, qui n'étaient pas amusés comme l'était ceux de Rabastan, le mangemort se retourna. Un grand sourire extravagant séjournant sur son si beau visage. Cependant, cette information n'était pas visible pour le vilain auror qui venait s'ajouter à la fête. Bah quoi ? Manquerait plus que Rabastan se montre sans son si beau masque !


- Tu es affreusement en retard vilain !

L'auror qui n'était que Matthew Danan pointa sa lourde baguette vers l'être des Ténèbres. Oui elle paressait assez lourde vu que son bras avait l'air faible... Peut-être le manque de sommeil... ou une longue journée à rêvasser dans son bureau de gardien inutile du Ministère.

- Vous êtes en état d'arrestation, il serait préférable pour vous de vous rendre sans faire d'histoires ... Sinon je me verrai obligé d'employer la force !

- Nah Nah Nah, vous êtes en état d'arrestation.... Nah Nah Nah sans faire d'histoires... Nah Nah Nah employer la force, se moqua le mangemort. Employer la force ? Vous savez faire ça vous ? Sais-tu pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ?

Le mangemort sautait sur place d'excitation à la vue de l'auror qui était sur ses gardes tel un shérif des westerns américains. Bah oui, il existe aussi des westerns européens ! Vous savez, les westerns spaghettis sont la preuve formelle que les italiens ont eux-aussi ce genre de shérif... Cependant, à la place des fusils, ils se lancent des casseroles de ce met tomaté si délicieux. Il remarqua toutefois que son adverse avait lancé un petit sort à la vue des quelques filaments qui sortaient de sa baguette trop lourde pour lui. Il n'y eut pas d'effet, aucun, même pas une petite déflagration qui prouverait qu'il avait lancé un sortilège de protection...

- Ohhh tu emploie un sortilège à retardement ? Bien joué traitre à ton sang ! Allez petits lapins, attaquer cet ignoble Matthew... Allez plus vite que ça !

Oui, il découvra bien vite que l'auror avait fait une erreur, drôle car c'est le surnom des aurors. Bah oué, les sortilèges du temps avaient été inventés par le Mangemort... Quelle coïncidence ! Rabastan continua les petits sauts amusés tout en attendant que l'auror l'attrape. Après tout, s'il voulait vraiment l'envoyer à Azkaban, il devra lancer l'assaut... quoique.

ZWIIPPPPPPPP ! (retour dans le passé)

L'auror était face à lui, le bras lourd, certainement fatigué de sa longue journée de glandage au Ministère. Il avait toujours sa position de shérif italien et fixait le mangemort afin de ne pas se laisser distraire.

- Oh ? Matthew, c'est toi... Tu es revenu ! Mais pas pour longtemps... BOMBARDA MAXIMA !

Le sort partit en direction de l'auror rapidement de la baguette turquoise du mangemort. Cette dernière était dés à présent accordée au décor de la rue commerçante de Londres.
Revenir en haut Aller en bas
Mathew Danan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Occlumens




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Mathew Danan, Jeu 5 Aoû 2010 - 0:00


Le sortilège de retour dans le passé que Mathew avait lancé fut des plus inefficace, le mangemort le déjoua sans la moindre difficulté ! L'auror n'aimait pas vraiment la sensation que lui procurait le sortilège surtout lorsque c'était pour rien ... Le mangemort en face de lui semblait bien s'amuser avec lui ...


- Oh ? Matthew, c'est toi... Tu es revenu ! Mais pas pour longtemps... BOMBARDA MAXIMA !

Un Bombarda Maxima pour détruire un auror ? Finalement, ce Mangemort faisait bien plus pitié que ce que pensait Mathew ... il avait vu des capuchonés tués à St-Mangouste et là on lui envoyait un bombarda maxima... Mathew s'écarta légèrement pour ne pas recevoir la déflagration directement sur lui et utilisa un Protego de façon informulé pour se protéger des débris qui revolèrent un peu partout....

" Les mangemorts ont fortement changé pour attaquer de façon aussi pitoyable ! J'ai connu des étudiants plus sauvage ... "

Mathew continuait à regarder le mangemort, n'osant pas attaquer violemment, mais sachant que c'était sa seule façon d'arrêter ce dangereux personnage pour la société, Mathew se rappela soudainement d'une combinaison assez impressionnante qu'il avait fait durant son entrainement ...

" Mentalo Scencio !! "

Un filet de métal parti vers le criminel, bien entendu Mathew ne se contenta pas de lancer ce filet sur le criminel, trop facile à déjouer... pas assez douloureux ! De façon informulé, il lança un sortilège de fusion pour chauffer le métal du filet, la douleur au contact de la peau serait surement proche du inacceptable... espérant seulement que le filet se rendrait ...

Mathew regarda rapidement autour de lui pour évaluer les dommages... assez catastrophique ! L'auror avait bien trop tarder à arriver ! Plusieurs boutiques dont la sienne était en piteuse état ! Mathew se jura mentalement qu'il ferait payer à 17 cet affront ! Détruire ainsi ce que d'autre avait prit des années à bâtir , détruire sa boutique ! Le jeune auror ne comprenait pas comment un être humain pouvait agir ainsi ... même dépourvu d'intelligence comme un mangemort...


" Tu vas payer pour tout ce que tu as fait aujourd'hui ... ceci est ton dernier combat... "

Mathew savait que ces paroles étaient futiles et que le mangemort aurait surement de quoi de bien peu sympathique à lui répondre, mais la colère à la vue de tout ces gens avait fait en sortes qu'il n'avait pas pu s'empêcher de menacer inutilement cette vermine ...

[ désolé le post est vraiment pas génial, mais je préférais posté quelque chose de mauvais que prendre encore 2 mois xD]
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Dim 5 Déc 2010 - 0:12


[ Désolée, je m'incruste, mais le dernier post date d'Aout, du coup j'savais pas trop ><. ]

[ PV Nathaniel.]

C’est le ventre gargouillant et les jambes lourdes qu’Anaelle s’essayait à marcher dans la neige, épaisse et fraîche, nouvellement tombée. Les pieds s’enfonçant dedans, un bonnet à moitié sur le visage, les mains seviolisant à cause du froid, Anaelle tenta de se rappeler la chaleur ambiante et réconfortante d’une cheminée : être au fond de son lit avec une grande tasse de bouillon de citrouille était aurait été un réel plaisir pour elle, à cet instant. Elle continua de marcher, aussi rapidement qu’elle puisse le faire sans tomber dans la poudreuse blanche.

Marcher lui évitait d’être congelée et la neige qui tombait l’aurait trop rapidement transformée en bonhomme de neige, ce qui n’était pas, accessoirement, agréable, si elle s’était arrêtée trop longtemps sur place. Beaucoup de sorcier l’imitait, et les rares commerçants qui tentaient de tenir des stands dehors commençaient à les ranger à l’intérieur.L’hiver était bel et bien là et beaucoup en souffrait, sans en profiter comme ils auraient dus le faire.

Pour la jeune blonde, ce n’était pas vraiment qu’elle n’aimait pas le froid ni la neige, mais plutôt que le vent glaciale qui se promenait gentiment sur Londres n’était pas le plus des plaisants qu’il soit. Elle adorait l’hiver, mais se congeler sur place n’était pas un de ses futurs projets. Elle aurait vraiment voulu en profiter, mais elle savait que ça n’aurait été que pure folie. Elle se devait de faire ses achats et de rentrer chez elle, pour ne pas tomber malade.

Regardant autour d’elle, elle trouva la petite boutique d’objets insolites de Magie qui l’avait tellement intéressée il y a de ça quelques années : la petite porte miteuse n’avait pas l’air commode et la pancarte annonçant le nom de la boutique était délabrée, mal entretenue. Un sourire amusé se posa sur les lèvres de la jeune fille, trouvant l’endroit vraiment adéquat pour ce qu’il contenait. Se hâtant pour y arriver, elle courut à moitié pour pénétrer dans l’enceinte chaude et accueillante : elle quittait la neige et le vent, savourant la douce chaleur de la boutique comme une bénédiction.

