AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 1 sur 1
Au cœur des tourments [En cours]
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au cœur des tourments [En cours] Empty
Au cœur des tourments [En cours]
Jude Hopkins, le  Lun 12 Oct - 22:38

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites





Avec Arthur
Saison 32 - fin hiver
Merci au personnel de ne pas intervenir pour le moment s'il vous plaît

Les heures se déroulaient à une lenteur inimaginable. Mais finalement, cette lenteur n'était pas imaginée par Jude ? Le temps passait d'une façon régulière. Alors pourquoi certaines heures semblaient plus longues que d'autres ? L'ennui. L'impatience. Le serpent le savait pertinemment, lorsqu'il avait envie qu'un moment se passe vite, il était très long. Alors une journée entière était interminable. Toutes finalement. Les cours ne le motivaient pas, malgré la lueur d'espoir à la rentrée de réussir à obtenir ses examens. Comme-ci il avait fait un bond en arrière de quelques mois, là où il s'endormait paisiblement sur la table. Peu importe le professeur, peu importe le sujet, peu importe les élèves qui se trouvaient aux alentours de lui. Il se moquait de tout ça. Ce qui l'importait, c'était que le tout s'enchaîne rapidement. Malgré cela, il n'avait pas eu d'autres alternatives que de refaire une dernière année parce qu'il n'avait pas les moyens pour commencer à vivre pleinement. C'était la seule et unique raison à sa présence ici, ce qui expliquait brièvement son désintérêt pour ses études. Il était déjà au courant ; il n'était pas promis à de grandes choses. Son avenir était autant saccagé que son passé, le plus important était de profiter du présent.

C'était donc pour cette raison que régulièrement, avec Arthur, ils se retrouvaient après les cours dans la Salle sur Demande. Pourquoi ? Pour parler de tout. Et de rien également. Pour passer du temps ensemble, tel de bons amis. Également pour fumer de l'illégal. Pouvoir savourer la fumée médicinale de cette étrange cigarette, l'inhaler, puis délirer. Faire n'importe quoi, tant que ça plaisait à l'autre. Ce loisir plaisait au serpent. Cela lui permettait de se reposer, de profiter d'une saveur emplie de joie et de mélancolie.

Un instant qu'il pouvait catégoriser comme amer puisqu'éphémère.

Les pas légers, c'est ainsi qu'il se destina une heure avant le couvre-feu à un moment instable mais tout de même accompagné d'un large sourire puisqu'il allait retrouver ce qui lui manquait tant pendant les cours. Il s'approcha du fameux mur et le contourna sept fois, tout en pensant à des fauteuils. Il voulait des fauteuils à l'intérieur, accompagnés de coussins, le tout d'une couleur charmante ; bleu nuit. Une douce lumière apportait à cette pièce une délicate ambiance. Il ne s'était pas décidé sur une grande pièce, ils n'étaient que deux. Ils avaient suffisamment de place pour eux mais il ne fallait pas de mauvaises rencontres. Jude n'en voulait pas, de toute façon. Une petite table au milieu de tous ces canapés qui trouvait en son milieu un cendrier, le meilleur élément de la soirée. Et le tout était créé. La folie allait être sur son trente et un.
Arthur Digler
Arthur Digler
ModérationGryffondor
Modération
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au cœur des tourments [En cours] Empty
Re: Au cœur des tourments [En cours]
Arthur Digler, le  Mer 14 Oct - 1:33

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites





Voilà  plusieurs heures que les cours de la journée s'étaient terminés. Depuis, il y avait eu le dîner, Arthur s'était forcé à faire un peu de sport puis, après une douche chaude, s'était allongé sur son lit, musique dans les oreilles. Il attendait à la fois patiemment, vu son immobilité - s'il n'avait pas les yeux ouverts on jurerait qu'il serait en train de dormir - mais impatiemment vu ses soupirs d’ennuis, son rendez-vous routinier avec Jude. Ils ne se donnaient jamais de date précise, souvent ils se prévenaient le matin pour le soir même. Mais ils se rejoignaient très souvent pendant dans le mois dans la Salle sur Demande. Rien que tous les deux, pour parler de tout et de rien, se reposer, se détendre fumer. C'était un rendez-vous leur permettant de s'évader pendant quelques heures du quotidien, de s'éloigner de la réalité et qui leur permettait de penser à autre chose qu'aux cours et à leurs relations amoureuses peu glorieuses. Ils avaient instauré ce rituel vers janvier, peu longtemps après sa rupture avec Aliocha.