Elle pénétra et n’en ressortit qu’une heure plus tard, les bras chargés de plusieurs trouvailles, un sourire satisfait collé au visage :elle avait trouvé ce qu’elle voulait.

Le vent et la neige avaient cessés leur complot diabolique. De très léger rayon de soleil détruisait l’unicité du blanc du ciel, les oiseaux étaient ressortis pour trouver à manger, quelques passants s’aventuraient dans les ruelles du chemin de Traverse pour trouver des boutiques et d’autres sorciers.La vie avait reprit son cours normale, comme si de rien n’était. Les londoniens en avaient vus pire, c’était vrai. Remettant correctement son bonnet et sa longue cape qui la protéger de la basse température, Anaelle se décida de se promener tranquillement, sans trop chercher où aller. Il était bien plus agréable de marcher maintenant, et la neige s’était assez solidifiée pour ne plus être un parcours du combattant.

Appréciant à sa juste valeur le mois de Décembre, Anaelle marcha sans destination. Elle regardait les vitrines, les passants, les commençants, sans trop savoir que faire. Marchant toujours tranquillement, elle se souvenu soudain des achats qu’elle avait fait. Ouvrant son sachet, elle regarda les petits objets avec un sourire plus éclatant, amusé. Continuant à marcher, elle ne se rendit pas vraiment compte qu’elle ne savait plus où elle allait et qu’elle ne voyait pas vers qui elle avançait. Ce fut alors tout simplement qu’elle percuta d’une façon assez douloureuse une personne plus grande qu’elle.

Le choc passé, elle se massa le front et regarda la personne percutée. Prenant une moue désolée, elle s’excusa sans chercher à savoir qui était la personne en face d’elle.

- Je suis vraiment désolée, je ne regardais pas où je marchais. Tout est ma faute, vraiment désolée…
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Anderson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Nathaniel Anderson, Dim 5 Déc 2010 - 10:28


Nathaniel marchait tranquillement dans les rues de Londres. Sur le chemin de traverse, il y avait beaucoup de sorciers qui entraient et sortaient des diverses boutiques et restaurants. Ce qui n’avait rien d’étonnant, puisque Noel approchait à grand pas. C’était le mois de décembre, et il y avait déjà beaucoup de neige. Nathaniel sourit. Il avait toujours adoré la neige, le froid. L’hiver était sans aucun doute la saison qu’il préférait.

Il avait fait quelques magasins, déjà, histoire de trouver quelque chose à offrir aux membres de sa famille. Sauf son père, évidemment. Il se passait bien de lui faire le moindre cadeau. N’étant pas particulièrement familier à cet endroit – après tout, il n’y avait mit les pieds qu’une seuls fois, lorsqu’il s’était rendu chez Ollivander’s pour se procurer sa baguette magique - il ne savait pas trop où aller, ni quelles boutiques offraient les babioles les plus intéressantes. Il hésitait à demander conseil aux sorciers qu'il croisait dehors. De toute manière, Nathaniel avait toujours considéré qu'il valait mieux ne pas se fier sur qui que ce soit.

Il entra finalement chez Barjow & Beurk, cette boutique qui offrait, à ce qu’il avait entendu dire, un large éventail d’accessoires de magie noire. Il en avait discuté avec quelques élèves de Serpendard, une fois, et il avait été piqué par la curiosité. C’était ce qui avait attiré son attention en premier, évidemment. Mais il ne trouva rien à son gout, du moins, rien qui ne lui donna envie de dépenser. Il n’avait pas l’habitude de gaspiller son argent pour des choses inutiles et encombrantes.

Le vent s’était levé, et la neige continuait de tomber doucement. Il resserra le foulard qu’il portait autour du cou, releva le
col de son manteau, histoire de se réchauffer un peu. Il s’en voulut de ne pas avoir pensé à apporter de gants. Il avait beau n’être pas frileux de nature, il sentait que s’il cessait de bouger, ainsi, les pieds enfoncé dans la neige, il finirait par mourir de froid en moins d’une heure.

Nathaniel continua de marcher, tranquillement. Il avait toute la journée pour flâner dans les boutiques, se détendre un peu. Il regardait aux alentours, avançait d’un pas lent, de sa démarche nonchalante, sans vraiment porter attention à ce qu’il faisait. C’est alors qu’il sentit quelque chose, ou plutôt quelqu’un, le percuter d’une façon presque violente. Surprit, il fronça les sourcils et baissa les yeux. Devant lui se tenait une jeune femme, aux longs cheveux blonds bouclés, qui lui rappela ceux d’Antonia. Elle devait avoir environ une tête de moins que lui – il faut dire que Nathaniel était assez grand – ce qui expliquait le fait qu’il ne l’avait pas vu venir. Elle semblait tout aussi étonnée que lui.

''Je suis vraiment désolée, je ne regardais pas où je marchais. Tout est ma faute, vraiment désolée…''

Nathaniel se radoucit. Il était évident qu’elle ne l’avait pas fait exprès. Lui non plus, d’ailleurs. Sur son visage réapparut le doux sourire qu’il affichait tout à l’heure. Il posa sa main sur l’épaule de la jeune fille. À ce moment, il réalisa qu’il l’avait déjà vu quelque part. À Poudlard, sans aucun doute. Mais il ne savait plus où exactement, ni quand.

''Ne t’en fait pas pour ça… tu ne t’es pas fait mal, j’espère?''
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Dim 5 Déc 2010 - 21:54


Serrant un peu plus son sachet, reposant son bras près de son corps, Anaelle observa le jeune homme. S’étonnant à moitié de ne pas s’être fait plus mal en percutant une personne si grande, Anaelle sourit à l’idée de ne pas être tombée par terre. C’était surement un miracle qu’elle ne se soit pas retrouvé sur son fessier, elle qui était tellement maladroite, surtout parce temps neigeux. Lorsque le jeune homme posa sa main sur l’épaule de la blonde, celle-ci eut un sursaut. Elle n’était pas habituée à de pareils gestes mais n’était pas du tout contre. C’était juste de la surprise, c’est tout.

Lorsqu’Anaelle vit le sourire sur le visage de l’inconnu,tous ses membres se détendirent, les mains qui se crispaient douloureusement contre le sachet finirent par se relâcher. Il n’avait pas l’air d’être en colère ou n’avait pas l’air de lui faire subir d’horrible représailles, c’était déjà ça. Un sourire désolé s’inscrivit d’avantage sur les lèvres d’Anaelle et ses yeux continuèrent de fixer l’inconnu. Pourquoi avait-elle cette impression pesante qu’il ne lui était pas si inconnu ?

Quelques secondes passèrent, puis la voix du jeune homme sortit de sa bouche. Stupéfaite d’une voix si calme et si posée, Anaelle eut des yeux un peu plus gros qu’à la normale, mais rien qui ne soit trop voyant. Ce fut lorsque le jeune homme finit sa phrase qu’une petite lanterne s’alluma dans l’esprit.

Ce fut dans un hoquet de surprise qu’elle s’ôta elle-même la chance qu’elle avait vis-à-vis de la neige. Alors qu’elle eut un sursaut vers l’arrière,afin de vérifier de haut en bas si le jeune homme était bien la personne qu’elle croyait qu’il était, ses pieds se posèrent sur une plaque de verglas et elle fut entrainé dans une chute assez ridicule. Atterrissant quelques secondes après sur son postérieur, elle émit un petit cri aigu. Sa main s’était posée douloureusement sur la neige, le sachet s’était ouvert laissant sortir quelques objets par-ci par-là et ses vêtements furent complètement recouvert de la poudreuse.

Il lui fallut quelques secondes de plus pour comprendre ce qu’il s’était passé. Enlevant sa main sur le sol glacé, elle leva les yeux vers le jeune homme. C’était vraiment le bon moment pour être maladroite... Dans un sourire mi-amusé, mi-désolé, elle se reprit pour ne pas trop perdre la face, ou du moins pour ne pas paraître trop cruche. C’était ça d’être blonde en même temps !

- Je.. Juste avant, ça allait.. Je crois que dire que tout va bien maintenant c’est mentir…

Regardant à côté d’elle, elle remit son sachet en plus et y replaça tout ce qu’il contenait. Elle leva les yeux sur le jeune homme et le toisa, avant de revenir au pourquoi de sa chute : elle savait qui il était, c’était sûr !

Dans un ton hésitant et qui montrer qu’elle n’était pas sûre d’elle, elle s’essaya tout de même à vérifier l’identité du jeune homme.


- Euhm.. Je sais que c’est pas très adéquat à ma position,mais tu ne serais pas Nathan .. ? Hm non ! Je suis pas sûre que ce soit Nathan, mais.. Nathanaele ? Non ! Je sais.. Enfin.. Nathaniel ?Non ? J’aurai du me taire en fait..

Revenant à la réalité, elle comprit qu’elle avait divagué et qu’en réalité elle n’était pas du tout sur l’identité du garçon. Elle s’en voulut très rapidement et, en plus d’être maladroite, elle était quasiment persuadée qu’il la prendrait pour une folle.

Essayant de faire diversion, ou du moins de le lancer sur autre chose, elle demanda avec le plus de sincérité possible.

- Et toi, est-ce que ça va ? Je suis vraiment désolée pour tout à l’heure, je ne voulais pas te rentrer dedans.. Ca va,vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Anderson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Nathaniel Anderson, Dim 5 Déc 2010 - 22:49


La jeune femme qui se tenait devant lui, sac à la main, devait avoir environ le même âge que lui. Elle ne s’était probablement pas fait mal, car sur ses lèvres était apparut un petit sourire. Lorsque Nathaniel, sans vraiment y réfléchir, avait posé sa main sur son épaule, elle avait sursauté. Peut-être n’appréciait-t-elle pas ce genre de contact avec un inconnu, ou peut-être était-elle simplement timide. Il n’en savait rien, à dire vrai. Alors il retira sa main, afin qu’elle comprenne que son geste ne traduisait aucune mauvaises intentions. Il avait simplement voulut s’assurer qu’elle ne s’était pas fait mal à cause de lui. Nathaniel n’avait pas vraiment la même carrure que la jeune fille en face de lui, alors il aurait été plus probable que ce soit elle qui encaisse le choc.

Après que Nathaniel lui eu sourit, elle sembla finalement se détendre. Ses yeux continuaient de le fixer, et il ne chercha pas à éviter son regard. En fait, lorsqu’il l’avait regardé, il avait tout de suite été piqué par la curiosité. Pourquoi ces traits délicats, ce regard, cette chevelure blonde, lui semblaient-ils familiers? Cette question le tiraillait. Il se demandait si elle avait la même interrogation à son sujet. C’était étrange, car en temps normal, Nathaniel se rappelait sans problème de la majorité des gens qu’ils croisaient, même si ce n’était que pour leur adresser un mots ou deux.

Lorsqu’il prit la parole, une expression de surprise se dessina sur son visage. Avant que Nathaniel n’eut la chance de la rattraper et comprenne vraiment ce qui était en train de se passer, la jeune femme eut un mouvement de recul vers l’arrière, perdit pied et tomba sur le sol recouvert de neige. Son sac, qui devait contenir tous les achats qu’elle avait fait durant la journée, s’ouvrit et tous les objets qu’il contenait s’éparpillèrent sur le sol.

Elle leva à nouveau les yeux vers lui. Elle souriait toujours, mais cette fois, son expression laissait voir un léger malaise.

''Je.. Juste avant, ça allait.. Je crois que dire que tout va bien maintenant c’est mentir…''

Ainsi, elle avait réussit à se faire mal toute seule. Était-elle toujours aussi maladroite? Il aurait bien aimé lui venir en aide, mais il hésitait à toucher à ses choses, car il ne savait pas si ces objets qui lui appartenait étaient, disons, personnels. Elle sembla prendre conscience que son sac s’était ouvert, et alors elle s’empressa de tout ramasser. Sur un ton qui laissait voir une certaine hésitation, elle lui demanda;

''Euhm.. Je sais que c’est pas très adéquat à ma position, mais tu ne serais pas Nathan .. ? Hm non ! Je suis pas sûre que ce soit Nathan, mais.. Nathanaele ? Non ! Je sais.. Enfin.. Nathaniel ?Non ? J’aurai du me taire en fait..''

Ainsi, il n’était pas fou. Si elle connaissait son nom, c’était sans aucun doute parce qu’ils s’étaient déjà parlé, quelque part. À propos de quoi? Ça, il n’aurait su le dire. Mais avant qu’il puisse lui répondre quoi que ce soit, elle ajouta;

''Et toi, est-ce que ça va ? Je suis vraiment désolée pour tout à l’heure, je ne voulais pas te rentrer dedans.. Ça va, vraiment?''

C’était plutôt à elle qu’il aurait fallut poser cette question. Elle restait là, son sac à la main, sur le sol qui devait être glacé et terriblement froid en ce mois de décembre. C'était la première fois qu'il rencontrait quelqu’un d’aussi distrait. Mais Nathaniel trouvait que la maladresse de la jeune fille lui conférait un certain charme.

''C’est plutôt moi qui devrait te demander si tout va bien.''

Il s’agenouilla près d’elle, tendit la main pour l’aider à se relever.

''Je m'appelle bel et bien Nathaniel… on s’est déjà parlé, non?''
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Lun 6 Déc 2010 - 0:03


Qu'Anaelle ne soit pas douée était une chose irrévocable et incontestable. Elle-même était au courant de ses maladresses et de ses écarts perpétuels à la norme. Mais elle était vraiment étonnée par les situations dans laquelle elle arrivait à se mettre. Une personne doué de bon-sens et d'une bonne conduite ne serait pas tombé et ne serait encore moins resté par terre pour parler.
Et qu'elle soit toujours par terre ne lui vint à l'esprit que lorsque ses fesses la tiraillèrent à cause du froid et de l'impact. Les doigts rougies par le froid et le nez devenant un bout de glace, elle tenta de trouver une solution pour se relever. Un petit rire nerveux lui sortit de la gorge, elle se trouvait incroyablement ridicule.

Elle savait que le jeune homme, Nathan, Nathanael, Nathaniel, était en face d'elle et elle tentait donc de se rattraper comme elle pouvait, pour ne pas paraître pour la vraie nunuche de base. Tenter de se relever en ne tombant pas était donc une épreuve qu'elle avait peur de tenter. Elle savait qu'elle avait autant de chances de ne pas tomber une seconde fois qu'un dragon de se faire prendre son oeuf par un gnome. Hésitant, elle posa un regard inquiet sur le jeune homme et lui sourit, essayant de cacher comme elle pouvait son malaise.

Rapprochant ses jambes afin de tenter l'impossible, elle continua de chercher une solution tout en feignant l'indifférence au froid.
Elle continua de fixer le jeune homme et fut contente qu'il ne se moque pas d'elle ouvertement. Le voir rire méchamment ou le voir la snober aurait été vraiment pénible pour elle, mais l'entendre parler d'une voix douce la rassura et la fit sourire à se faire mal aux joues.

" C’est plutôt moi qui devrait te demander si tout va bien "

Hôchant la tête, elle lança un timide " Si si, tout va bien.." Il était charmant en tout cas de continuer de se préoccuper de la petite personne qu'était Anaelle. Ce n'était pas vraiment à son habitude d'avoir la compassion des gens ou même leur pitié. C'était innovant, mais agréablement innovant.
Soudain, sans vraiment crier gare, le pas tout à fait inconnu se pencha près d'elle pour lui venir en aide. Hésitante au départ, elle posa sa main frêle et glacée sur celle du Serpentard, adorant le chaud émanant de la main qui l'aidait.
Serrant comme elle pouvait le jeune homme, Anaelle prit une impulsion sur ses jambes et se releva en même temps que lui. Après avoir complètement retrouvé l'équilibre, la blonde baissa le regard sur sa tenue. Originellement noire, elle était devenue quasiment blanche et la bêtise qu'avait produit la chute fit rire Anaelle. Un rire clair et sincère, elle n'allait pas pleurer parce qu'elle était tombée au sol, au contraire.