Le lion jeta un œil sur sa montre et remarqua qu'il était légèrement en retard. Lentement et discrètement, il quitta le dortoir sans trop attirer l'attention de ses camarades de chambre et encore moins celle de son ex petit ami. Arthur ne voulait pas qu'on l'interroge et qu'on lui demande la raison de sa sortie alors que le couvre-feu n'allait pas tarder. Bien sûr, il pourrait envoyer boulet la personne trop curieuse, mais il n'en avait pas envie. Même en passant dans la salle commune, il du faire attention puisque Morgana était préfète. Même elle il était obligé de l'éviter. Cela l'embêterait de mettre la jeune femme dans l'embarras et de la contraindre à faire un choix : céder au caprice de son meilleur pote ou faire respecter les règles et son rôle ? Personne, même pas la jolie blonde n'avait le droit de venir casser ce rituel. Si seulement ils étaient dans la même maison, les deux garçons pourraient passer leur nuit dans la salle commune, non loin de la cheminée pour discuter jusqu'au matin sans craindre d'être dérangés par un professeur ou un préfet. Passant par le portrait de la Grosse Dame, Arthur marchait à son rythme dans les couloirs du château, mains dans les poches de son jogging. L'une jouant avec le joint qu'il avait roulé plus tôt dans la soirée, l'autre avec le briquet typique moldu.

En arrivant sur les lieux, le bouclé vérifia que personne n'était présent puis passa sept fois devant le mur, jusqu'à ce que la porte daigne s'ouvrir devant ses yeux. Il entra, la porte se referma et il ne fut pas surpris de voir Jude déjà présent. Hey, salut mec. Le lion s'approcha du canapé où son ami se tenait assis et effleura très rapidement ses cheveux blonds - couleur à laquelle il s'était habitué maintenant - avant de sauter par-dessus le canapé libre et de s'y affaler sans aucune classe. Sympa la déco du jour. Dit-il en observant les lieux. Tout était à la fois très sombre et très réconfortant. L'ambiance tamisée était douce et agréable et suffit au Français pour le détendre instantanément. J'ai attendu ça toute la journée. Plus le rendez-vous que la fumette. Cependant, Arthur attrapa son joint, qu'il porta à sa bouche, et l'alluma à l'aide de son briquet. Comment j'ai la flemme d'aller bosser demain... Il tira une fois sur la cigarette, longuement, prit le temps de sentir la fumée entrer dans son corps avant de la recracher lentement vers le plafond. Pas mal. Il l'achetait généralement le week-end. Il profitait d'être présent à Pré-au-Lard pour emprunter le réseau de cheminée jusqu'au Chemin de Traverse avant de rejoindre le Londres moldu. Tiens. Le bouclé se pencha en avant pour donner le joint à son ami puis se coucha sur le canapé. Bras derrière la tête et posé sur un coussin. Mmh, parfait. Casquette plus ou moins à l'aise dans cette position mais tenant toujours sur les bouclettes. C'était bon. Rien que ça lui suffisait. Il n'avait pas besoin de plus pour le moment. Jude, de l'herbe, du silence, une ambiance tamisée. Vas-y, viens on reste ici à vie. Il regrettait peut-être de ne pas avoir amené Stray.
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au cœur des tourments [En cours] Empty
Re: Au cœur des tourments [En cours]
Jude Hopkins, le  Ven 16 Oct - 21:57

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites




La porte s'ouvrit progressivement. Jude trépignait d'impatience d'entrer dans cette pièce d'une nuit, imaginé par ses soins et représentant parfaitement l'esprit qu'il désirait pour cette soirée ; tranquille. Il désirait se poser sur l'un des fauteuils, ce qu'il fit directement à son arrivée, et passer un moment à rêvasser, couché ou du moins pas très bien installé, la tête allongé sur un coussin et les yeux rivés sur quelque chose qui n'existait pas mais qui se trouvait toujours en hauteur, le bonheur. Ou le malheur. Peut-être un mélange des deux qui était invoqué par les aspirations produites sur l'étrange cigarette. Cela absorbait complètement l'esprit du serpent. Il n'en démordait pas, la sensation qu'il ressentait après avoir tiré quelques fois était indescriptible mais tellement intense. Cela n'était pas encore le cas mais il espérait vivement qu'Arthur allait vite le rejoindre. C'est lui qui était chargé la plupart du temps de s'en procurer. Pourquoi ? Une habitude qu'ils avaient pris. Hopkins, lui, s'occupait plutôt de la salle.