Revenant à ses moutons, elle releva son visage pour observer le dit-Nathaniel. Miantenant que le choc était passé et que ses rélexes étaient revenus, un visage plus serein se dessina doucement sur Anaelle. Elle essuya les quelques larmes qui perlaient à ses yeux, après le rire qu'elle avait eut elle-même puis tendit sa main vers le jeune homme, comme pour la lui serrer. Si tout n'était pas parti du bon pied, il était à présent au tour Anaelle de se présenter correctement. S'il avait été si gentil, elle se devait d'être polie et de lui rendre la pareille, après tout, c'était juste du bon sens.

"Vraiment merci beaucoup Nathaniel et vraiment désolée au passage, je suis vraiment pas adroite. Moi c'est Anaelle, Anaelle Eltyne. Je crois t'avoir déjà vu, tu étais à Poudlard non ?'

Un sourire bienveillant sur son visage, elle resserra sa veste de sa main libre et attendit patiemment une réaction de la part de son interlocuteur. La neige et le froid n'était même plus désagréable, ils donnaient un certain charme à cette nouvelle rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Anderson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Nathaniel Anderson, Lun 6 Déc 2010 - 1:18


Elle ne devait pas être particulièrement confortable installée dans cette position, assise sur un sol dur recouvert de neige. Les secondes passaient, s’éternisaient, il faisait un peu plus froid que tout à l’heure, et pourtant elle restait par terre, devant lui. N’importe quel sorcier passant près d’eux se serait demandé ce qu’ils fabriquaient ainsi. Puis elle eut un petit rire, trahissant sa nervosité. S’il avait été à sa place, il se serait empressé de se relever, afin de ne pas perdre la face. Mais il n’avait jamais, pour sa part, été vraiment maladroit. Ses gestes étaient toujours assurés, confiant. Tout comme sa voix, qui cette fois, se voulait rassurante. Il aurait pu profiter de cette occasion pour se moquer d’elle et la rendre mal à l’aise jusqu’à ce qu’elle en devienne rouge de honte. En temps normal, c’est ce qu’il aurait fait. Mais aujourd’hui, il n’en avait pas particulièrement envie. La neige l'apaisait, le calmait, le rendant d’humeur plus agréable. Et la jeune fille en face de lui ne lui donnait pas envie d’être méchant. Il n’avait pas l’intention de la gêner encore plus qu’elle ne l’était déjà, même s’il savait que ça l’aurait amusé et qu’il ratait là une belle occasion. Il se surprit lui-même à avoir ce genre de pensées. Ce n’était pas dans ses habitudes d’être gentil et serviable. S’il se montrait aimable, d’habitude, ce n’était que par hypocrisie, pour obtenir ce qu’il voulait. Surtout pour charmer, activité qu'il aimait bien pratiquer pour se désennuyer de temps en temps. Mais cette fois, il n'avait pas d'arrière-pensée. Enfin, pas vraiment..

Dans les yeux de la jeune fille, Nathaniel pouvait lire une certaine appréhension, une hésitation. Craignait-elle de tomber à nouveau? Si l’image qu’elle venait de lui donner – celle de la fille particulièrement malchanceuse et malhabile - correspondait à sa véritable nature, alors elle avait tout à fait raison de craindre une nouvelle chute.

Lorsque Nathaniel lui demanda si tout allait bien, elle lui assura que oui. Il se demandait si elle avait mal, mais que par orgueil, elle préférait le cacher. Parce que lui, c’est ce qu’il aurait fait sans hésiter.

Il lui tendit la main, et elle accepta son aide. Sa main glissa dans celle de Nathaniel. Elle était petite et froide, contrairement à lui, qui avait toujours eu les mains chaudes, été comme hiver. Ce contact le fit frissonner légèrement. Il s'assura de ne rien laisser paraitre. Sans lui demander la permission, il prit son autre main, afin de s’assurer qu’elle ne tombe pas à nouveau, chose qui ne l’aurait nullement étonné. Finalement, elle parvint à se remettre sur ses deux pieds sans trop de difficulté. Il la relâcha.

La jeune fille s’observa un long moment, prit soudainement conscience que son manteau – originairement noir – était devenu presque entièrement blanc suite à sa chute quelque peu spectaculaire. Elle s'esclaffa. Sur le coup, Nathaniel ne comprit pas trop ce qu’il y avait de si drôle là-dedans, ce qui avait pu être la cause de cette hilarité soudaine. Mais de la voir rire de bon cœur pour une telle banalité lui arracha un petit rire. Quand elle parvint à se calmer, elle tendit la main vers lui, comme pour la lui serrer. Puis elle se présenta à son tour;

''Vraiment merci beaucoup Nathaniel et vraiment désolée au passage, je suis vraiment pas adroite. Moi c'est Anaelle, Anaelle
Etlyne. Je crois t'avoir déjà vu, tu étais à Poudlard non ?''

Elle avait raison. Ils avaient dû se croiser dans les couloirs du château, et avait peut-être même échangé quelques mots. Il aurait aimé s’en souvenir avec davantage de précision, cependant il n’y parvenait pas. Ainsi, cette jeune fille aux joues rosies par le froid et aux mains glacées mais douces s’appelait Anaelle. Ce nom lui disait quelque chose.

''Effectivement, et je suis toujours à Poudlard, chez les Serpentards.''

Il lui donna cette précision parce que son allure ne donnait aucun indice de côté-là. Après tout, il ne portait ni la cape ni l’uniforme de l’école. Il était vêtu d’un simple manteau noir, long, d'un foulard rayé gris et blanc et de pantalons noirs, ce qui ne laissait en rien deviner qu’il était chez les Serpentards. Sauf peut-être le fait que son habillement était particulièrement soigné.

Il serra la main qu’elle lui tendait. Il se rendit compte qu’avec ses doigts repliés ainsi, sa main enveloppait presque entièrement celle d’Anaelle. Cette pensée le fit sourire.

''Enchanté, Anaelle.''

Puis, en faisant référence à ce qu'elle venait de lui dire, il ajouta, son sourire charmeur toujours aux coins des lèvres;

''Peut-être pas adroite, mais très jolie.''
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Mar 7 Déc 2010 - 0:24


La rencontre était vraiment surprenante, mais pas si désagréable que ça au final, malgré le froid, le vent et le sol mouillé. C'était original, particulier, innovant. Peut-être laisserait-elle une trace tout aussi particulière sur la jeune fille ? On ne savait jamais vraiment ce qui pouvait arriver, après tout et les mauvaises comme les bonnes choses arrivaient souvent trop vite.

Quitter ce sol froid était une vraie bénédiction et Anaelle remercia profondément Nathaniel de l'aide qu'il lui avait apporté et le remerciait également de la prévenance dont il faisait preuve en joignant ses deux mains pour ne pas qu'elle retombe. Totalement redressée, elle se toisa donc. Un rire et son attention se reporta sur le jeune homme. Posant son regard sur celui de Nathaniel, elle avait la douteuse impression qu'il lui soutirait des informations sans qu'elle puisse vraiment y faire quelque chose. C'était pas forcément une mauvaise sensation, mais elle n'était pas rassurée. Elle se trouvait transparente et ne pas pouvoir cacher ses pensées à des inconnus lui faisaient peur. Peut-être pratiquer-t-il la légillimancie ? Un petit frisson de mécontentement parcourut Anaelle. Il n'était pas l'heure de flancher et encore moins le temps d'émettre des hypothèses aussi infondées. Ne pas se prendre la tête, il fallait qu'elle ne doute pas sur les intentions malsaines ou bonnes du garçon, elle verrait bien par la suite.

Lâchant ses questionnements sur le compte du jeune Nathaniel, Anaelle fut bien contente de la voir rire à moitié. Ce n'est qu'après s'être calmé qu'elle s'était rendue compte qu'elle avait rit pour rien et le voir rire, bien que pas d'un rire franc comme elle mais qui était tout de même un rire, lui fit du bien. Soit il caché bien son jeu, soit il n'était donc pas mauvais. Optant pour la deuxième hypothèse, Anaelle se calma un peu plus et sourit encore plus, contente de ne pas être tombée sur un psychopathe. Mais si elle connaissait son prénom, il n'y avait pas vraiment de raison que c'en soit un. Non, c'était elle qui se montait la tête, c'était tout.

Rassurée par la réponse de Nathaniel, Anaelle eut l'impression que tout le petit brouillard qui allait avec le prénom du jeune homme se dissipait petit à petit. Des fragments de souvenirs lui revenaient enfin en mémoire et son visage s'éclaira lorsqu'elle se rendit compte qu'elle l'avait vu même plusieurs fois, mais sans vraiment le connaître plus que ça. Au moins, elle ne l'avait pas inventé. C'était le principal.
Puis il souligna le fait qu'il était toujours à Poudlard et que la maison qui l'accueillait était Serpentard. Un petit sourire timide se dessina sur les lèvres d'Anaelle. En effet, en examinant plus particulièrement son comportement, quelques indices comme sa classe et sa présence assez fière allait parfaitement avec un élève de la maison des Serpents.
Lorsqu'elle se perdit dans ses pensées, Anaelle partit très rapidement sur sa dernière année à Poudlard. C'était surement sa plus belle année et celle la plus riche en évènements. Son sourire se dissipa rapidement, faisant plutôt place à un visage mélancolique et des reflets de chagrin. Tout n'avait pas été rose et la maison Serpentard avait une résonance assez particulière aux oreilles d'Anaelle.

Chassant ces anciens souvenirs, Anaelle secoua légèrement la tête afin de reprendre contenance. Elle reprit un sourire gentil et sincère et posa son regard dans celui de Nathaniel. Il n'avait pas la carrure d'un élève et elle se douta qu'il était surement en dernière année. Qu'il n'est que quinze ans auraient été surprenant mais elle était sûre de ne pas vraiment s'étonner s'il lui faisait part d'un âge inférieur à celui qu'elle lui estimait. Et de plus, elle n'avait surement pas l'air d'être une sorcière sortie de l'école donc elle ne pouvait pas vraiment juger, surtout que son propre physique avait encore quelques atouts enfantins, bien que d'autres atouts soient vraiment ceux d'une femme.. La nature était bizarre mais Anaelle s'en contentait parfaitement. Après tout, le physique n'était rien.

Lorsque Nathaniel serra doucement sa main, un nouveau sourire doux illumina le visage d'Anaelle. Il était vraiment charmant, poli et toute la classe qu'un Serpentard pouvait avoir lui allait comme un gant. La seule chose qui l'étonnait, surement après avoir vu trop de Serpentard qui confirmaient les préjugés qu'on leurs donnaient, était la gentillesse et la patience dont il faisait preuve. Elle qui n'était surement pas la fille la plus agréable à cause de sa maladresse n'aurait sans doute pas dû bénéficier d'un tel traitement de faveur.
Nathaniel
lui ressemblait et Anaelle fut troublée. Peut-être étaient-ils tous comme ça ?
Elle n'en savait rien, mais elle savait que pour l'instant, elle devait vraiment une fière chandelle à Nathaniel d'être comme il l'était avec elle. Il soulageait Anaelle d'un grand poids dans le ventre et par le biais de sa gentillesse, elle arrivait à trouver de
lui en Nathaniel, c'était bizarre et Anaelle n'était pas vraiment sûre de ce qu'elle devait penser.

Après que Nathaniel lui serra la main, elle fut légèrement amusée de la taille disproportionnée entre les deux poignes. Il avait l'air aussi amusée et le sourire d'Anaelle eut l'élargissement adéquat à cet amusement.
Hochant la tête pour répondre à Nathaniel lorsqu'il lui dit qu'il était enchanté, elle fut cependant déroutée lorsqu'il continua sa phrase avec un sourire qu'elle n'avait pas l'habitude de voir.

Prise au dépourvue, elle hocha les sourcils de surprise et chercha des explications dans les yeux du jeune homme. Etait-il comme ça avec tout le monde et était-il doté d'une telle franchise en générale ? Ou bien se moquait-il d'elle juste pour le plaisir de voir sa réaction ?
Vraiment prise de court, elle bafouilla comme elle le put.

" Ah bon ? Euhm... Oui.. Non. Mais merci, c'est gentil."


Décidée à ne pas être reprise par surprise de cette façon, elle tenta de devancer Nathaniel. Elle continua de le fixer dans les yeux, pas vraiment par arrogance ou autre chose mais plutôt par habitude et lui sourit en montrant ses jolies dents blanches. Lâchant la main de Nathaniel, elle regarda la neige qui tombait à nouveau et reposa son regard fixé sur les yeux du Serpentard. D'un air de défis, elle prit un ton mielleux et satisfait, non pas pour être arrogante non, mais plutôt par amusement.

" Et est-ce que Mr le Serpentard est pressé ou accepte-t-il la compagnie d'une ex-Poufsouffle pour passer un peu le temps ? "


Connaissant la guerre que livrait les Serpentard contre les Poufsouffles, elle s'attendait à moitié à une réponse négative pour la proposition. Elle ne savait rien de lui et elle ne savait pas si un mélange de deux façons de penser le déranger. En tout cas, elle espérait sincèrement qu'il accepte l'invitation et espérait qu'ils puissent se découvrir un peu plus, puisqu'ils avaient l'air de tout de même se connaître un tout petit peu, grâce à Poudlard.

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Anderson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Nathaniel Anderson, Mar 7 Déc 2010 - 6:37


Nathaniel était en train de se demander ce qui pouvait bien se passer dans la tête d’Anaelle en ce moment. Il avait l’impression qu’elle était préoccupée, perdue dans ses pensées, loin de lui. Il ne la connaissait pas vraiment, hormis de vue, alors il lui était presque impossible de savoir à quoi elle pouvait penser, ou d’avoir le moindre indice à ce sujet. Même s'il était curieux de savoir quelle émotion passait à travers ces yeux brillants qui l’observaient.

Elle avait des traits fins et délicats, et avait une manière d’agir qui lui rappelait un peu celle d’un enfant, mais il pouvait quand même dire, en l’observant - et ce sans craindre de se tromper - qu’Anaelle n’était plus une enfant depuis longtemps mais bien une femme. Une très belle femme, d’ailleurs. Il n’avait pas de raison de se plaindre du fait qu’elle lui eut brutalement rentré dedans quelques minutes auparavant, car son erreur, cette petite distraction, avait donné lieu à une rencontre plutôt agréable aux yeux du jeune Serpentard.

La beauté, il ne l’aimait pas toujours, en fait pour lui aimer relevait davantage du passé, mais il savait apprécier cette vertu à sa juste valeur. Et il avait toujours aimé les longs cheveux blonds et bouclés, mais chaque fois qu’il rencontrait une femme avec cette caractéristique, il se replongeait inévitablement en arrière, et le souvenir de certaines choses qu’il avait fait et ardemment voulut oublier, en vain, revenaient brusquement à sa mémoire. Il avait lui-même tenté de se forger un esprit désintéressé, intouchable, insensible, croyant qu’il valait mieux se déculpabiliser, chose qu’il était plus ou moins parvenu à faire.

Lorsqu’ils se serrèrent la main en guise de salutation, Anaelle sembla réaliser elle aussi que sa main parrassait toute petite à coté de celle de Nathaniel. Elle semblait tellement délicate à coté de lui. Elle lui rendit son sourire amusé. Puis lorsqu’il osa lui dire qu’elle était très jolie, elle afficha une mine d’incompréhension. Comme si elle doutait de la sincérité de ses propos et qu’elle était incertaine de la manière dont elle devait y réagir. Nathaniel n’avait pas vraiment réfléchit avant de sortir cette phrase, mais une chose était certaine; s’il l’avait dit aussi directement, c’est qu’il le pensait.