À peine était-il enfin assis qu'il fut surpris par le bouclé. Parfait timing. Il s'avança et salua Jude, qui lui répondit d'un simple « Yooo. » bien tenu. Le rouge et or s'approcha du même canapé que son ami et lui toucha légèrement les cheveux. Le serpent avait remarqué depuis quelques temps qu'Arthur semblait très perturbé par sa nouvelle couleur, il ne connaissait d'ailleurs toujours pas son avis vis-à-vis de son changement capillaire mais si on devait le conclure face à ses gestes, il avait l'air de s'y faire et même d'apprécier, finalement. Puis l'Homme à la casquette s'installa, avec une élégance propre à la française, ou tout simplement à lui-même, en sautant au dessus du canapé avant de s'y pieuter comme-ci il se trouvait dans son propre lit. Plutôt gratifiant pour le noir et vert, qui comprenait que son pote se sentait à l'aise dans cette salle. Il le complimenta d'ailleurs sur la décoration, auquel Jude lui adressa un grand sourire comme s'il venait d'obtenir une satisfaction personnelle. C'était le cas, il voulait que son imagination convienne au lion.

Arthur fit également part de son impatience, le serpent lui lança « On est deux. ». Parce que certes, l'herbe lui procurait une sensation inimaginable mais être en présence de son ami le rendait heureux. Parce que c'était l'un des seuls à ne pas l'avoir abandonné, à l'avoir attendu lorsqu'il était parti, à l'aider. À l'aimer. Jude lui partageait tout, faisant part d'une confiance hors-norme. Il se sentait étrangement libre à ses côtés, chose qu'il n'avait jamais vécu auparavant. Il fut très vite perturbé par la réalité lorsqu'il entendit son ami qui, après avoir allumé la fausse cigarette, lui indiqua à quel point il n'avait pas envie d'aller en cours demain. Pour Hopkins, c'était une habitude. Il savait pertinemment qu'il n'allait pas avoir ses examens à nouveau. « Pis ça sert à rien. Mon examen je l'aurais pas. Et j'm'en fous. J'viens juste pour faire preuve de bonnes volontés, et parce que j'ai pas trop le choix. » Se sentait-il coupable de cela ? Aucunement. Il avait bien d'autres préoccupations, plus importantes. Digler complimenta l'herbe après avoir longuement tiré, ce qui fit frémir Hopkins, il n'avait qu'un seul désir à ce moment ; la goûter. La laisser parfumer son haleine, ses poumons, son corps tout entier. Mais surtout, revivre de nouvelles sensations. Parce qu'à chaque fois, il en découvrait une nouvelle, c'était la surprise.

Le lion le lui fila, Jude aspira directement une longue bouffée. La fumée vint s'installer directement chez lui, synonyme d'une bonne marchandise. Le sang commença à se réchauffer progressivement, la tête se libéra pour laisser place au bon-malheur, les yeux fixés sur le sombre plafond. Il recommença une deuxième fois, puis une troisième, entendit d'ailleurs entre les deux Arthur qui semblait être aux anges, lui aussi. D'ailleurs, dans la foulée, il lui fit part de rester ici. Selon ses dires, à vie. Ce n'est pas ce qui dérangerait le serpent, malheureusement ça ne semblait que très peu réalisable pour le moment. Il fallait voir la vérité en face, même si ça serait très agréable. Hopkins posa l'herbe et fut pris d'une idée, d'un coup. « Arthur, t'veux pas mettre de la musique s'te plaît ? Genre une musique calme. Pis enlève-moi cette casquette. » Il n'attendit aucune réaction de sa part et l'attrapa directement, pour la poser sur la table devant eux tandis que le lion se remit de nouveau assis pour mettre de la musique. Jude, lui, en profita pour admirer légèrement ses bouclettes qui le fascineraient toujours. « T'es déjà un peu plus à l'aise comme ça. Profite. » Le serpent en profita pour changer de canapé et vint s'installer aux côtés de son ami, il lui fallait de la présence. De la masculinité. De la virilité. Il déposa sa tête sur les épaules carrées du sportif. Il se sentait en sécurité à ses côtés, plus rien ne pouvait les freiner. Drôle de relation, mais c'était la leur, devaient-ils se justifier ?
Contenu sponsorisé

Au cœur des tourments [En cours] Empty
Re: Au cœur des tourments [En cours]
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 Au cœur des tourments [En cours]


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.