Il continuait de la regarder en silence, attendant une réponse, ne sachant trop quoi faire de ses mains à présent. Il ne transportait pas de sac, parce qu’il n’avait rien acheté. Il s’était plutôt amusé à se promener et observer ce lieu qu’il fréquentait pour la deuxième fois seulement.

Décidément, son compliment ne l’avait pas rendue indifférente, puisqu’elle lui répondit, en bredouillant légèrement;

"Ah bon ? Euhm... Oui.. Non. Mais merci, c'est gentil."

Ses lèvres se fendirent en un large sourire, découvrant une rangée de dents blanches parfaitement alignées. Nathaniel se mordit la lèvre inférieure et se forca à reporter son attention sur les yeux d’Anaelle. Puis sur un ton faussement mielleux, témoignant d’une assurance soudaine, elle lui demanda;

''Et est-ce que Mr le Serpentard est pressé ou accepte-t-il la compagnie d'une ex-Poufsouffle pour passer un peu le temps ?"

Nathaniel était certes fier d’avoir été envoyé chez les Serpentards, considérant que leur mentalité collait bien à la sienne. Mais il n’avait pas pour autant développé des préjugés et une espèce de haine innée envers les élèves des autres maisons, contrairement à certains Serpentards qu’il connaissait. Il ne crachait pas sur les autres sans raison. Et il n’avait pas l’habitude de juger selon le statut, mais plutôt selon la personne elle-même. Il avait acquit cette valeur de sa mère, et malgré le fait que parmi les choses quelle lui avait enseigné, il n’en avait mit que très peu en pratique, celle-là, elle lui importait plus que tout. Peut-être parce qu’elle était moldue. Il se devait de respecter ce principe, plus pour lui-même que n’importe qui d’autre. Nathaniel considérait que malgré cette fierté, cette impression d’être à la bonne place, la bonne maison, il n’avait pas développé un sentiment d’appartenance aussi fort que la majorité des autres élèves de sa maison. Il aimait être reconnu en tant que Nathaniel Anderson avant tout, et non pas être perçu d’une certaine façon parce qu’il était un Serpentard. Il détestait être catalogué. C'était une chose qui le rendait agressif.

Alors, le fait qu’Anaelle lui dise qu’elle avait été chez les Poufsouffles ne le dérangea pas le moins du monde. Il était au courant des frictions qui existait entre les deux maisons – choses tout à fait normal et pas étonnante, étant donné que les Serpentards et les Poufsouffles avaient des valeurs opposées sur plusieurs points – mais il ne s’était jamais arrêté à cela. Il avait connu une Poufsouffle, Sharon Harkness. Ç’avait été une rencontre un peu étrange, et ils ne se parlaient presque plus à présent, mais il n’en gardait pas de mauvais souvenirs. Il ne voyait pas d’inconvénients au fait que certaines personnes avaient des valeurs différentes de lui. Tant que ces personnes ne l’empêchaient pas d’obtenir ce qu’il désirait.

Son sourire s’élargit, et sur un ton un peu théâtrale, il répondit;

''Ce sera avec grand plaisir, Mademoiselle Etlyne.''

Il lui tendit le bras, afin qu’elle s’y agrippe au cas ou elle craignait de glisser à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Mer 8 Déc 2010 - 0:36


Le but premier de sa journée échappait complètement à Anaelle depuis qu'elle était rentré dans Nathaniel. Faire les boutiques et acheter les cadeaux étaient deux choses qui lui paraissaient vraiment lointaine, comme si des jours et des heures étaient passées depuis. C'était idiot de sa part, mais vivant en ermite depuis quelques mois, Anaelle n'avait plus l'habitude de passer du temps avec d'autres sorciers et dès qu'elle pouvait le faire, le temps passait incroyablement plus vite. Il fallait qu'elle se reprenne, qu'elle reprenne du poil de la bête et qu'elle puisse sortir un peu. Nathaniel était le prétexte parfait pour commencer, à présent.

Revenant donc à la réalité, elle fut surprise du ton qu'employait Nathaniel pour lui répondre, Anaelle éclata de rire. Ce n'était pas du tout un rire moqueur, mais plutôt un rire surpris. S'arrêtant pour ne pas le vexer, elle continua d'afficher son sourire joyeux et hocha la tête d'un air entendu lorsqu'il lui tendit le bras. Il était vraiment prévenant et Anaelle adorait ça : il n'était ni méchant ni cruel et comme elle le pensait, il n'avait pas l'air d'être doté d'arrières-pensées sadique, il était juste aimable. Attrapant le bras et le serrant légèrement pour ne pas être en déséquilibre, Anaelle prit de son autre main libre son sachet et commença à marcher dans la neige, faisant attention à où elle posait les pieds : la chose qu'elle craignait le plus était sans doute de glisser sur du verglas et d'entraîner le Serpentard avec elle. Se retrouvant à nouveau mouillée et en plus faire prendre froid au jeune homme était vraiment le pire scénario qu'il pouvait se passer à ce moment-là.
Sans vraiment se pressée, elle regarda au loin sans trop savoir où cette balade aller les entrainer.
- En tout cas le plaisir est partagé, Mr. Serait-ce impoli de vous demandez ce que vous faisiez de beau avant l'impact ?

Faisant évidement référence à leur " rencontre " un peu précipitée, Anaelle tourna son visage vers celui de Nathaniel. Sa phrase n'était pas du tout méchante, mais sortait plus d la curiosité qu'autre chose. Peut-être avait-il interrompu ses plans à cause d'elle ? Ou peut-être allait-il partir parce qu'il avait quelque chose de plus important à faire ? Ne voulant pas du tout être une gêne pour lui, elle espérait qu'il ne se sente pas obligé d'être responsable d'elle ou bien juste obligé de rester avec elle par politesse. Elle ne voulait en aucun cas être un poids pour qui que ce soit et encore moins pour des personnes qui faisaient preuves d'une si grande gentillesse avec elle.

Le regardant un peu fixement, elle l'examina sans vraiment s'en rendre compte. Il était donc décidément plus grand qu'elle et elle devait du coup lever son visage vers le ciel pour pouvoir apercevoir les yeux du Serpentard. De cet angle, celui-ci dégageait un certain charme qui fit sourire Anaelle, amusée de s'en rendre compte de cette manière. Elle n'était pas du tout accès sur le physique et n'était pas vraiment le genre de personne qui se satisfaisait d'être en compagnie d'une belle personne, tout au contraire, mais le voyant comme ça rapprochait Anaelle de la distance qui séparait habituellement deux inconnus, ou presque inconnus. Elle avait l'impression de déjà connaître la beauté qu'il dégageait, par elle ne savait pas quel moyen. Elle l'avait sans doute rencontrer plus de fois qu'elle ne l'aurait cru, voilà tout.
La neige avait reprit son cours et des flocons perlèrent sur les cheveux blonds d'Anaelle. Profitant d'une bonne compagnie et d'un temps plutôt réjouissant, elle oublia ses quelques soucis banales qu'elle avait en ce moment.
Profitant du moment, elle suivit la marche de Nathaniel en continuant à s'y accrocher comme une bouée de sauvetage. Comme elle ne voulait plus vraiment tomber et encore moins l'entraîner avec elle, elle avait le réflexe assez stupide de s'accrocher comme elle pouvait sans vraiment faire attention si ce contact peut-être trop "rapide" était gênant.

Ils continuèrent de marcher et Anaelle regardait lentement au loin, les yeux perdus dans le vague, un sourire satisfait aux lèvres.

Malheureusement, en très bonne maladroite, Anaelle ne put perdre ses bonnes vieilles habitudes : à son grand malheur, elle eut plusieurs fois ses pieds glissant légèrement de par et d'autres des plaques de glace, ses bras se refermant toujours un peu violemment, ou aussi violemment qu'elle pouvait le faire, autour des bras du jeune homme. Se maudissant de ne pas avoir mit de meilleur chaussure antidérapage, Anaelle s'excusa à chaque fois. Elle était vraiment confuse et détestait agir comme ça.
Elle adorait la neige, mais elle savait que l'inverse était surement faux. Elle était maudite. Grommelant dans sa barbe contre un tel manque d'équilibre, elle se ressaisit pour ne plus tomber. Mais c'était une chose vaine puisqu'elle n'était pas du tout douée.

Au bout de la troisième feinte de tomber, elle se sentit obligée de lui poser la question, lui laissant le choix de fuir s'il ne voulait pas d'elle & de ses ennuis futile avec la neige.

- Es-tu vraiment sûr de vouloir prendre le risque de rester avec moi ? Je suis sûre que je suis capable de nous faire tomber dans un ravin en n'ayant même pas le temps de dire Troll..

Se serrant un peu plus à la poigne qu'elle avait sur Nathaniel, elle tourna son visage vers lui et sourit, essayant par ce moyen de paraître un peu moins embêtante. S'il décidait de rester avec elle, elle se promettait de le revoir pour lui donnait une meilleure image, non pas vraiment qu'elle se souciait de ce genre de chose mais plutôt parce qu'elle avait l'impression qu'elle lui devait au moins ça : le revoir dans de meilleurs conditions pour elle, où le sol ne serait pas un plaque de verglas continuelle.


Levant le visage vers le ciel, accueillant pourtant les flocons sur son visage avec délices, elle murmura plus pour elle-même que pour continuer la conversation. Fermant les yeux pour profiter de la froideur qui perlait sur son visage, elle continua de marcher en faisant confiance parfaitement au Serpentard.
- Mais qu'est-ce que j'aime la neige, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Anderson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Nathaniel Anderson, Mer 8 Déc 2010 - 3:41


Anaelle prit son sac dans son autre main, et c’est sans hésiter qu’elle accepta le bras qu’il lui tendait. Nathaniel lui offrait ce support parce qu’à dire vrai, il aurait été étonné qu’elle arrive à se rendre saine et sauve à destination. Il se demandait ce qu'il serait advenu de la jeune fille si elle était restée ainsi, seule, dehors toute la journée dans de pareilles conditions. La laisser seule par un temps pareil, ç’aurait été presque dangereux. Elle lui serra légèrement le bras, mais pas assez pour lui infliger de la douleur. En fait, Nathaniel se demandait si, même en serrant de toute force, elle aurait été capable de lui faire mal.

Ils commencèrent à marcher l’un à coté de l’autre. Nathaniel faisait attention où il mettait les pieds, il avançait tranquillement, prudemment, car il sentait qu’Anaelle était peu confiante, et il comprenait pourquoi. Lui-même doutait des capacités de l’ex-Poufsouffle à rester en équilibre plus de deux minutes sur un sol glacé.

''En tout cas le plaisir est partagé, Mr. Serait-ce impoli de vous demandez ce que vous faisiez de beau avant l'impact ?''

Il trouvait cela étrange de se faire vouvoyer, surtout par quelqu’un qui semblait avoir environ son âge. Mais il savait que c’était seulement une plaisanterie, un petit jeu. Nathaniel tourna son visage en direction de la jeune fille. Leur différence de taille était assez frappante. Il jugea qu’elle devait avoir environ une tête de moins que lui. Il continua de sourire en répondant;

''Rien qui ne vaille la peine d’être mentionné… puisque le moment le plus agréable de la journée est quand je suis tombé sur vous, Mademoiselle.''

Il continuait sur ce ton un peu théâtral qu’il avait prit tout à l’heure, puisqu’il savait que ça l’amusait, et il avait aimé l’entendre rire de ses plaisanteries. Il trouvait qu’elle avait une attitude un peu enfantine. Et un rire de gamine. Mais ce n’était pas un défaut, bien au contraire. À ses yeux, c’était une qualité. Nathaniel percevait cela davantage comme une capacité d’émerveillement, pour les petites choses, les petits bonheurs. Un don qu’il avait, pour sa part, perdu depuis fort longtemps.

Nathaniel avait détourné ses yeux de ceux d’Anelle, jugeant qu’il ferait mieux de reporter son attention sur la route, étant donné qu’elle semblait vraiment distraite de nature. Il n’avait pas l’intention de se fier sur elle pour veiller à sa sécurité. Il regardait loin devant lui, jetant de brefs coups d’oeil aux alentours, guettant les endroits où il aurait pu être intéressant de s’arrêter. Mais il préférait rester dehors, marcher avec elle. Même si avec Anaelle, quelque chose d’aussi banal, d’ordinaire que la marche devenait presque une expérience périlleuse et pleine de péripéties. Au lieu de l’agacer, ça l’amusait.

Pendant ce temps, alors qu’ils continuaient d’avancer dans la neige, il sentait le regard d’Anaelle peser sur lui. Il aurait aimé savoir quelles pensées lui venaient en tête. Si elle le trouvait beau. Il faillit le lui demander, mais se retient juste à temps; ç’aurait été malvenu et elle n’aurait probablement pas apprécié le commentaire. Alors, il préféra garder cela pour lui. Mais il voulut quand même lui faire savoir qu’il s’était rendu compte qu’elle l’observait du coin de l’œil, histoire de la gêner un peu. Elle était jolie lorsque ses joues devenaient roses. Alors, il lui sourit et lui fit un clin d’oeil.

Anaelle était toujours accrochée à lui, ce qui ne le déplaisait pas. Nathaniel n’avait pas vraiment envie de briser le silence qui s’était installé entre eux depuis quelques minutes déjà. La neige continuait de tomber tranquillement, et il devait probablement avoir une fine couche blanche sur ses cheveux, qu’il avait prit la peine – inutilement – de coiffer ce matin-là. Il se passa une main dans les cheveux, les ébouriffa du mieux qu’il pouvait. Ils étaient presque mouillés à présent.

Il sentait que de temps en temps, Anaelle s’accrochait à lui avec un peu plus d’ardeur. Et c’était précisément aux endroits les plus glacés. Il aurait pu, sans difficulté, la transporter sur son dos, mais ç’aurait eu l’air ridicule. Chaque fois qu’elle passait près de glisser, il la retenait du mieux qu’il le pouvait. Et à certains moments, elle s’agrippait avec une telle force qu’il passait près de tomber lui aussi.

''Es-tu vraiment sûr de vouloir prendre le risque de rester avec moi ? Je suis sûre que je suis capable de nous faire tomber dans un ravin en n'ayant même pas le temps de dire Troll..''

Ce commentaire, auquel il ne s’attendait pas, le fit rire. Cette Anaelle était décidément tout sauf ennuyante. Pourquoi aurait-il eu envie de rester seul, alors qu’il avait droit à une compagnie si… intéressante?

''Je suis prêt à affronter tous les risques pour passer la journée avec toi'', dit-il d’une voix douce. ''Même combattre un troll dans un ravin.''

Elle le serra un peu plus fort, et au même moment, il frissonna. Mais il savait que ce n’était pas de froid. Ils recommencèrent
à marcher, puis elle dit en murmurant, comme une réflexion faite de vive voix;

''Mais qu'est-ce que j'aime la neige, pourtant.''

Il s’arrêta de marcher. Il leva les yeux au ciel à son tour, observant les flocons blancs qui tombaient doucement sur eux, emportés par le vent qui se levait de temps à autre. La neige enveloppait d’une couverture d’un blanc immaculé les toits, la route. Eux. Elle avait raison d’aimer la neige. C’était précisément ce qu’il ressentait.

Sans vraiment réfléchir à ce qu’il faisait, perdu dans la contemplation du décor magnifique qui s’offrait à son regard, il lui prit la main.

''Et moi donc.''
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Etlyne
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage




Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Anaelle Etlyne, Mer 8 Déc 2010 - 22:34


Remarquant la patience et la prévenance du jeune homme à son égard, Anaelle fut surprise de l'attention particulière qu'il lui accordait. Elle avait donc remarquer qu'il avait ralentit l'allure pour elle et qu'il prenait plus de précautions qu'elle n'aurait cru qu'il en prendrait pour une balade si simple à la base. S'accrochant toujours à lui, elle ne reporta pas ses pensées à haute voix, de peur qu'il ne l'ait pas vraiment fait exprès, on ne savait vraiment ce qu'il se passait dans la tête des gens après tout.
''Rien qui ne vaille la peine d’être mentionné… puisque le moment le plus agréable de la journée est quand je suis tombé sur vous, Mademoiselle.''

Lorsqu'il répondit à sa question, Anaelle eut un léger doute au fond d'elle. L'avait-elle vraiment dérangé alors ? Ne cherchant pas vraiment à avoir plus de détails, elle eut un petit rire lorsqu'il termina sa phrase. Il faisait dans l'humour en plus ! Ce n'était pas plus mal. Le rire la fit sourire et elle hocha la tête de côté, comme si elle essayait de réfléchir à cette phrase.
- Si c'est le plus agréable, la journée n'a pas du être palpitante, alors ! J'espère que je ne l'enfoncerai pas plus alors ! Ce serait dommage pour toi.

Souriant, elle regarda droit devant elle et s'accrocha de plus en plus à Nathaniel. Il était difficile de ne pas résister à une aide aussi précieuse, surtout quand on ne tenait pas forcément sur ses jambes. Le contact n'était pas désagréable et Anaelle n'avait pas l'impression que ce soit déplacé ou quoi que ce soit. Elle n'avait aucune idée dernière la tête et se souciait pas du tout du regard des gens qui pouvaient les voir. En plus d'être un bon compagnon de balade, Nathaniel était une bonne aide pour rester debout. C'était tout.

Le serpentard n'était pas quelqu'un de très bavard à première vue et Anaelle fut contente qu'il ne le soit pas. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas parler, mais que des inconnus lui déballent toute sa vie n'était pas ce qu'elle préférait. Connaître les gens petit à petit était quelque chose qu'elle adorait, trouvant plus sympathique de découvrir les gens un peu chaque jour. Et puis en plus, Nathaniel, bien que très charmant, n'était pas forcément quelqu'un qu'elle allait revoir. Ce n'était pas du tout l'envie qui manquait, mais Anaelle savait pertinemment que bien que des rencontres soient chaleureuses, il arrivait que deux personnes ne se voient plus après. Elle espérait, bien évidemment le contraire, mais ne se força pas à admettre qu'il se reverrait forcément. Elle profitait de la présence du jeune homme et espérait, s'ils le pouvaient, le revoir dans de meilleur condition. En plus, elle avait des comptes à lui rendre, gentil comme il l'était avec elle.

Ne percutant pas tout de suite qu'elle continuait de le regarder, elle eut un sursaut de surprise lorsqu'elle aperçut le clin d'œil du Serpentard, ce qui lui fit serrer un peu plus fortement ses bras et qui la rendit légèrement rouge aux joues. La jeune fille n'était pas du genre à être gêner par ce genre de situation, mais ne s'être pas aperçut qu'elle devenait trop insistante l'avait rendit honteuse. Gênée, elle bredouilla un "
Désolée ". Heureuse de constater qu'il n'avait pas l'air de lui en vouloir comme il souriait, elle répondit à son sourire, un sourire doux qu'elle commençait à bien apprécier, avant de reposer son regard sur la neige qui se déposait doucement sur le sol.
Quelques bourrasques de vent soufflèrent sur les deux jeunes gens et les cheveux d'Anaelle firent très rapidement emmêler. Enlevant les cheveux qui lui tombaient sur les yeux, elle souffla sur ceux qui s'était collé à son visage légèrement mouillé. Un vrai temps d'hiver comme elle les aimait. Elle était bien. Elle espérait du fond du coeur que ce sentiment de bien-être se retrouvait chez le Serpentard.

Lorsqu'elle eut achever sa phrase, le rire que Nathaniel émit fut accueillit avec enthousiasme par Anaelle. Au moins, elle aura eut le mérite de l'avoir fait rire, c'était déjà ça. La réponse qui suivit le rire réconforta Anaelle qui décida de faire disparaître ses hésitations à propos de la gêne qu'elle pouvait occasionner. Si après tout elle dérangeait, il n'était pas du genre à se laisser embêter, il lui dirait franchement.
''Je suis prêt à affronter tous les risques pour passer la journée avec toi'', la voix douce employée la fit sourire timidement. ''Même combattre un troll dans un ravin.'' La remarque la fit rire aux éclats. Au moins c'était claire.

Lançant un clin d'oeil appuyé, elle répondit sans vraiment réfléchir, sincèrement.

- Attention Mr le Serpentard, je pourrais te prendre au mot. Et je pense que tu n'en sortirai pas indemne !

Sentant une pression plus forte venant de lui, elle regarda ses pieds. Etait-elle aussi tête en l'air pour ne pas s'être rendue compte qu'elle glissait ? Relevant le visage interrogateur vers Nathaniel, elle lui lança un regard d'incompréhension avant de hocher les épaules. Elle ferait plus attention la prochaine fois.


Fermant donc les yeux pour savourer les flocons de neige, Anaelle se laissa porter par les pas lents et non précipités de Nathaniel. Sentant qu'il s'arrêtait, elle ouvrit les yeux et le regarda, cherchant à savoir ce qu'il se passait. Le voyant lever les yeux au ciel, elle fit de même et regarda le ciel blanc, souriant à pleine dents de cette vue. Refermant les yeux pour ne pas avoir de flocons à l'intérieur, elle balaya sa chevelure de droite à gauche pour enlever les quelques mèches qui tombaient sur tout son visage, elle savourait le moment.
Elle sentit alors le contact chaud de la main de Nathaniel qui se refermait sur celle d'Anaelle, qui sentit ses doigts se réchauffaient pour la première fois depuis quelques heures maintenant.
Ouvrant les yeux, elle mit un certains temps à les baisser pour les poser sur ceux de Nathaniel. L'expression de l'Ex-Poufsouffle ressemblait alors à celle d'une enfant qui ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. Elle lui lança une mimique interrogative avant de lui sourire de toutes ses dents. Elle ne lui en voulait pas et le contact n'était pas du tout pénible, au contraire. Tant pis pour les explications.
" Et moi donc."

Amusée par l'approbation du garçon, Anaelle se détacha petit à petit du contact crée avec le Serpentard. Lorsqu'elle eut lâché complètement la main et les bras de Nathaniel, un petit frisson de froid la parcourut. Il faisait étonnement chaud près de Nathaniel.

Se plaçant face au jeune homme, Anaelle lui sourit avant de reculer sans se retourner, toujours face au garçon. Faisant des allés-retours entre la neige du sol et Nathaniel, arrivée à une distance d'au moins quatre mètres de lui, elle s'accroupit, fixant toujours le jeune homme. Prenant une bonne poignée de neige blanche et pure dans les mains, elle la rendit plus compact en l'écrasant entre ses deux mains. Se remettant debout, elle regarda le jeune homme, un air de défis sur le visage. Faisant à nouveau des allés-retours entre, cette fois-ci, la neige ramassé et le visage de Nathaniel, elle le laissa comprendre, ou du moins essayer de lui faire comprendre, où elle voulait en arriver. Ne le laissant pas réagir, elle lui lança très rapidement la boule de neige sur le visage et eut un rire triomphant lorsqu'elle vit atterrir la boule sur le jeune homme.

Reculant doucement, elle lui lança, avec toujours un sourire triomphant mélangé au défis.
- Je t'avais dit que tu n'en sortirai pas indemne.. Je suis donc pardonnée, si on reprend tout depuis le début !

Lui tirant à moitié la langue, elle se retourna et prit ses jambes à son coup, espérant qu'il n'essaye pas de l'étouffer dans la neige. Elle n'avait même pas attendu de voir sa réaction et ne savait pas si, au final, il avait prit cette attaque bien.. ou mal. Elle verrait bien par la suite et elle espérait qu'il ne soit pas trop en colère contre elle. S'arrêtant un peu plus loin, pour être sûre de ne pas être trop touchable, elle se retourna et attendit sa réaction, à moitié anxieuse.

C'était quitte ou double.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Explore le chemin de traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 23

 Explore le chemin de traverse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.